Accueillir et intégrer - Ministère de l`Education nationale, de l

Accueillir et intégrer
Guide pédagogique pour enseignant
de l’école fondamentale
Service de la scolarisation des enfants étrangers
septembre 2016
Table de matière
Accueillir et intégrer. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .1
INTRODUCTION . .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. 5
1. Premier accueil . .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. 7
1.1. Profils des élèves nouvellement arrivés . .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. . 9
1.2. Pistes pour réussir le premier accueil. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10
1.3. Étapes de l’accueil. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12
1.4. Le Projet individualisé de formation (PIF). .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. 16
1.5. L’équipe pédagogique: . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 18
1.6. Le rôle des parents. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 19
1.7. Le rôle du titulaire du cours d’accueil
. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. 21
2. Cours intensifs de langue(s)Intensiv- sprachkurs(e). .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. 25
2.1. Lehr- und Lernziele . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 27
2.2. Gestaltung und Dauer. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. 27
2.3. Wie lernen Kinder eine neue Sprache?. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 28
2.4. Die Entwicklung der verschiedenen Kompetenzbereiche. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 30
2.5. Zusammenfassung der verschiedenen Erwerbsstrategien. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. 34
2.6. Plan d’études pour les cours d‘accueil . .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. 35
2.7. Themenkreise. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 38
2.8. Ouverture aux langues. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 59
2.9. Aufgaben des Förderlehrers
(2.Cours intensifs de langues Intensivsprachkurse):. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. 60
3. Évaluation des apprentissages. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 61
3.1. Projet individualisé de formation (PIF) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 63
3.2. Profilanalyse . .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. 63
3.3. Portfolio européen des langues. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. 65
3.4 Bilans d’apprentissage aux cours d’accueil. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 69
3.5. Niveaux de compétence des cours d’accueil . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 73
3.6. Le rôle du titulaire du cours d’accueil . .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. 74
3.7. Bon de commande . .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. 75
4. Phase d’intégration. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 77
4.1. Phase d’intégration . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 79
3
4.2. Socle d’intégration. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 82
4.3. Le rôle du titulaire du cours d’accueil . .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. 82
5. Orientation vers l’enseignement post-primaire. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 85
5.1. Description des classes offertes dans l’enseignement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . postprimaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 87
5.1.1. Relevé des classes pour élèves allophones . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 87
5.1.2 Bilans d’apprentissage aux cours d’accueil . .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. 93
5.2. Le rôle du titulaire du cours d’accueil. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 94
6. Base réglementaire et lignes directrices . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 95
6.1. Règlement grand-ducal du 16 juin 2009 déterminant
le fonctionnement des cours d’accueil et des classes d’accueil
pour enfants nouvellement installés au pays . .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. 97
6.2. Règlement grand-ducal du 24 octobre 2011 déterminant
le contenu et la fréquence des mesures et examens
de médecine scolaire et le fonctionnement de
l’équipe médico-socio-scolaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 101
6.3. Vade-mecum à l’intention du personnel enseignant,
du personnel socio-éducatif et des communes. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 107
7. Documents d’évaluation et ressources en ligne. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. . 113
7.1. PIF formulaire. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 117
7.2. Bilan d’apprentissage. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 123
7.3. Traduction de manuels, brochures et consignes aux élèves. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 137
7.4. Site SECAM du Service de la scolarisation des enfants étrangers. .. .. .. .. .. .. .. .. 151
7.5. Relevé des inspecteurs par commune. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. 152
7.6. Liste des présidents des comités d’école. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 158
7.7. Rôle et liste des multiplicateurs . .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. 166
7.8. Fiche d’arrivée . .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. 171
7.9. Lettre d’information à remettre avec la fiche d’arrivée. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 177
7.10. Comment aider son enfant . .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. 181
7.11. Portfolio européen des langues . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 186
8.Les enfants demandeurs de protection internationale (DPI) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 189
9. Bibliographie et sitographie. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. . 197
4
INTRODUCTION
Le premier accueil :
une étape décisive dans le parcours scolaire de l’enfant
L’enfant qui, en pleine scolarité, doit changer de pays, est obligé de fournir un gros effort d’adaptation. Tout
est nouveau : le système scolaire, la langue, les camarades de classe, etc. L’accueil qui lui est réservé à l’école
va influencer considérablement son intégration scolaire, et par conséquent son parcours scolaire.
Le nombre d’élèves inscrits comme nouveaux arrivants à l’école fondamentale luxembourgeoise est
impressionnant. A la fin de l’année scolaire 2015/2016, l’école fondamentale comptait 1.454 élèves
récemment arrivés au pays (1.211 l’année précédente), c’est-à-dire 3% de l’ensemble des élèves inscrits
à l’enseignement fondamental (2,6% l’année précédente). Les enfants de demandeurs de protection
internationale ont également été bien plus nombreux: 228 élèves étaient inscrits dans les classes spécialisées
d’accueil de l’Etat, auxquels s’ajoutent les enfants scolarisés dans les classes régulières de l’enseignement
fondamental.
La finalité des cours d’accueil
Les cours d’accueil ont comme but principal d’aider les enfants à s’exprimer en contexte scolaire et à pouvoir
suivre l’enseignement en allemand et/ou en français. Les élèves doivent donc acquérir suffisamment de
compétences en allemand et/ou en français pour être capable de
ÖÖ communiquer dans des situations de la vie courante ;
ÖÖ participer progressivement aux activités pédagogiques proposées dans la classe de leur groupe
d’âge, c’est-à-dire de comprendre les sujets y développés.
Il est important de développer en premier lieu la capacité des apprenants à communiquer dans toutes
les situations de la vie courante, c’est-à-dire d’aider les enfants à acquérir les compétences langagières
leur permettant de communiquer avec leur nouvel entourage, les camarades de classe, les membres des
équipes pédagogiques…. Par la suite, les élèves devront apprendre également à raisonner dans cette
langue et à en comprendre les spécificités en tant que langue d’enseignement et d’apprentissage de toutes
les matières à l’école.
Le socle d’intégration des cours d’accueil définit le profil qui permet à l’élève d’intégrer progressivement sa
classe d’attache. Il a été élaboré au courant de l’année scolaire 2011-2012 par un groupe de travail constitué
d’instituteurs des cours d’accueil et de responsables de l’Éducation nationale afin de préciser les niveaux
attendus.
5
Une approche intégrative
En 2009, le règlement grand-ducal du 16 juin 2009 déterminant le fonctionnement des cours d’accueil
et des classes d’accueil pour enfants nouvellement installés au pays a été adopté sur la base de la loi du
6 février 2009 portant organisation de l’enseignement fondamental. L’objectif en est d’harmoniser les
pratiques existantes et d’assurer un accueil de qualité à chaque élève, quelle que soit la classe dans
laquelle il arrive.
Le règlement grand-ducal vise l'intégration la plus rapide possible de l’élève dans une classe
régulière. Ainsi, dès son arrivée, il est inscrit dans une classe d’attache. Le contact régulier avec les élèves
luxembourgeois favorise l’apprentissage des langues du pays : plus l’élève est en contact avec la langue
cible, plus rapides seront ses apprentissages et son intégration dans sa classe d’attache. Le jeune enfant en
situation d’immersion linguistique a des facilités d’apprentissage énormes qu’il importe de mobiliser afin
de lui permettre un bon départ dans l’école luxembourgeoise.
Cette pratique est confirmée à l’étranger, notamment en Suisse, en France et au Canada. Elle s’appuie sur
des études mettant en évidence l’efficacité des dispositifs qui favorisent l’intégration en cursus ordinaire.
Le présent document renvoie à plusieurs reprises à des exemples provenant d’autres pays ou aux résultats
de recherches scientifiques.
Les ressources à la disposition des enseignants
La Cellule d’accueil scolaire pour élèves nouveaux arrivants (CASNA) est là pour répondre à vos questions
que ce soit sur le matériel pédagogique recommandé ou l’orientation des élèves arrivés à l’âge de 11 ans.
Elle vous met en contact avec des enseignants expérimentés qui se tiennent à votre disposition. Elle assure,
en étroite collaboration avec l’Institut de formation de l’ Éducation nationale (IFEN), la formation continue
des instituteurs en charge des cours d’accueil.
Les multiplicateurs des cours d’accueil sont des instituteurs ressource spécialement formés et ayant
acquis une certaine expérience dans l’enseignement des langues aux cours d’accueil. Ils informent et
conseillent les titulaires récemment affectés à une tâche d’accueil et favorisent l’échange entre les titulaires
des cours d’accueil dans leur arrondissement.
Les médiateurs interculturels vous donneront des informations sur la culture d’origine de l’élève et, lors
de vos entretiens avec les parents, vous aideront à traduire vos propos ainsi que ceux des parents.
Le plan d’études des cours d’accueil ainsi que les outils d’évaluation présentés dans ce guide vous
aideront tout au long de votre travail.
L’objectif du présent guide, élaboré par des inspecteurs et des instituteurs expérimentés, est de vous faciliter
la tâche lors de l’accueil d’un élève récemment arrivé au pays. Il n’a pas la prétention d’être exhaustif. Certains
documents sont inspirés d’exemples français ou suisses, tel, en France, le CASNAV-CAREP1. Vous trouverez
les références bibliographiques à la fin du document. Considérez-le comme un recueil de suggestions et de
propositions. La présentation a pour but de vous permettre d’ajouter vos propres documents et de faciliter
une mise à jour régulière de la documentation par le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de
la Jeunesse.
Nous vous souhaitons une bonne lecture et beaucoup de satisfaction dans votre travail.
REISEN Elisabeth, chef de service, Service de la scolarisation des enfants étrangers
NEUMAN Astrid, responsable des cours d’accueil / Wiltz
Centre académique pour la scolarisation des nouveaux arrivants et des enfants du voyage - Centre académique de ressources pour l’éducation prioritaire.
Lire avec intérêt : Bernard (A), Lecocq (B), Guide pour la scolarisation des élèves nouvellement arrivés en France, Nord-Pas de Calais, Scérén, CASNAVRectorat de l’académie de Lille, 2010 Document téléchargeable : http://www.ac-lille.fr/pedagogie/casnav/nonfrancophones/guide.cfm
1
6
1. Premier accueil
7
1.1. Profils des élèves nouvellement arrivés
1.1.1. Définition
Est considéré comme élève nouvellement arrivé au Luxembourg tout élève dont la date d’arrivée au pays
est inférieure ou égale à une année civile. Les élèves qui ne maîtrisent pas les langues de l’école ont droit à
un cours d’accueil, c’est-à-dire à un cours intensif de langue assuré pendant un certain nombre de leçons
hebdomadaires en dehors de la classe d’attache.
1.1.2. Quelques exemples concrets
Les origines sont diverses. Passer en revue ses propres voyages à l’étranger, des moments où l’on s’est senti
différent, permet de mieux comprendre le vécu de l’élève.
Histoires vécues : La petite fille chinoise en provenance de Shanghai dont la famille exploite à présent un
restaurant dans un village à l’ouest du pays. Le jeune de Moldavie qui est venu avec sa mère et qui a dû
se séparer de son père. Le garçon portugais, issu d’une région rurale, qui habite maintenant une chambre
ensemble avec ses parents et frères et sœurs dans une ville du sud… Ils ont tous un point en commun :
chacun d’eux vient de perdre ses repères et doit se reconstruire. Pour ce faire, ils ont surtout besoin de
surmonter la barrière de la langue.
1.1.3. Effort d’adaptation
L’enfant qui arrive au pays est en rupture avec son parcours scolaire antérieur. Même si dans son pays
d’origine il suivait tous les cours sans grandes difficultés et qu’il comprenait la langue d’enseignement, ceci
n’est plus vrai à l’école luxembourgeoise.
Malheureusement, cette rupture a souvent lieu au milieu de l’année scolaire. Dans la majorité des cas, les
parents n’ont pas la possibilité de tenir compte du rythme scolaire de leur enfant pour l’organisation du
déménagement.
La rupture avec le passé scolaire est souvent lourde de conséquences pour l’enfant. Il pense que les
compétences acquises dans son pays d’origine ne valent plus rien et qu’il doit recommencer à zéro. Aussi se
sent-il responsable des difficultés rencontrées.
Ceci explique que, souvent, on se retrouve face à des enfants renfermés qui refusent obstinément de
s’ouvrir et de communiquer. Cette barrière est bien vite surmontée et ne joue plus de rôle significatif dans
la suite des apprentissages, dès lors que des liens de confiance sont établis (voir sous point 1.2.).
1.1.4. Recherche de repères
Tout comme la langue de communication, de nouvelles valeurs culturelles ou sociales peuvent amener un
enfant nouvellement arrivé à ne plus se retrouver et par conséquent retarder les apprentissages scolaires.
Les réactions de l’enfant peuvent être plus ou moins importantes selon la culture d’origine.
L’enfant est obligé de trouver de nouveaux repères et de nouveaux copains. Pour ce faire, l’apprentissage
de la langue de communication est capitale. Trouver de nouveaux amis et s’organiser dans un contexte
totalement inconnu n’est pas évident. L’enfant a besoin de notre aide, il a besoin d’être guidé et mis en
confiance.
9
1.2. Pistes pour réussir le premier accueil
1.2.1. Accueil et informations
Accueillir…
•
•
•
accueillir (en étroite collaboration avec l’enseignant de la classe d’attache) l’enfant avec sa
famille à l’école et donner à chacun l’occasion de faire connaissance ;
faire visiter l’établissement scolaire et présenter tous les enseignants que l’enfant rencontrera
à l’école ;
sensibiliser les titulaires de la classe d’attache aux besoins de l’élève récemment arrivé et leur
expliquer les procédures en la matière (voir 1.5. L’Equipe pédagogique).
…et informer
ÖÖ l’enfant et la famille
•
•
•
informer sur le fonctionnement de l’école, l’horaire, les modes d’évaluation, le matériel scolaire
nécessaire, les congés, les activités parascolaires, le plan de réussite scolaire de l’école, le
transport gratuit, l’accès à la maison relais, l’achat du matériel et des fournitures, ... ;
informer sur les services d’aide au sein de l’école ;
dans un deuxième temps : informer sur le système scolaire luxembourgeois, les procédures
d’orientation et les voies de formation.
ÖÖ informer l’ensemble de la communauté éducative de l’arrivée de l’enfant afin de lui faciliter
l’accueil et l’intégration scolaire (difficultés de communication, identification de repères, ...) ;
ÖÖ informer les parents qu’un examen médical sera réalisé par la médecine scolaire au cours de
l’année scolaire (voir aussi point 6.2.).
1.2.2. Motivation de l’élève nouvellement arrivé
Les enseignants du cours d’accueil ont souvent affaire à des élèves qui ont perdu toute relation avec leur
désir naturel d’apprendre. La peur de ne pas être à la hauteur des attentes de leurs parents et de l’enseignant
conduit à un blocage. Motiver l’élève nécessite de le considérer dans sa globalité. Chaque enfant est
différent et interpelle l’enseignant différemment. L’enseignant varie donc son approche en fonction des
besoins de l’élève et l’aide à surmonter ses craintes. De multiples expériences ont montré qu’il est possible
de motiver les élèves à se lancer à nouveau avec courage et sérénité. Voici quelques pistes :
1. être à l’écoute de l’élève, s’informer sur sa situation familiale, sur son environnement social et sur son
vécu scolaire – établir une relation de confiance ; se familiariser avec son origine culturelle pour mieux
identifier ses besoins ;
2. partir des représentations et des acquis de l’élève ; l’aider à renforcer son estime de soi et à donner du
sens à ses apprentissages ;
3. l’aider à trouver des amis et des points de contact ; introduire des rituels sécurisants ;
4. valoriser sa/ses langue/s première/s et l’aider à s’appuyer sur celle-ci pour apprendre la nouvelle
langue ; l’aider à utiliser des stratégies d’analyse de la langue ;
10
5. le rendre acteur de ses apprentissages ;
6. l’encourager à travailler en autonomie, le responsabiliser
et exiger de lui un engagement cognitif ;
7. valoriser le moindre progrès ; valoriser les points forts
de l’élève pour l’encourager à travailler sur ses points
faibles ;
8. lui donner des occasions d’exprimer sa créativité
pour lui permettre de se libérer l’esprit et de vivre des
expériences de réussite ;
9. être conscient qu’il existe des obstacles et des blocages
dont il faut tenir compte pour l’accompagner au mieux
dans ses apprentissages ;
« La motivation en contexte
scolaire est un état dynamique qui a ses
origines dans les perceptions qu’un élève a
de lui-même et de son environnement et qui
l’incite à choisir une activité, à s’y engager et
à persévérer dans son accomplissement afin
d’atteindre un but. »
VIAU R.
La motivation en contexte scolaire, coll.
Pédagogies en Développement,
10. être conscient que l’élève a des désirs, des rêves ; lui
permettre de faire des choix.
De Boeck Université, Bruxelles
1.2.3. Accueil positif
L’enseignant prendra du temps pour faire connaissance de l’élève et pour le présenter aux camarades du
cours d’accueil. Un accueil positif, dans le cours d’accueil et dans la classe d’attache, permet aux enfants de
se connaître très rapidement. L’enfant nouvellement arrivé a besoin de se sentir en sécurité et en confiance
pour réussir ses apprentissages.
Par ailleurs, cette approche permet de créer un climat scolaire propice et contribue à développer les
compétences transversales1 de l’élève: son comportement à l’égard d’autrui, sa conscience et connaissance
de soi et sa capacité de faire confiance aux autres.
Réserver un accueil positif à l’élève pour développer dès le début2 :
99 le respect de soi et de l’autre :
ÖÖ c’est lui donner un sentiment de sécurité
ÖÖ c’est tenir compte des différences de chacun
99 la coopération plutôt que la compétition :
ÖÖ c’est créer des situations dans lesquelles chacun sait qu’il va autant recevoir que donner
99 le plaisir :
ÖÖ c’est donner à l’élève l’occasion de travailler dans des conditions agréables
ÖÖ c’est valoriser le milieu scolaire et favoriser le désir d’apprendre
99 la convivialité :
ÖÖ elle encourage la découverte d’autrui
ÖÖ elle favorise la rencontre et l’intégration de chacun dans le groupe
ÖÖ elle renforce la complicité entre pairs
99 la cohérence :
ÖÖ c’est trouver un équilibre entre ce qui est « dit » et ce qui est « fait »
1
2
FédEFoC. - Programme Intégré . – Enseignement fondamental, Bruxelles, compétences transversales, p. 1-15
STAQUET Ch. - Accueillir les élèves. – Chronique sociale, Lyon, 206 p.
11
1.3. Étapes de l’accueil
C’est le titulaire du cours d’accueil qui assure la mise en œuvre des différentes étapes liées à l’accueil d’un
élève. En fonction du profil et des besoins de l’élève, il élabore le projet individualisé de formation qu’il fait
aviser par l’inspecteur (voir sous chapitre 7. Outils, adresses et fiches : fiche d’arrivée : point C et PIF).
Fiche d’arrivée (A-B)
1re rencontre avec les parents et l’enfant
Présentation du système
scolaire luxembourgeois
L’enfant:
Présentation des CA
Présentation de
l’enceinte scolaire
Evaluation des acquis
Tests : langue première et mathématiques
Prise en compte des évaluations antérieures
Elaboration d’un projet individualisé de formation (PIF)
Choix de la classe d’attache et de la
langue à apprendre (Fiche d’arrivée (C-D)
Fixer le volume horaire
des CA
Formuler les principaux
objectifs de formation
2ième rencontre avec les parents et l’équipe pédagogique
Présentation des résultats des tests en
langue première et en mathématiques
Présentation du projet individualisé de
formation (Fiche d’arrivée (C-D-E)
Journée de l'accueil 12.09.2014 Accueillir et intégrer
La famille:
La socialisation et l’intégration scolaire de l’enfant
Désignation d’un tuteur dans le CA et dans la classe d’attache
Documentation des progrès: PIF; PEL;
Bilan d’apprentissage des CA
Lorsqu’un enfant d’origine étrangère arrive au pays, il est intégré dans une classe d’attache. Celle-ci est
choisie en fonction de son âge et de son parcours antérieur. L’inscription dans une classe d’attache a donc
lieu après l’évaluation des acquis. En pratique, le secrétariat de la commune avertit l’instituteur en charge
des cours d’accueil de l’arrivée de la famille, la commune étant leur premier point de contact. Idéalement,
le choix de la classe d’attache est déterminé en fonction des critères suivants :
•
•
•
•
âge de l’enfant (l’enfant est inscrit dans une classe du cycle correspondant à son âge) ;
acquis de l’élève ;
composition hétérogène de la classe ;
forme d’enseignement (classe plus ouverte sous forme de « team-teaching » ou plus
traditionnelle, etc.).
Il est bien utile de prendre du temps au départ pour évaluer et peser le pour et le contre des choix à
effectuer. Retarder le début même des cours de langue pour s’accorder un temps d’observation permettra
de mieux cerner le profil et les besoins de l’élève et de gagner du temps par la suite.
12
9
1.3.1. 1re rencontre avec les parents et l’enfant Lors de la première rencontre avec les parents, il est utile de remplir ensemble avec eux ou, le cas échéant,
avec l’aide d’un médiateur, la fiche d’arrivée (document téléchargeable : www.men.lu sous « Scolarisation
des enfants étrangers » ou communauté « mySchool ! »). Ce document a pour objectif de rassembler un
maximum d’informations sur les acquis scolaires antérieurs de l’enfant, ses forces et ses faiblesses, tout
comme d’éventuels besoins spécifiques. Il donne aussi des informations supplémentaires sur la situation
familiale et l’entourage de l’enfant.
Il est important d’identifier toutes les langues avec lesquelles l’enfant est en contact (famille, voisins). Les
informations sur les compétences langagières doivent être prises en compte lors de l’élaboration du projet
individualisé de formation. Ainsi des langues déjà maîtrisées par l’enfant peuvent servir de tremplin pour
l’apprentissage de nouvelles langues.
Il est recommandé de demander aux parents si leur enfant a eu des difficultés d’apprentissage particulières
et d’expliquer en même temps que cette information est importante pour un encadrement idéal de leur
enfant. La plupart des parents ne vont pas avouer que leur enfant a des difficultés d’apprentissage, surtout
lorsqu’ils les auront vécues comme un échec. C’est pourquoi la fiche d’arrivée comprend des questions sur
des cours d’appui ou d’autres sortes d’accompagnement déjà proposés à l’enfant dans son pays d’origine.
Pensez à demander l’aide d’un médiateur pour favoriser la communication. Pour le premier contact avec
l’élève et sa famille, il peut être très utile de prévoir la participation d’un médiateur, mis gratuitement à
disposition par le ministère, Service de la scolarisation des enfants étrangers (demande via le formulaire en
ligne sur http://portal.education.lu/secam). Ce soutien s’avère bénéfique, même si les parents disposent de
quelques notions de français, d’allemand ou d’anglais ou si le titulaire des cours d’accueil s’est familiarisé
avec la langue maternelle de l’enfant.
En effet, les parents se font souvent accompagner d’un membre de la famille ou d’un proche comme
traducteur. Or, comme il s’agit parfois de régler des situations délicates, un proche pourra se sentir dépassé
lors d’un entretien, de mauvaises nouvelles risquent de peser davantage.
Les médiateurs du ministère ne sont pas de simples traducteurs. Ils agissent comme des intermédiaires
entre les familles et l’école. Ils ont, pour la plupart des cas, eu un vécu pareil et peuvent comprendre
les enfants et les soutenir. Ils connaissent l’histoire du pays d’origine de l’enfant, sont familiarisés avec les
systèmes scolaires du pays d’origine et du Luxembourg. Par conséquent, ils arrivent très vite à établir une
relation de confiance avec les parents. Ils sont tenus à garder le secret sur les informations échangées.
1.3.2. Évaluation des acquis
Il existe des tests de langues et de mathématiques, sans paroles ou conçus en langue première, qui
permettent d’évaluer les compétences et les facultés de l’enfant. Ces tests permettront d’apprécier les
acquis scolaires.
Les tests en langue première et en mathématiques
Les tests de langues (tests de lecture et de compréhension, tests de déchiffrage, compétences orales,
expression écrite) :
ÖÖ Le document « Passerelles en quinze langues (Bis) »1 permet d’évaluer les compétences en lecture
dans la langue d’alphabétisation (dans 29 langues différentes) ;
ÖÖ Les tests de lecture et de compréhension « Le réveil de Pierre »2 en 12 langues;
1 Nathalie DERUGUINE, Jean-Charles RAFONI, Passerelles en quinze langues (Bis), évaluation-lecture en langue d’origine (SCÉREN, 2008)
2 Document réalisé sous la coordination du CASNAV de CLERMONT- FD avec le concours des Maîtres de Soutien Linguistique de l’Académie de
Clermont – FD
13
ÖÖ Les tests de déchiffrage3 ;
ÖÖ Le médiateur interculturel ou le titulaire des cours d’accueil pourra également procéder à une
évaluation objective des compétences orales en discutant avec l’enfant par le biais de l’activité de
la biographie langagière du PEL «Une image de moi, de ma vie» (voir chapitre 7, point 7.12). Pour
l’évaluation de l’expression écrite, l’enfant sera invité à rédiger dans sa langue d’alphabétisation
une présentation personnelle, un texte sur sa vie au pays d’origine «Une histoire de moi, de ma vie,
de mon pays ...», activité de la biographie langagière du PEL (voir chapitre 7, point 7.12).
Les tests en mathématiques
ÖÖ Les acquis en mathématiques peuvent être évalués grâce aux exercices de « Maths sans paroles »4.
De plus, ces exercices, qui s’expliquent par eux-mêmes, servent à contrôler de façon rapide et sûre
si l’enfant a déjà traité tel ou tel sujet dans son pays d’origine;
ÖÖ « Les tests de mathématiques en langue maternelle »5 sont des tests en 30 langues pour
l’évaluation des mathématiques des cycles 2 et 3.
La portail éducatif « mySchool ! », notamment la communauté virtuelle réservée aux titulaires des cours
d’accueil, propose plusieurs tests en langue étrangère ainsi que des tests en mathématiques.
Observation de l’enfant
Une observation détaillée de l’enfant et de son comportement est indispensable au moment de l’accueil.
Dès le premier jour de son arrivée et pendant les premières semaines de son séjour au Luxembourg, il
est important de suivre son adaptation au nouveau milieu scolaire et, le cas échéant, de remédier
rapidement aux premières difficultés rencontrées. Pendant cette phase d’observation, le volume horaire
des cours d’accueil est défini de commun accord avec le titulaire de la classe d’attache. L’horaire scolaire
de l’élève comprend des cours dans sa classe d’attache, des cours intensifs de langue au cours d’accueil et,
éventuellement, des cours dans d’autres classes, en fonction de ses connaissances scolaires.
Prise en compte des évaluations antérieures
Pour prendre en compte les évaluations antérieures de l’élève, l’enseignant a besoin des bulletins et autres
documents émis ou utilisés au pays d’origine (cahiers, livres, évaluations antérieures, portfolios), qu’il
demande aux parents. Il existe en principe des traces, même s’il arrive que les parents affirment ne pas
avoir apporté de documents officiels. Dès que l’enseignant aura gagné la confiance des parents, l’attitude
des parents changera. Ils se montreront plus coopératifs et transmettront les informations nécessaires.
Pour certaines pièces indispensables (rapports psycho-socio-médicaux), la CASNA peut prêter une aide en
établissant un contact avec les administrations compétentes du pays d’origine.
Pour rappel, il importe de recueillir :
•
•
le livret scolaire, le carnet de notes ou les bilans d’évaluation de la scolarisation antérieure de
l’enfant ;
le numéro de matricule.
1.3.3. Élaboration d’un projet individualisé de formation (PIF)
Le projet individuel de formation est déterminé après deux à trois semaines d’observation de l’enfant. Il
est réalisé en étroite collaboration avec le titulaire de la classe d’attache ou, idéalement, au sein de l’équipe
pédagogique (voir sous 1.5.).
Choix de la langue à apprendre
La question du choix de la langue à apprendre est une question délicate. Alors que le règlement grandducal (texte en entier : voir point 6.1.) indique la suite des langues à apprendre dans les différents cycles
14
3 Emmanuel Blanco, formateur au CASNAV d’Aix-Marseille (sept. 2011)
4 Jean-Charles RAFONI, Maths sans paroles (CRDP Versailles, 2000)
5 ENAF – CRDP/CASNAV de l’académie d’Aix-Marseille
de l’enseignement fondamental, il importe d’adapter ces décisions à la situation individuelle de
l’enfant. L’instituteur en charge de l’élaboration du projet individualisé de formation tiendra compte de
plusieurs facteurs : l’environnement social de l’enfant (famille, amis, ...), ses acquis antérieurs, ses attentes,
ses objectifs, son âge, etc.
Le vade-mecum à l’intention des enseignants accueillant un enfant nouvellement arrivé6 donne les
précisions suivantes en matière du choix de la langue à apprendre :
ÖÖ Le but premier est de permettre à l’enfant de communiquer le plus rapidement possible avec son
entourage.
ÖÖ L’accent sera mis sur la compréhension et l’expression orales. Ensuite seulement on introduira
l’écrit de façon progressive. L’acquisition de la correction grammaticale est la dernière étape.
ÖÖ Dans la mesure du possible, on commencera avec la langue la plus proche de la langue
d’alphabétisation, tout en tenant compte de l’âge de l’enfant, de ses acquis antérieurs, des
langues connues par les parents, de la proximité de la langue d’alphabétisation avec la 1re langue
à apprendre.
ÖÖ Au début, l’enseignement se limitera à une seule langue. On évitera de surcharger l’enfant par
l’enseignement parallèle de deux langues : l’enfant doit acquérir une certaine aisance dans la 1re
langue étrangère avant d’aborder l’apprentissage de la 2e langue.
ÖÖ Attention : ne pas mélanger l’allemand et le luxembourgeois !
ÖÖ À la fin de la scolarité obligatoire, chaque enfant doit être familiarisé avec le luxembourgeois.
1.3.4. 2e rencontre avec les parents et l’équipe pédagogique
Le projet individualisé de formation est présenté dans sa forme succincte (voir point “C” de la fiche d’arrivée)
aux parents lors d’une deuxième entrevue, à laquelle participent toutes les personnes concernées. Cette
entrevue porte notamment sur:
•
•
•
•
•
•
•
•
•
le choix des langues
le nombre d’heures de cours d’accueil (cours intensifs de langues) par semaine,
les objectifs poursuivis lors des premiers cours d’acceuil,
les objectifs pour le cours des mathématiques (p.ex.: programme normal de la classe d’attache ou
programme adapté,...),
les compétences transversales qui seront développées,
les points forts et les faiblesses identifiés au cours de la phase d’observation,
l’offre de mesures d’aide supplémentaires,
les attentes réciproques,
le rôle du tuteur dans la classe d’attache et au cours d’accueil, préalablement désigné (si possible).
1.3.5. Début des cours intensifs de langue
ÖÖ voir sous :
6
chapitre 1.4. Projet individualisé de formation
chapitre 2.1. Lehr- und Lernziele
chapitre 2.2. Gestaltung und Dauer
chapitre 3.2. Profilanalyse
chapitre 3.3. Portfolio des langues
chapitre 3.4. Bilans d’apprentissage pour les cours d’accueil (cours intensifs de langue :
allemand/français)
Vade-mecum à l’intention du personnel enseignant, du personnel socio-éducatif et des communes (point 6.2.)
•
•
•
•
•
•
15
1.4. Le Projet individualisé de formation (PIF)
de retracer
le parcours
scolaire
de faire la liaison
entre le cours
d’accueil, la
classe d’attache
et les parents
de faire
le point à
intervalles
réguliers
Le PIF
permet
de déterminer
les points
forts et les
difficultés de
l’élève
de formuler
les principaux
objectifs de
formation
de mettre
en place des
mesures
d’aide
Les objectifs du projet individualisé de formation
Le PIF permet de :
•
•
•
•
•
•
16
retracer le parcours scolaire (antérieur et actuel) ;
formuler les principaux objectifs de formation pour chaque période du cours d’accueil ;
déterminer les points forts et les difficultés de l’élève ;
mettre en place des mesures d’aide ;
faire la liaison entre le cours d’accueil, la classe d’attache et les parents ;
faire le point à intervalles réguliers.
Par qui et quand ?
Le PIF est établi par le titulaire du cours d’accueil dès le premier accueil. Ce projet fait partie intégrante du
dossier de l’élève. À la fin du cours d’accueil, le titulaire du cours d’accueil le transmet au bureau régional
de l’inspecteur.
Comment ?
Son approche se veut globale : il comprend, en plus des informations sur les compétences scolaires, une
dimension sociale et affective.
Il regroupe et actualise les informations sur le parcours scolaire de l’élève :
ÖÖ le cursus scolaire au pays d’origine et au Luxembourg ;
ÖÖ le bilan langagier de l’enfant et de la famille ;
ÖÖ les informations sur l’encadrement social de l’enfant ;
ÖÖ les décisions de :
• de l’équipe pédagogique ;
• de la CIS ;
• de l’inspecteur ;
ÖÖ les objectifs visés au cours des différentes périodes ;
ÖÖ les méthodes et supports utilisés ;
ÖÖ les aides spécifiques ;
ÖÖ les mesures proposées en relation avec l’orientation vers le post-primaire.
L’enseignant pourra indiquer dans la case :
« observations » :
ÖÖ les points forts de l’élève et les difficultés rencontrées, par exemple :
•
une qualité particulière de l’élève ;
•
un éventuel refus d’apprentissage (blocage) ;
« adaptations scolaires » :
ÖÖ les mesures d’aide mises en place dans la classe d’attache et/ou dans le cours d’accueil.
Le document « PIF » peut être téléchargé au format PDF sur https://portal.education.lu/secam/Accueildes-élèves/-au-fondamental pour ensuite être saisi à l’écran, sauvegardé et imprimé.
17
1.5. L’équipe pédagogique:
ÖÖ Une condition de réussite
Une équipe pédagogique
pour assurer:
la socialisation et
le développement des
l’intégration scolaire
compétences dont l’élève
de l’enfant
a besoin
Les acteurs concernés :
L’équipe pédagogique
Les responsables
scolaires
Les autres intervenants
•
le titulaire du cours d’accueil
(accueil fixe ou accueil mobile)
•
•
•
les enseignants de la classe
d’attache (titulaire, éd.
physique, éd. morale, …)
•
le personnel enseignant et le
personnel éducatif du même
cycle
•
•
l’inspecteur
d’arrondissement
le président du
comité d’école
la commission
scolaire
•
•
•
•
•
•
•
•
•
le multiplicateur des cours
d’accueil
le médiateur interculturel
la CASNA (orientation de l’élève)
l’équipe multi-professionnelle
la commission d’inclusion
scolaire (CIS)
l ‘équipe multiprofessionnelle
(EMP)
les instituteurs ressource
les éducateurs (appui, aide aux
devoirs, …)
la maison-relais (cantine, crèche,
aide aux devoirs, …)
les responsables de la LASEP ou
de la MUSEP
ÖÖ Une responsabilité partagée (le rôle de l’équipe pédagogique) :
Les membres de l’équipe pédagogique partagent plusieurs missions et tâches :
18
•
•
définir les principaux objectifs du projet individualisé de formation (PIF) ;
prendre contact avec la classe d’attache qui va accueillir l’élève nouvellement arrivé ;
•
•
désigner des tuteurs (un autre enfant de même origine linguistique) dans le cours d’accueil
et dans la classe d’attache, qui au cours des différents moments de la journée vont aider
l’élève. En effet, un tel tutorat favorisera l’intégration scolaire de l’élève nouvellement arrivé,
copiant l’exemple de l’aîné (apprentissage socioconstructif par observation) ;
déterminer l’emploi du temps de l’élève :
prévoir des plages horaires où l’élève suit les
cours de sa classe d’attache (mathématiques,
éveil aux sciences, éducation physique, arts
plastiques, éducation musicale, …), celles où
il suit les cours intensifs de langue au cours
d’accueil et des temps d’aide personnalisée ou
d’accompagnement scolaire ;
planifier des mesures de différenciation : il n’y a
pas de réponse type, les objectifs pédagogiques
J’ai besoin d’être encadré par
sont adaptés à chaque élève ;
observer le comportement de l’enfant dans les une équipe pédagogique, prêt à
différentes situations (en classe d’attache, en
ÖÖ agir et réagir de façon concertée
récréation, etc.) ;
ÖÖ communiquer régulièrement
identifier les facteurs culturels, sociaux,
ethniques et religieux pouvant influencer la
vie scolaire de l’élève et méritant une attention
particulière ;
organiser des activités pédagogiques qui
permettent de valoriser la diversité (exposé sur
le pays d’origine de l’élève) ;
décider du début de la phase d’intégration de l’élève à l’aide du socle d’intégration qui définit,
pour l’allemand ou le français, le profil qui permet à l’élève d’intégrer progressivement sa classe
d’attache;
décider de l’intégration définitive de l’élève dans sa classe d’attache et/ou de son orientation
vers une classe de l’enseignement post-primaire.
Le travail en équipe:
•
•
•
•
•
•
ÖÖ une condition de réussite
1.6. Le rôle des parents
1.6.1. Pistes pour réussir la relation avec les parents
parents
Cours
d’accueil
Classe
d’attache
19
Comment organiser le suivi de l’enfant en étroite collaboration avec les parents ?
1. Veiller à établir dès le départ une relation de confiance avec les parents : elle favorise la réussite scolaire
de l’élève ;
2. informer les parents sur l’enseignement fondamental et la vie scolaire en général (le document
« Bienvenue à l’école luxembourgeoise », traduit en portugais, anglais et allemand, peut servir de
support) ;
3. présenter le rôle des différents intervenants de l’équipe pédagogique ;
4. impliquer les parents dans l’éducation scolaire de l’enfant et les motiver, dans l’intérêt de l’élève, à se
confier en cas de difficultés en relation avec l’école ;
5. illustrer comment les parents peuvent soutenir le travail à l’école (suivi de la scolarité à la maison /
journal de classe – entretiens réguliers, ….) ;
6. donner aux parents des pistes pour soutenir les progrès de l’enfant (voir le document « Comment aider
son enfant à réussir sa scolarité » ci-joint) ;
7. expliquer les différents documents d’évaluation (bilans, portfolio, etc.) ;
8. être à l’écoute des parents et de l’enfant afin d’atténuer les sentiments d’insécurité ou d’inquiétude ;
9. servir, en cas de besoin, d’intermédiaire entre les parents et les services d’aide offerts par la commune
pour favoriser l’accès à ces derniers ;
10. organiser régulièrement des réunions (au début : deux réunions par trimestre).
1.6.2. Pour mémoire : documents pour parents
Les parents : partenaires des titulaires de l’élève et de l’équipe pédagogique
Les parents exercent une
influence considérable sur le
parcours scolaire de l’enfant. S’assurer
leur collaboration, c’est soutenir les
progrès de l’élève et favoriser sa réussite
scolaire.
Le document illustré ci-contre peut être
distribué aux parents. Il est disponible
dans les langues suivantes : français,
portugais, serbo-croate, albanais.
20
1.6.3. L’utilisation des langues familiales et scolaires
Le système scolaire luxembourgeois est complexe en raison de son trilinguisme et met parfois à rude
épreuve les efforts et la bonne volonté des parents. Il arrive que les parents s’efforcent de parler le français
ou l’allemand avec leurs enfants, alors que la/les langue/s qu’ils maîtrisent le mieux est/sont leur/s langue/s
première/s. Même si dans ce cas, ils communiquent à leur enfant leur propre volonté d’intégration, l’intérêt
pour la langue et les facultés langagières de l’enfant sont développés à travers un emploi régulier et correct
de la/des langue/s première/s :
« Cette/ces langue/s, tout comme la culture d’origine, doit/doivent donc être reconnue/s, valorisée/s et
pratiquée/s en famille. Dans le cas contraire, la langue et la culture du pays d’accueil prennent une position
dominante (diglossie) qui provoque inconsciemment des réactions de rejet et nuit fortement à l’intégration.
La majeure partie des compétences langagières et linguistiques sont transférables d’une langue à l’autre.
Du point de vue des apprentissages, mieux vaut pratiquer la/les langue/s d’origine avec naturel et qualité à
la maison, plutôt que parler le français de manière artificielle et approximative » (LECOCQ, 2010, p.12)
Conseils pour parents :
ÖÖ ne pas se forcer à parler le français ou l’allemand à la maison, mais au contraire pratiquer la/les
langue/s d’origine ;
ÖÖ utiliser des supports audiovisuels en langue française ou allemande : télévision, jeux, logiciels
éducatifs et d’accompagnement scolaire… ;
ÖÖ encourager les activités sportives, culturelles, sociales et l’aide aux devoirs (clubs, centres sociaux,
centres de loisirs, centres de vacances) ;
ÖÖ apprendre à titre d’intérêt personnel l’une des langues officielles du pays pour marquer l’exemple
et encourager l’enfant à faire de même de son côté.
1.7. Le rôle du titulaire du cours d’accueil
1.7.1. Des profils variés : poste d’accueil fixe et poste d’accueil mobile
En général, on distingue accueil fixe et accueil mobile. L’accueil fixe se fait au sein d’une seule école à
pourcentage élevé d’enfants-primo-arrivants. L’accueil mobile par contre demande un déplacement entre
plusieurs écoles pour retrouver les élèves dans leurs classes respectives.
21
L’accueil aux écoles luxembourgeoises vu par un caricaturiste © Marc DIDIER, 2007
Informations : « permanence accueil » pour les titulaires des cours d’accueil
Une « permanence accueil » à l’intention des titulaires des cours d’accueil est assurée à la CASNA. Un
enseignant expérimenté conseille les enseignants et répond aux questions relatives à l’apprentissage
des élèves nouvellement arrivés au pays. Les enseignants intéressés voudront bien prendre rendez-vous :
Madame Eliane Kettels, Tél. 247 85207, [email protected]
1.7.2. Les tâches du titulaire du cours d’accueil
ÖÖ Sa mission est d’assurer la mise en place des cours d’accueil ainsi que l’intégration sociale et
scolaire de l’élève, du premier entretien avec les parents à l’intégration complète de l’enfant dans
sa classe d’attache et même au-delà.
ÖÖ Il a une fonction motrice dans l’accueil et l’intégration scolaire d’un élève nouvellement arrivé.
ÖÖ Il connaît le « plan d’études de l’école fondamentale », les attentes des cycles 2, 3 et 4 pour les
cours de langues.
ÖÖ Il maîtrise la didactique du FLE/FLS/DAZ et utilise des méthodes adaptées à l’apprentissage d’une
langue seconde.
ÖÖ Pour l’apprentissage du français ou de l’allemand, il se réfère au plan d’études pour les cours
d’accueil (voir point 2.6.).
ÖÖ Il connaît le « Guide pour enseignants – ACCUEILLIR & INTÉGRER » et les outils y présentés.
ÖÖ Il est responsable du plan de travail hebdomadaire des cours intensifs de langue(s) (les cours
d’accueil).
ÖÖ Il est un partenaire important pour chaque enseignant et membre de l’équipe pédagogique en
charge de l’enfant.
ÖÖ Il assure le contact avec les parents.
22
ÖÖ Il participe aux réunions d’arrondissement et/ou régionales des titulaires des cours d’accueil.
Ces heures de réunion peuvent être valorisées comme heures de concertation telles que définies
dans le règlement grand-ducal du 23 mars 2009 fixant la tâche des instituteurs de l’enseignement
fondamental. Dans le cadre des cours d’accueil, les heures de concertation comprennent :
•
•
•
la participation aux réunions régionales ;
la concertation avec les titulaires des classes d’attache ;
une participation ponctuelle aux réunions des équipes pédagogiques.
ÖÖ Une grande flexibilité est l’atout le plus important du titulaire du cours d’accueil. Chaque
départ ou arrivée d’un enfant demande à l’enseignant de s’adapter aux nouvelles circonstances:
réorganisation de son travail, au besoin changement d’horaire, etc. Sa flexibilité, sa disponibilité et
son dévouement professionnel sont les garants de la réussite de l’accueil et de l’intégration scolaire
d’un élève primo-arrivant. Sa grille horaire hebdomadaire est constituée en fonction des besoins
des élèves identifiés, de l’horaire de la classe d’attache (sachant que cet horaire peut également
être adapté) et de sa propre disponibilité, vu qu’il travaille dans plusieurs cycles ou écoles.
23
2. Cours intensifs de
langue(s)Intensivsprachkurs(e)
25
2.1. Lehr- und Lernziele
Definition
Der „Cours d’accueil“ ist ein Intensivsprachkurs zum Erwerb einer
Zweitsprache (Deutsch oder/und Französisch )
Hauptziel ist die erfolgreiche Integration in die Regelklasse, was bedeutet,
dass ein Schüler in der Lage ist, dem regulären Unterricht ohne spezifische
Förderung (cours intensif de langue(s)) weitgehend selbstständig zu folgen
und die Lernziele seinen kognitiven Fähigkeiten entsprechend zu erfüllen.
Dieses Kapitel möchte hauptsächlich Anhaltspunkte und Ideen liefern für den
Ablauf und die Planung des Sprachunterrichts. Alle weiteren Informationen
und nützliche Ratschläge sind in den Lehrerhandreichungen der Lehrmittel
zu finden.
Cours d’accueil
=
Cours intensifs de
langues
ÖÖ 1. Ziel : Kommunikationsfähigkeit
Während den ersten Wochen besteht das Lehrziel darin, dem Kind so viel Sprache zu vermitteln, dass es
sich mitteilen, alltägliche Bedürfnisse ausdrücken und geläufige Anweisungen befolgen kann. Das Kind
eignet sich eine Sammlung von Redewendungen an, die eine Alltagskommunikation ermöglichen. Zentral
ist der Sprachgebrauch1, sprachformale Aspekte spielen eine untergeordnete Rolle.
ÖÖ 2. Ziel : Schulsprache
Die Alltagssprache reicht jedoch nicht aus, um den sprachlichen Anforderungen der Schule zu genügen.
Die Schulsprache verlangt zusätzliche Fähigkeiten: sich mündlich und schriftlich ausdrücken zu können
sowie sprachliche Strukturen und Regeln zu kennen und richtig anzuwenden. Diese Kompetenzen können
durch ein systematisches Lernen gefördert werden. Das Interesse an einer vielfältigen Kommunikation
muss demnach geweckt werden, um sprachliche Kompetenzen gezielt zu fördern und die fehlenden
Sprachkompetenzen aufzuarbeiten.
2.2. Gestaltung und Dauer
ÖÖ Die Intensivsprachkurse richten sich vorrangig an schon alphabetisierte Kinder, da im Regelfall
alle Kinder gemeinsam alphabetisiert werden können, ob in Luxemburg geboren oder nicht.
ÖÖ Diese Intensivkurse verstehen sich als Individual- oder Kleingruppenkurse. In den Kleingruppen
können Schüler verschiedener Herkunft und aus verschiedenen Altersgruppen eine und dieselbe
Zweitsprache lernen, sich gegenseitig helfen und dabei individuelle Lernziele ihres Portfolios
verfolgen.
ÖÖ Im Intensivsprachkurs (cours d’accueil) trägt der Förderlehrer die Hauptverantwortung für die
Gestaltung des Lernprozesses.
ÖÖ Im Aufbaukurs (phase d’intégration2) orientiert sich der Intensivsprachkurs mehr und mehr an
den Lehrzielen aus dem Lehrplan der Regelklasse (classe d’attache). In dieser Phase halten die
Förderlehrer und die Klassenlehrer die Lernziele gemeinsam fest, da der Schüler zu diesem
Zeitpunkt zum Teil auch am Klassenunterricht teilnimmt.
2
1
NÄNNY, 2010, S.3
siehe dazu Punkt 4.01.
27
ÖÖ Die Intensivkurse dauern nicht länger als zwei Jahre. Die Dauer kann jedoch sehr unterschiedlich
sein. Eine wesentliche Rolle spielen dabei:
•
•
•
•
Alter;
Muttersprache (Herkunft);
schulisches und soziales Umfeld;
Sprachentwicklungsprobleme.
NEUGEBAUER, NODARI, Pipapo1-Kommentar, ilz, 2002, S. 5 2.3. Wie lernen Kinder eine neue Sprache?
Die Lernfähigkeit beinhaltet:
Aufbauen von Selbstständigkeit im Lernen (Autonomes Arbeiten)1.
Selbstlerntechniken sollten von Beginn an trainiert werden. Mit deren Hilfe
kann der Schüler sich selbstständig Wortschatz und sprachliche Strukturen
aneignen. Kompetenter Umgang mit Wörterbüchern, Lexika, Verbenbüchern,
Lernkarteien, Lernspielen und Computerprogrammen sowie Techniken der
Selbst- und Partnerkontrolle müssen im Unterricht geübt werden.
Reflexion über das Lernen2 verbessert
die Lernfähigkeit. Wesentlich ist, dass wir dem Schüler Möglichkeiten
bieten, gemeinsam mit ihm über sein Lernen bzw. über Sprachliches zu
reflektieren und ihn auffordern, sein eigenes Lernpotential zu nutzen.
Wichtig ist hier das Nachdenken des Schülers über Sprache und über
Lernprozesse (Metakognition). Es werden Sprachen gegenübergestellt
und die Muttersprache mit der Zweitsprache vergleichen.
1
2
28
HAVVA ( et alii), 2004, S. 23
NEUGEBAUER, NODARI, Pipapo-Kommentar, 2002, ilz, S. 25
Orientierung ist die Voraussetzung für die Entwicklung von
Selbstständigkeit im Lernen.
ÖÖ Was ist wo zu finden (im Lehrmittel, Text- und
Arbeitsbuch, Portfolio, im Klassenzimmer, im
Schulhaus usw.)?
ÖÖ Welche Hilfsmittel stehen zur Verfügung
(Wörterlisten, Wörterbücher, Plakate, usw.)?
ÖÖ Wie kann der Lernerfolg überprüft werden
(Selbstkorrektur mit Hilfe des eigenen Heftes
und/oder des Portfolios - Rückblick, usw.)?
ÖÖ Wie ist bei Problemen und Fragen vorzugehen
(nachschlagen, überprüfen, fragen, usw.)?
Verantwortung – Schrittweise sollte der
Schüler lernen, für seinen eigenen Lehr- und
Lernprozess Verantwortung zu übernehmen:
sich an gemeinsam erstellte Abmachungen
halten (Arbeitsplan, in welcher Zeit was gelernt
werden soll, Wortschatztraining, usw.).
Fragehaltung ermutigen
Neu zugezogene Kinder geben sich im Schulalltag
oft mit nur Halb-Verstandenem zufrieden, weil sie
nicht merken, dass sie etwas nicht verstanden haben,
und/oder weil sie nicht über den notwendigen
Wortschatz verfügen, um ihre Fragen zu stellen.
Fragen zu formulieren ist eine wichtige Lernstrategie
beim Zweitspracherwerb und muss mit den Kindern
geübt werden. Im Intensiv-Kurs, sowie auch im
Regelunterricht, sollten sie Raum und Zeit für
Nachfragen erhalten.
29
2.4. Die Entwicklung der verschiedenen Kompetenzbereiche
Als allgemeine Regel gilt:
Sprachgebrauch vor sprachformalen Aspekten1
Daher sind die Sprachverarbeitungsbereiche Hörverstehen und Sprechen so wichtig.
Der erfolgreiche Erwerb einer Zweitsprache verlangt zudem, dass möglichst oft die verschiedenen
Sinneskanäle (Vorlesen, Hören, Mimik, usw.) aktiviert werden.
Hörverstehen
Das Hörverstehen ist eine aktive Tätigkeit und eine rezeptive Fertigkeit2. Kinder lernen Sprachen durch
Hören und situatives Verstehen.
Kinder lernen die neue Sprache wenn:
ÖÖ wir viel und verständlich mit ihnen sprechen. Lernende müssen viel hören, um sprechen zu
lernen. Sie verstehen viel mehr, als sie selbst produzieren können;
ÖÖ wir den Einsatz von Gegenständen, Abbildungen, Ausführen von Handlungen, Gesten und Mimik,
Audio/Video-Material als visuelle, auditive und aktive Stützen nutzen.
Es gilt einerseits in Hörtexten Informationen gezielt zu isolieren, und andererseits zu verstehen, worum
es global gesehen in einem Text geht, ohne dass jedes Wort verstanden wird. Wir sollten daher die Kinder
möglichst früh an Hörtexte gewöhnen und konsequent damit umgehen. Damit fördern wir sowohl die
kommunikativen Fähigkeiten im Alltag als auch die kognitiv-schulischen Fähigkeiten.
Sprechen
Alle alltäglichen Situationen in der Schule sollten genutzt und sprachlich begleitet werden: das Auspacken
und Einräumen des Schulmaterials, das An- und Ausziehen, das Hände waschen, das Frühstücken in der
Pause, das Basteln usw.).
Wichtig ist in diesem Zusammenhang die Formulierung und Anwendung von vollständigen, aber kurzen
Sätzen.
Lernbeispiele :
ÖÖ Reproduktives Sprechen
Die Sprachproduktion ist naturgemäß fehlerhaft. Beim reproduktiven Sprechen ist es demnach wichtig, auf
Korrektheit zu achten und den Schüler aufzufordern, den Satz richtig zu wiederholen und auszusprechen
(Szenen, Dialoge, Gedichte, Chunks3, …), da sonst interimssprachliche Fehler schon früh fossillieren4.
Ich male eine Katze. ( und nicht „Ich mal Katze“)
NÄNNY, LANGENEGGER, Förderdossier DaZ, Pädagogische Hochschule Thurgau
NEUGEBAUER, NODARI, Pipapo-Kommentar, 2002, ilz, S.26
3
Chunks – aus dem Englischen; Stück; Phrasen, Satzteile und oft ganze Sätze (sogenannte chunks of language), die die Kinder sich merken
4
NEUGEBAUER, NODARI, Pipapo-Kommentar, 2002, ilz, S. 20 – “Fossilierung” (Versteinerung der Lernersprache)
1
2
30
ÖÖ Gelenktes Sprechen (gemäß einem vorgegebenen Muster, z. B. als Plakat oder als Vorlage im
Heft, …)
Hallo, ich heiße Jennifer und du, wie heißt du?
Ich heiße Thierry.
Ich bin 8 Jahre alt und komme aus Portugal.
Wie alt bist du und woher kommst du?
Ich bin 10 Jahre alt und komme aus Brasilien.
ÖÖ Kommunikatives Sprechen
Für den Schüler ist es wichtig, sich frei mitteilen zu können. Der Förderlehrer beachtet und fördert im
Gespräch die kommunikativen Bedürfnisse:
Lucas hat einen traurigen Blick. Sein Wortschatz reicht nicht aus, um sich zu verständigen. Er fühlt
sich nicht wohl und verstummt.
Wir helfen ihm, indem wir verschiedene kurze Fragen stellen. Mit Gestik, Mimik oder Bildern versuchen wir
herauszufinden, was ihn bedrückt.
Hier kann auch der „Tuteur“ (siehe 1.5.) wertvolle Arbeit leisten. Die Kinder verständigen sich untereinander
in ihrer Muttersprache, der „Tuteur“ übersetzt das Gespräch in die deutsche Sprache.
Zusammen bauen wir ein korrektes Gespräch auf. Der neue
schriftlich gefestigt).
Wortschatz wird verarbeitet (mündlich und
Das nächste Mal kann Lucas sich besser und
einfacher verständigen. Zudem kann er auf
seine schriftliche Arbeit zurückgreifen.
ÖÖ Kontextgebundenes Sprechen
Das
Sich-Verstehen,
das
Bewältigen
einfacher
Sprachsituationen wird vereinfacht, wenn sie in einen
bestimmten Kontext, ein Thema eingebunden werden.
Anfangs sollten immer nur eingebettete Instruktionen
erteilt werden.
Bsp.: (In der Kantine) Die Kinder decken den Tisch: „Kelly,
nimm bitte die Gabeln! Lege sie links neben die Teller!“ …
ÖÖ Die Muttersprache als Lernhilfe benutzen
hh Wo liegt dein Heft?
Liegen im Tisch.
hh Wo liegt dein Heft?
Übersetze den Satz in deine Muttersprache!
Versuche nun, ins Deutsche umzuwandeln.
Der Schüler wird merken, dass er das Subjekt vergessen hat und anstatt „auf“ die
Richtungsangabe „im“ benutzt hat.
„Mein Heft liegt auf dem Tisch.“
Der Umweg über die Muttersprache hilft dem Kind beim Satzbau, Inhalt und Struktur zu
erkennen.
31
ÖÖ Die phonetische Bewusstheit entwickeln
Die phonetische Bewusstheit bildet die Basis für eine altersangemessene Entwicklung von Rechtschreibungsund Lesekompetenzen. Sie beeinflusst die Sprachgewohn-heiten, die nicht nur durch die Erstsprache,
sondern auch durch die jene des Lernumfeldes bedingt werden.
Die luxemburgische Sprache verwirrt oftmals die Kinder, die Deutsch lernen. Die Kinder merken, dass sich
viele Wörter ähneln, die gleiche Bedeutung haben, jedoch anders ausgesprochen werden. Wichtig ist es
demnach, von Beginn an auf eine deutliche und korrekte Artikulation zu achten.
Im Intensivkurs sollte die Förderlehrperson als Sprachvorbild gelten. Umso wichtiger ist es, dass die
Lehrperson nur in der Zweitsprache mit dem Kind spricht.
Leseverstehen
Der Lehrer erleichtert dem Schüler durch das Vorlesen von kleinen Texten aus Bilderbüchern weitgehend
das Leseverstehen, indem er gezielt auf Bilder oder einzelne Sätze hinweist. Wichtig ist, dass der Lehrer
sich um eine langsame, deutliche Artikulation und um eine verständliche, aber korrekte Ausdrucksweise
bemüht und dem Schüler mit seiner Sprachverwendung ein Beispiel ist.
Das eigene Vorlesen von Dialogen und Szenen ist für den Schüler anfangs schwer. Eine Erleichterung ist
demnach, wenn er den Text bereits gehört und verstanden hat.
Bücher in der neuen Zweitsprache sollten dem Schüler von Beginn an zugänglich sein. Bücher mit
Bilduntermalung sowie zweisprachige Bücher (Zweitsprache und Muttersprache) eignen sich besonders
im Intensivsprachkurs5. Verschiede Lehrmittel bieten zudem interessante Lektüren zu verschiedenen
Themen an.
Weitere Anregungen:
•
•
•
den Text inhaltlich sorgfältig einführen;
nicht alle Wörter müssen gleichzeitig verstanden werden;
das verstehende Lesen vollzieht sich beim stillen Lesen.
Schreiben
Schreiben : Das Schreiben als unterstützende Funktion.
Kinder lernen die neue Sprache:
ÖÖ beim reproduktiven Schreiben (Wörter, Sätze und Texte abschreiben, schreiben nach Mustersätzen
wie z. B. in Grammatikübungen). Hier sollte man auf eine gewisse Korrektheit achten.
ÖÖ beim gelenkten Schreiben. Hier schreiben die Kinder nach einem bestimmten Muster
(Parallelgeschichten, Variationen zu einer Geschichte), welches ihnen hilft, den Text aufzubauen,
z.B. Bildergeschichten, Bilder beschreiben (Wer? - macht was? - mit wem? - wo?). Auch ganze
Satzteile helfen dem Kind, den eigenen Text zu gestalten und nehmen ihm zudem die Angst vor
dem Schreiben.
ÖÖ beim kommunikativen Schreiben (kleine Briefe, Einladungen, Kartengrüβe, Einkaufslisten,
Rezepte, Tages- oder Wochenplanungen). Hier ist es wichtig, dass der Lehrer bei der Korrektur nur
auf einen oder zwei ausgewählte Fehlertypen eingeht.
5
32
siehe Bibliographie
Grammatik
Bei der Entwicklung von Fördermaßnahmen für die Zweitsprache ist die ausdrückliche und systematische
Beschäftigung mit der Grammatik wesentlich. Wichtig ist, dass die Kinder die unterschiedlichen sprachlichen
Strukturen wie Regelmäßigkeiten oder Besonderheiten (die Klammerstrukturen im Deutschen) erkennen
und achten können.
Die grammatischen Phänomene ergeben sich aus den jeweiligen Themen der Unterrichtssequenzen und
sollen diesen in der Planung zugeordnet werden. Der Lehrer sollte nicht an standardisierten Programmen
festhalten, sondern individuell fördern und unterstützen, je nach Entwicklungsstand der einzelnen Schüler.
„Fehler“ dienen daher dem Lehrer als Quelle der Analyse.
•
•
Grammatikerklärungen und -übungen nützen vor allem lernstarken Kindern.
Deklinationsformen müssen nach dem Spiralprinzip ständig wiederholt und vertieft werden.
Wortschatz
Der Grundwortschatz muss so schnell als möglich aufgebbaut werden. Dies geschieht am
effizientesten, wenn Wörter und Wendungen nicht als Einzelelemente gelernt, sondern in konkreten
Handlungszusammenhängen, nach Themen (Situationen, Geschichten, Texte usw.) begegnet und
verstanden werden6.
ÖÖ Der produktive Wortschatz (Mitteilungswortschatz): Kinder lernen Wörter vorwiegend
in Handlungszusammenhängen und durch Geschichten. Wortschatz entwickelt
sich im Sprachgebrauch. Bei jedem Thema werden Wortschatz, Satzstrukturen und
Kommunikationsfunktionen hervorgehoben.
ÖÖ Der Verstehenswortschatz, d.h. der rezeptive Wortschatz, ist weit größer als der
Produktionswortschatz. Man kann davon ausgehen, dass ein Kind vier- bis fünfmal mehr Wörter
versteht, als es selbst aktiv benutzt.
ÖÖ Häufig vorkommende Wörter sollen systematisch gelernt werden, damit sie von den Kindern auch
produktiv eingesetzt werden können.
Chunks: Nicht nur Wörter, sondern auch Satzteile,
sowie kurze Sätze, die in der gesprochenen
Sprache häufig vorkommen, sollten systematisch
und gezielt geübt werden.
ÖÖ Die
Wortschatzübungen
und
das
Wortschatzlernen erweisen sich als erfolgreich,
wenn zum Beispiel bei den Nomen von Anfang
an Artikel und Mehrzahl mit einbezogen werden
(das Buch, die Bücher) oder bei den Verben
auch der Infinitiv aufgegriffen wird. Zu lange
Wörterlisten entmutigen das Kind. Vorteilhafter
ist es, den Wortschatz stufenweise und gemäß
dem Spiralprinzip zu erwerben.
6
NEUGEBAUER, NODARI, Aspekte der Sprachförderung, Institut für interkulturelle Kommunikation
33
2.5. Zusammenfassung der verschiedenen Erwerbsstrategien
Wie lernen Kinder eine neue Sprache?
(Erwerbsstrategien)
Situationsbezogen sprechen (nach Themen)
Reproduktives Sprechen
Viel hören
Frei äußeren (mündlich und schriftlich)
Reflexion über das Lernen
Mehrfache Wiederholungen / Spiralprinzip
Schriftlich festhalten (auf Plakaten, im Heft)
Gezielte Korrekturen
34
2.6. Plan d’études pour les cours d‘accueil
Un plan d’études pour les cours d’accueil est disponible sous : http://portal.education.lu/secam/Accueildes-élèves/-au-fondamental. Des observations et remarques peuvent être adressées au groupe de travail ad
hoc : [email protected]
Le plan d’études des cours d’accueil précise pour l’allemand et pour le français les compétences à
développer progressivement auprès des enfants fréquentant le cours d’accueil. Il donne des exemples de
performance et d’activités d’apprentissage. Compétences, descripteurs et contenus sont liés à ceux définis
pour les cycles 2.2 à 4.2 de l’école fondamentale.
Pour rappel, les cours intensifs de langues ont pour but principal :
•
d’aider les enfants à s’exprimer en contexte scolaire et à pouvoir suivre l’enseignement en
allemand et/ou en français.
Les élèves doivent donc atteindre un niveau de compétence en allemand et/ou en français qui leur permet
de :
•
•
communiquer dans des situations de la vie courante ;
participer progressivement aux activités pédagogiques proposées dans la classe de leur groupe
d’âge, c’est-à-dire de comprendre les sujets y développés
2.6.1. Compétences transversales
Le plan d’études de l’enseignement fondamental (annexe 2) détaille les compétences transversales à
développer dans les différents domaines de développement et d’apprentissage. De même, au cours
d’accueil, les compétences transversales sont développées de manière intégrée que ce soit dans le cadre de
l’apprentissage de l’allemand ou du français. A cette fin, les enseignants conçoivent des situations actives
d’apprentissage suffisamment complexes et en lien avec la vie scolaire de manière à pouvoir y inclure le
le développement des différentes compétences transversales, précisées dans le présent plan d’études. A
noter que le développement de l’autonomie prend une importance particulière pour l’élève nouvellement
arrivé.
2.6.2. Éveil aux langues
Les compétences relatives à l’éveil et à l’ouverture aux langues sont à développer de manière intégrée
dans le cours d’allemand ou du français. L’objectif principal consiste à développer auprès des élèves une
conscience métalinguistique, à valoriser leurs connaissances et compétences dans différentes langues, y
compris leur/s langue/s première/s et celles qui ne figurent pas parmi les langues d’enseignements et à leur
faire acquérir une sensibilité plurilinguistique et pluriculturelle1.
2.6.3. Langue allemande (cycles 2.2 - 4.2)
La partie concernant le développement de l’allemand est subdivisée en quatre sous-parties:
ÖÖ Compétences à développer
ÖÖ Exemples de performance
ÖÖ Contenus recommandés
ÖÖ Activités proposées
Le programme à dispenser dans le cadre du cours d’allemand repose sur le programme tel qu’il est prévu
Voir aussi le document „Ouvertures aux langues à l’école“ (www.men.lu sous „Publications“, voir aussi sous chapitre „2.04. Die Entwicklung der
verschiedenen Kompetenzbereiche / Die Muttersprache als Lernhilfe benutzen“ et sous chapitre „2.09. Ouverture aux langues“ – Guide de l’enseignant
„Accueillir & intégrer.
1
35
par la législation pour les cycles 2 à 4 de l’enseignement fondamental. Le programme des cours d’accueil
comprend des exemples de descripteurs illustrant les performances attendues des élèves au cours du cours
d’accueil, les contenus recommandés se rapportant au développement des différentes compétences ainsi
que des activités d’apprentissage2.
2.6.4. Langue française (cycles 3.1 - 4.2)
La partie concernant le développement du français est subdivisée en quatre sous-parties:
ÖÖ Compétences à développer
ÖÖ Exemples de performance
ÖÖ Contenus recommandés
ÖÖ Activités proposées
Le programme à dispenser dans le cadre du cours de français repose sur le prpogramme tel qu’il est prévu
par la législation pour les cycles 2 à 4 de l’enseignement fondamental. Le programme des cours d’accueil
comprend des exemples de descripteurs illustrant les performances attendues des élèves au cours des
cours d’accueil, les contenus recommandés se rapportant au développement des différentes compétences
ainsi que des activités d’apprentissage.
2.6.5. Exemple
L’exemple ci-dessous illustre, pour l’allemand, les quatre compétences à développer dans le domaine de
la production orale ainsi que des exemples de tâches à réaliser, les contenus recommandés et les activités
proposées.
PLAN D’ÉTUDES DU COURS D’ACCUEIL
Langue allemande
Les activités ne sont pas axées sur l’acquisition progressive et explicite de structures grammaticales, mais
sur une approche globale, par immersion, dans un contexte familier et stimulant tout en respectant et
valorisant les langues premières des enfants.
Cycle 2
C2A : Production orale
Compétences à développer
Exemples de performance
Parler en interaction
•
Répondre à des questions posées dans le contexte du
cours d’accueil ou de la classe d’attache
•
S’affirmer par des gestes et des phrases simples
•
S’échanger dans le contexte scolaire sur des faits vécus en
respectant les règles convenues
•
Respecter les règles de la conversation (demander la
parole, attendre son tour, ne pas interrompre les autres,
écouter)
•
Écouter et prendre en compte les propos des autres
2
36
Se référer également au chapitre „2.07. Themenkreise“ – Guide de l’enseignant „ACCUEILLIR & INTEGRER.
Parler devant autrui
•
Se présenter
•
Fournir des renseignements sur soi-même et son entourage
•
Réciter des phrases courtes mémorisées ( Ich heiβe… ; Ich
komme aus …; Ich kann gut ….)
•
Exprimer sa pensée
•
Exprimer ses sentiments
•
Raconter une expérience personnelle
•
Présenter un sujet (objet, animal…)
Respecter la forme en mobilisant
ses connaissances lexicales,
grammaticales et phonologiques
•
S’articuler de manière appropriée
•
Veiller à la présentation phonique du message
•
Utiliser les mots et les expressions étudiés au cours
d’accueil et en classe
Mettre en scène des textes
•
Improviser et interpréter un dialogue imaginé à partir des
situations de la vie en classe et de la vie courante…
•
S’identifier avec le rôle qu’on joue
C2A : Production orale
Contenus recommandés
Thèmes:
Présentation, famille, école, corps humain, habillement, alimentation, animaux, sports, loisirs, temps
(qu’il fait et qui passe), habitat, environnement (ville, village, nature), saisons, fêtes, diversité culturelle et
linguistique (cf. Guide de l’enseignant « Accueillir et intégrer »: « Themenkreise »)
Bagage lexical de base - Vocabulaire constitué de mots fréquents (utilisés à l’école), lié aux thèmes
abordés:
• Situations proches du vécu de l’élève (salutations, formes de politesse, vie scolaire, consignes,
horaire scolaire, date et heures…)
• lexique appartenant au langage mathématique (nombres, opérations, formules de phrases
fréquentes, …) apparence physique (grand, blond, maigre,…), famille, école, couleurs, jours
de la semaine, mois, saisons, quantités (beaucoup de, peu de, …), environnement (ville,
village, nature), transport
• Verbes et sujets
• Articles définis / indéfinis
Connaissances phonologiques :
• Discrimination des phonèmes dans le cadre des cours d’accueil
• Reconnaissance et articulation correcte des phonèmes en contexte
37
Genres de textes :
•
Verbes :
•
Syntaxe :
•
•
•
•
Interactions dans le cadre du cours d’accueil (prendre contact, saluer, poser une question,
répondre à une question, donner un ordre, affirmer quelque chose, s’exclamer, marquer
son accord ou son désaccord, réagir aux contributions des autres…), poèmes, chansons,
comptines, causerie, dialogues, jeux de rôle, saynètes
Formes verbales de base
Structures syntaxiques simples
Questions totales et partielles
Forme négative
« Satzbaustufen 1» (Guide de l’enseignant : Accueillir et intégrer à « Profilanalyse ») : Finites
Verb mit einfachen Äusserungen
Activités proposées :
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Jeu de communication avec une marionnette : Begrüßung, sich vorstellen,…
Jeu des consignes : Nimm dein Heft ! Mach die Tür zu/auf ! …
Questions-réponses : Was ist das ? Das ist ein Buch./ Wie ist dein Bleistift ? Mein Bleistift ist rot.
Interactions avec « Chunks » : Darf ich bitte zur Toilette ? Ich heiβe… ; Ich mag … ; Ich wohne
in …
Jeu du rôle : (Supermarkt, Restaurant,…)
Jeux interactifs : Ich sehe was, was du nicht siehst…Was ist das ?
Jeu de la valise : Ich packe meinen Mantel ein. Ich packe meinen Mantel und meine Hose ein.
Jeu de cartes : Memory (mit Wortbenennung), Domino, Quartett,
Kim-Spiel, …
Jeu de l’objet caché : verstecken-suchen-finden (Du versteckst den Ball. Ich suche den Ball,…)
Jeu de devinette : Wer oder was bin ich ? (Es ist rot, rund und …)
« Lük ® DaZ » : exercices d’association mot/phrase et image, avec autocorrection
« Satzbaustufen 1» (Guide de l’enseignant : Accueillir et intégrer à « Profilanalyse ») : Tom geht
ins Kino. (Finites Verb mit einfachen Äusserungen)
2.7. Themenkreise
Alle Lehrmittel zum Erwerb einer Zweitsprache sind nach Themenkreisen aufgebaut. Vielfältige Erfahrungen
in der Praxis haben gezeigt, dass Kinder eine zweite Sprache in Zusammenhängen erwerben, die für
sie sozial und emotional von Bedeutung sind. Lebenswelt, Erlebnisse und Alltagserfahrungen sind
Themenkreise, die als sprachliche Ausgangspunkte dienen. Die ausgewählten Themen erwecken ein
direktes Interesse und eine aktive Teilnahme des Kindes. Dies ermöglicht wiederum einen persönlichen
Erfahrungsaustausch.
Die Vielfalt an interessanten Lehrmitteln1 vereinfacht die Anpassung des Unterrichtes an die Bedürfnisse
des Kindes.
1
38
Kapitel 5: Bibliographie & Sitographie
Dieses Kapitel möchte hauptsächlich Anhaltspunkte und Ideen liefern, die bei der Auswahl und der
Einführung der Themen im Förderkurs hilfreich sind. Die unterschiedlichen Aspekte des Themas, sowie die
Reihenfolge der Themenkreise können demnach frei behandelt werden.
Folgende drei Fragen sind nützlich bei der Vorbereitung eines Themas:
•
•
•
Was?  Beispiel: Schule (Schulfächer, Schulsachen, Stundenplan, Pause)
Wie?  Sprache verstehen und erleben (Fragewörter, Sprachreflexion, Chunks, Besonderheiten und Schwierigkeiten, …)
Wo?  Didaktisches Material (Wo finde ich was zu dem betreffenden Thema in den verschiedenen Lehrmitteln?)
In einer ersten Phase haben wir zehn Themen für den Deutschunterricht erarbeitet. Wir würden uns
über jeden Erfahrungsaustausch, jede Idee Ihrerseits freuen. Wir bedanken uns bei den Mitarbeitern des
„Groupe régional des cours d’accueil - région Nord“ (arrondissements d’inspection 20/19/18/16). Dank ihrer
Mitarbeit wurde diese Zusammenstellung ermöglicht.
ÖÖ
ÖÖ
ÖÖ
ÖÖ
ÖÖ
ÖÖ
ÖÖ
ÖÖ
ÖÖ
ÖÖ
Schule
Ich und du
Tiere
Freizeit
Stadt und Transport
Zeit
Mein Körper
Meine Kleider
Essen und Trinken
Zu Hause
39
Recueil d’idées
Schulfächer
Zahlen von: 0-20 / 20-100/- 1000
Geometrische Formen
Mathematik –Zeichen (+/-mehr/=)
Alphabet
Wochentage
Monate
Datum
Uhrzeit
Stundenplan
•
•
•
Wo steht das Verb (2. Position /S-V-C)
Fragesatz ohne Fragewort: Satzbau: V-S
3 Artikel (m-n-f)
hh bestimmt : der, das, die
hh unbestimmt : ein, ein, eine
Possessivartikel Sg (mein(e), dein(e), sein(e), ihr(e)
Negation: kein(e) / nicht
Personalpronomen (er, es, sie)
Nomen - Singular
Nomen- Plural (Schulsachen /Gruppe –e/ ¨e/ -n/ -s/ -er/
Akkusativ: der-den (einen/meinen/ ….)
Aussagesätze mit Zeitangabe
Passendes Verb zum Dingwort: Heft-schreiben, Buch-lesen,
Präpositionen – Wo? (ins/ an/in/auf/im/…)
Dingwort und Verb sind identisch: Turnen- turnen / Basteln-basteln / Fangen – fangen, Verstecken –
verstecken, Schaukel – schaukeln,…
Aus Verben werden Nomen: das, zum, beim, vom: schreiben/ zum Schreiben, …
Sprachreflexion:
nehmen, geben, gehen, laufen, trinken, …....
hh Modalverben: können, möchten, dürfen, wollen, müssen
hh Präsens
hh Imperativ: - Nimm, bitte dein Heft!
- Nehmt, bitte euer Heft! …
•
•
Das Schulgebäude, die Schulsachen •
•
• Farben
•
•
• Das K lassenzimmer, die Turnhalle, das
•
Schwimmbad, …
•
•
•
In der Pause
•
• Was wir in der Pause essen und
trinken?
Verben:
• Was wir in der Pause spielen?
turnen, schwimmen, hören, singen, lesen, schreiben, malen, lernen, rechnen, fragen, antworten, brauchen,
•
•
•
•
•
Wann …..?
•
•
•
•
•
- Was machst du?
- Was ist das?
- Wo ist, liegt oder steht ...? (Dativ)
- Wer macht was?
- Wie viele Ecken hat ein Dreieck?
- Wann hast du Turnen?
- Fragen ohne Fragewort: Darf ich bitte ...?
Danke.
Fragewörter: Was? Wer? Wo? Wie viel(e), Wann, …?
Schule
Was machen wir in der Schule?
SPRACHE VERSTEHEN UND ERLEBEN
pour cours intensif de langue
THEMENKREIS
40
Lektion 2:
• Zahlen
Lektion 4
• Zahlen/Jahre/Nummern/Modalverb:
möchten/Wortschatz:
Schule-Verben
Lektion 5
• Wortschatz: Schulfächer –Stundenplan/ Pause
• Präsens
Lektion 6
• Wortschatz: Schulsachen
• Artikel im Nominativ- Possessivartikel
• Negativartikel
• Nomen im Plural
Achtung Fertig Deutsch: Kartei A
(Schulmaterial / Zahlen / Farben...)
Der gruene Max
(Textbuch/ Arbeitsbuch /CD)
Lektion 1:
• Zahlen
Lektion 2
• Zahlen/Imperativ/Zahlen
• Negation-nicht
Lektion 4
• Wortschatz: Schule-Wochentage-Monate
• Akkusativ / Possessivartikel
PING PONG 1
(Arbeitsbuch/Textbuch/CD)
Einheit 1
• Zahlen
Einheit 2:
• Wortschatz/Sg-Pl/Farben/Wochentag/Stundenplan
MEGA- WWW 1
(Textbuch/Arbeitsheft/CD/Transparente)
PIPAPO 1
(Textbuch/Arbeitsbuch /CD)
DIDAKTISCHES MATERIAL
DEUTSCH als Zweitsprache
41
Ganzheitslektüre „Eine Woche mit Du malst an die Tafel.
Tanja“ (Gilde)
Wir gehen in die Pause / nach Hause ....
•
•
•
Dieses Thema sollte gleich zu Anfang des Intensivsprachkurses behandelt werden, da das Kind von
Beginn an auch im regulären Unterricht damit konfrontiert ist.
Auf Akkusativ und Dativ achten, jedoch nicht darauf beharren.
Besonderheiten oder Schwierigkeiten:
….
Darf ich lesen?
Darf ich mit dir spielen?
Darf ich bitte auf die Toilette gehen?
Darf ich bitte trinken?
Er hat am Montag Sport. / Am Montag hat er ...
Sandra gibt Paulo einen Bleistift.
Hast du den Bleistift?
Mein Heft ist blau.
Der rote Ordner steht im Schrank.
Das ist ein ... /Das ist kein ....
Ich räume meine Sachen.
Ich bin fertig.
Er spielt mit Paulo und Tom.
Ich schreibe ins Heft.
Anweisungen
Chunks:
•
Sonstiges
2. In der Klasse
3. Wir malen
5.Wir rechnen
6. Musik
7. Pause
Wir turnen
Die Farben
Die Schule
……
Lernstufe 1
• Hausaufgaben machen (mein, dein, sein, ihr)
• Auf dem Schulhof (können)
Lernstufe 2
• Schulanfang (wollen, müssen, dürfen)
SPIELERISCH DEUTSCH LERNEN (Grammatik und
Wortschatz) (Hueber)
•
•
ELI Deutsch lernen mit Spielen und Rätseln (Grundstufe)
•
•
•
•
•
•
ELI-WORTSCHATZ
Recueil d’idées
• Tagesablauf
(Tageszeiten)
• Uhrzeit
Was ich wann mache?
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Aussagesatz
Bestimmter/unbestimmter Artikel
Possessivpronomen: mein Bruder, meine Schwester
Plural: der Bruder, die Brüder, ….
Ja- Nein-Frage
Wo steht das Verb? Frage : Satzbau: V-S
Antwort : Satzbau S-V
Fragesatz ohne Fragewort
Fragesatz mit Fragewort
ÖÖ Antwort: Subjekt ändert: aus ich wird du, aus dir wird mir…
Negation: nicht (Wo steht „nicht“?)
Tagesablauf: morgens, mittags, abends (Kleinschreibung)
Der Morgen, …. (Großschreibung)
Um 9 Uhr morgens, am Abend
Adjektive + Gegenteile : gut-schlecht, lieb, nett-böse, froh-traurig, alt – jung …
…
Sprachreflexion:
….
Lieblingsbeschäftigung
Wünsche
Sitten: Ursprungsland, und
Ursprungsschule
•
•
•
- Kommst du aus Spanien?
- Woher kommst du?
- Welches Hobby hast du?
- Was machst du gerne, was machst du nicht gerne?
- Was magst du?
- Wo wohnst du?
- Woher kommst du?
- Wie geht es dir?
Sich begrüβen
Das bin ich!
(Hobbys, Freunde)
Meine Familie
Zahlen von 1-20/100
- Wer bist du?
- Wie alt bist du?
- Wie heiβt du?
Fragewörter: Wer? Wie? Wo? Woher? Was? Welche(s)?
SPRACHE VERSTEHEN UND ERLEBEN
pour cours intensif de langue
Gefühle
•
•
•
•
Sich vorstellen
Ich und
du...
THEMENKREIS
42
1. Familie Schneider
23. Wenn ich groß bin, werde ich…(Berufe) (sich vorstellen)
33. Was ist heute für ein Tag? (Tagesablauf)
34. Adjektive
Kennenlernen – Lektion 4
Meine Familie – Lektion 5 Meine Mutter
Lektion 6 Meine Geschwister
Lektion 7 Mein Vater
Lektion 8 Meine Freunde
Spielen und so weiter – Lektion 20
- Was machst du gerne?
Lernstufe 1 – Familie: Personalpronomen
•
•
•
•
•
1-11 Sich vorstellen
2-D Tagesablauf-Was machst du am …?
2-E Vorgestern, gestern, heute
3 – Ein Tag im Leben von …
24 – Uhrzeit
26 – Ein Tag im Leben von …
28 - Freundinnen und Freunde treffen
29 - Fernsehen und Video sehen
30 – Was habt ihr am Wochenende gemacht?
4 – Das sind wir
38 – Mein bester Freund
38 C - Mama und Papa in verschiedenen Sprachen
39 C – Das Lied des Anderssein
Pipapo 1 (Kursbuch + Ab)
•
Spielerisch Deutsch lernen (Wortschatz und Grammatik –
Huber)
•
•
•
Planetino 1 (Kursbuch, Arbeitsbuch) Hueber
•
•
•
•
Eli Wortschatz
(Textbuch/Arbeitbuch)
Länder anschauen (Ursprungsland, Luxemburg, Wohnort)
Atlas:
DIDAKTISCHES MATERIAL
DEUTSCH als Zweitsprache
43
hh Respektvoll miteinander umgehen!
Besonderheiten oder Schwierigkeiten:
Meine Telefonnummer ist die …. (Zahlen) …
Dienstags um vier Uhr spielen wir zusammen Fuβball.
Ich kann sehr gut schwimmen.
Darf ich bitte trinken / zur Toilette gehen ....
Ich spiele gern ….. / Ich spiele nicht gern ...
Ich spiele am liebsten …..
Ich mag Pizza.
Sie – Er heiβt ….
Das ist Petra.
Ich bin ... / Ich heiβe ..... / Mein Name ist ….
Bis morgen!
Tschüss! Auf Wiedersehen! Gute Nacht!
Hallo! Guten Morgen! Guten Tag! Guten Abend!
Chunks:
heiβen, kommen, wohnen, sprechen, sein, haben, mögen, spielen, arbeiten, ...
hh Präsens
hh Modalverben : können, mögen, dürfen, …
Verben:
8 – Freundschaft
70 A – In der Heimat
71 B – In Kontakt bleiben
72 A – Neue Freundinnen und Freunde
72 B – Wer könnte deine Freundin oder Freund sein?
73 A – Wie muss eine Freundin oder ein Freund sein?
74 B – Ich wünsche mir, das …
MEGA- WWW 2
(Textbuch/Arbeitsheft/CD/Transparente)
Lektion 1
• Inversion bei Zeitangaben
MEGA- WWW 1
(Textbuch/Arbeitsheft/CD/Transparente)
Lektion 1
• ich vorstellen
• Zahlen 1-10
Lektion 2
• Gefühle
• Was magst du?
• Zahlen 10-20
Lektion 3
• Meine Familie, meine Freunde
• Wochentage/Monate
Lektion 5
•
Vorlieben, Wünsche, Fertigkeiten
Lektion 6
• Wochentage / Uhrzeiten
• Zahlen 1-100
Lektion 8
• Wochentage
• Was magst du? Was magst du nicht?
• Uhrzeiten (ganze, halbe, Viertelstunden)
Lektion 9
• Wochentage
•
Recueil d’idées
Farben
Körperteile
Komparativ/Steigerungen
Lebensräume (Wasser, Wald, Wüste,
…
Länder, Kontinente
•
•
•
•
•
•
Abzählreime/Lieder
Freies Schreiben, Ich-Buch
Ganzheitslektüre (GILDE)
Sachaufgaben Mathematik
Tageszeiten
Alphabet (Tier-ABC)
Sonstiges?
•…
Was können sie?
…
Was fressen sie?
•
•
Wo leben sie?
•
•
•
3 Artikel (M-N-F)
hh bestimmt : der, das, die
hh dieser, dieses, diese
hh unbestimmt : ein, ein, eine
Personalpronomen (er, es, sie, sie, mir, dir, … – Dativ)
Satzglieder: S – V – Präd. Der Fisch ¦ schwimmt ¦im Wasser.
Nomen - Singular
Nomen - Plural (Tiere /Gruppe -e/-n/-en/ ¨e/ -/
Aussagesätze mit Zeitangabe (früher, vor 200 MIO Jahren)
Steigerung der Adjektive: mutig – mutiger
Relativsätze: Der Wurm, der aussieht wie ein Regenwurm, …
Verkleinerungsform: -chen
Verneinung mit: nicht
Verneinung mit: keine/keinen/kein (Akkusativ)
reiten, fliegen, schwimmen, krähen, bellen, sprechen, rennen, kriechen, singen, springen, etwas tragen,
tauchen, schwimmen, fliegen, klettern, …
hh Modalverben: können, möchten, dürfen, müssen
hh Präsens: Die Schlange kriecht am Boden
hh Perfekt: Die Katze ist auf den Baum geklettert. (Bewegung)
(3. Zyklus) Die Schlange hat eine Maus gefressen. (Aktivität)
hh Präteritum: Die Katze spielte mit der Maus.
(4. Zyklus)
Verben (je nach Lernzyklus):
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Sprachreflexion:
- Wie schlafen Pferde?
- Warum können Fische unter Wasser atmen?
- Wann füttert der Bauer seine Kühe?
- Wie viele Pfoten hat ein Küken?
- Woher kommen die Kängurus?
- Wo lebt das Zebra?
- Welche Farben hat ein Zebra?
- Wer ist mutiger: die Maus oder der Löwe?
Lektion 28: Auf dem Bauernhof
Lektion 32: Auf dem Lande
Lektion 22: Im Zoo (Wilde Tiere)
ELI-BILDERWÖRTERBUCH Deutsch
(Buch und Arbeitsheft)
 allgegenwärtig: Satzbaumodell (Rabe, dessen Rumpf das Verb
darstellt, jeweils 1 Bein nach links und rechts stehen für Subjekt und
Ergänzung)
• S.5: Tier-ABC
WERKSTATT DEUTSCH ALS FREMDSPRACHE (B)
(Arbeitsbuch)
Lektion 7
• Relativsätze
• Zeiten: Präteritum
PIPAPO 2
(Textbuch/Arbeitsbuch /CD)
Lektion 5
• Singular / Plural
• Personalpronomen er/es/sie
• Modalverb “können”
• Farben
- Was frisst die Kuh?
Wie sehen die Tiere aus?
MEGA- WWW 1
(Textbuch/Arbeitsheft/CD/Transparente)
Fragewörter: Was? Wer? Welche(r/s)? Wo? Woher?
Wie viel(e)? Wann? Warum? Wie?
Tiere
DIDAKTISCHES MATERIAL
DEUTSCH als Zweitsprache
SPRACHE VERSTEHEN UND ERLEBEN
pour cours intensif de langue
THEMENKREIS
44
45
kann fliegen und auch sprechen.
hh sehr vielfältig einsetzbar
hh spricht die Interessen der Kinder leicht an
Besonderheiten oder Schwierigkeiten:
Der Elefant hat einen langen Rüssel.
Die Schlange hat keine Beine.
Diese Katze gehört dir.
Dieser Hund gehört mir.
Am Morgen/morgens füttere ich die Katze.
Das Zebra ist 250 kg schwer.
Die Schlange ist 3 Meter lang.
Der Löwe ist mutiger als die Maus.
Ratet mal? Raten Sie mal!
…
Lektion 11
• Verben (Wortschatz)
• Modalverb “können”
• Negation(nicht)
• Singular/Plural
Was für ein Tier malst du? Rate mal!
Der Papagei lebt in Afrika.
DAS NEUE DEUTSCHMOBIL
(Textbuch/Arbeitsheft/CD)
Lektion 37
• Modalverben
PLANETINO 2 (Hueber)
(Textbuch/Arbeitsbuch /CD)
Möchtest du mit den Delfinen schwimmen?
Ich möchte reiten.
Dieses Pferd kann gut springen.
er
Der Papagei kann nicht kriechen aber
Chunks:
Recueil d’idées
Spiele (Gesellschaftsspiele)
Sport
Musik
•
Fuβball, Basketball, Seilspringen, …
•
•
•
•
Internationale Wörter: Tennis, Computer, Basketball, …
Frage : Satzbau: V-S
Antwort : Satzbau S-V
Imperativ: Komm, wir spielen!
Ich möchte ......spielen. (2. Verb im Infinitiv/ Position des 2. Verbs?)
Adjektive: Der Ball ist rund.
Zusammengesetzte Dingwörter: Tischtennis, Fußball, Spielplatz,…
Negation: nicht – Tina fährt Skateboard, spielt aber nicht mit dem Ball. Tina läuft gerne, aber Fechten
mag sie nicht.
Passendes Verb zum Spiel: Fahrrad fahren, Schlittschuh laufen, Fußball spielen, Musik hören, mit dem
Springseil springen.
WO? Präpositionen: auf dem Spielplatz, im Schulhof, in der Turnhalle (Dativ)
Zahlen (Würfelspiele): Ich habe zwei. - Ich habe fünf. - Gewonnen!
Mathematische Kenntnisse überprüfen anhand mehrerer Würfel: Addition, mehr oder weniger /
Addition - Subtraktion
Sprachreflexion:
•
•
Auf dem Schulhof, im Park, im Wald, •
auf der Wiese …)
•
Zu Hause, …
•
Auf dem Sportplatz, …
•
Im Schwimmbad
•
Am Meer
•
….
Was und mit wem wir in der Pause
spielen?
•
•
•
•
•
•
- Wie viele Punkte hast du?
- Wo ist denn der Ball? (Dativ)
- Möchtest du mitspielen?
- Darf ich mitspielen?
- Komm wir spielen! Was denn?
- Wer ist dran?
- Was macht ihr denn da?
Fragewörter: Was? Wer? Wo? Wie viele, wie weit, …?
SPRACHE VERSTEHEN UND ERLEBEN
pour cours intensif de langue
- Wie weit läufst du in einer Minute?
Miteinander spielen (in der Familie,
- ….
mit Freunden)
Im Verein
Wo spielen wir:
•
•
Mit wem spielen wir?
•
•
•
Was machen wir (Hobbys):
Freizeit
THEMENKREIS
46
Spielerisch Deutsch lernen 3
• Auf dem Spielplatz: in, auf (Dativ)
• Auf dem Sportplatz: Steigerung von Adjektiven
Spielerisch Deutsch lernen 2
• Tätigkeiten: Unregelmäßige Verben
Spielerisch Deutsch lernen 1
• Der Spielwarenladen: Farben, ein/ eine
• Im Garten: Verben
• Im Wohnzimmer: nicht
• Auf dem Spielplatz: unser euer
Dominos, Memory http://www.wegerer.at/
Würfelspiele
Pipapo 1
• Infinitiv- Präsens – Perfekt (Hilfsverb + Partizip 2) - Arbeitsbuch
ab S. 36 +37)
• Fernsehen und Video sehen: Textbuch Lektion 3 S. 29
• Was habt ihr am Wochenende gemacht? Lektion 3 Textbuch S.
30 (Perfekt)
• Lektion 3 Arbeitsbuch S. 36,37 Aufgabe 11-15
• Einladung zum Spielen: Pipapo Textbuch Lektion 7 S. 67 A
Planetino 1
• Kursbuch S. 10, 11, 18, 19, 21 (2), 22(3), 23,24, 25, 61, 64, 65, 66,
67, 68, 69, 70, 71,
• Arbeitsbuch S. 10-13
• Arbeitsbuch S. 15 Dominosteine
• Arbeitsbuch S. 16, 20, 29-k, 30 (n. 1,3)
• Arbeitsbuch S. 80, 81 Spielsachen
• Arbeitsbuch Adjektive S. 82
• Arbeitsbuch S. 83 Wo…?
Eli Wortschatz
(Textbuch/Arbeitbuch)
• 6. Musik S. 14, 15
• 7. Pause S. 16, 17
• 10. Wir turnen S. 22, 23
• 11. Sport S. 24, 25
DIDAKTISCHES MATERIAL
DEUTSCH als Zweitsprache
47
Was macht ihr denn da?
•
….
Du bist dran.
Los, weiter!
Ich habe gewonnen.
Möchtest du mitspielen?
Ja, klar.
Darf ich mitspielen?
Memory.
Was denn?
hh Dieses Thema erlaubt uns das Kind näher kennen zu lernen.
hh Es spricht die Interessen der Kinder leicht an
Besonderheiten oder Schwierigkeiten:
•
Ich spiele gern Basketball / Ich spiele nicht gern ...
•
Wir spielen.
Komm, wir spielen ! Was denn?
•
Chunks:
spielen, springen, laufen, rennen, hüpfen, turnen, würfeln, werfen, fangen, schaukeln…
• Seilspringen → Dingwort + Verb im Infinitiv
• Dingwort und Verb sind identisch: Der Würfel – würfeln / Das Spiel – spielen / Das Fechten – fechten /
Fangen – fangen, Verstecken – verstecken, Schaukel – schaukeln
• Aus Verben werden Nomen: das, zum, beim, vom: spielen/ zum Spielen
• Welches Verb passt zum Spiel? Rollschuh laufen, Fahrrad fahren, Karten spielen, …
• Modalverben: können, möchten, …..
• Trennbare Verben/Verben mit Vorsilben: spielen – mitspielen ( ich spiele mit), fangen - auffangen,
fernsehen, …
hh Infinitiv
hh Präsens
hh Imperativ: - Komm, wir spielen!
hh Perfekt (3. Zyklus)
Verben (je nach Lernzyklus):
Gute Sätze 3
• Beschädigte Spielsachen S. 20, Was fehlt wo?
• Ein Schaufensterbummel S. 21
• Die Kinder spielen zu Hause S. 30, 31 Possessivpronomen,
Präpositionen
• Auf dem Spielplatz, S.56, 57, Präsens, Perfekt, Präteritum,
• Die Kinder spielten zu Hause, S. 62, Perfekt, Präteritum,
zusammengesetzte Tunwörter
• Lisa spielt mit dem Teddy, S. 65, auf ein, eine, einen/ auf dem,
der, die
• Lisa spielt mit der Hexe und versteckt sich, S. 66, Präpositionen,
hinter einem/ einer
Gute Sätze 2
• Wo sitzt die Puppe? S.32 auf dem
• Wo sitzt Zoran? S.33, auf der
• Was Kinder erleben, S.78, Kleine Bildergeschichten
Mega WWW 1
• Lektion 8: Hobbys
Ping Pong 1
• Lektion 9: Alle Tage wieder (Hobbys)
• Lektion 10: Was machen wir heute? (Dahin kann ich in der Freizeit
gehen)
Gute Sätze 1
• Vera auf der Wiese S.28, Tunwörter
• Auf dem Spielplatz, S.33, Wer spielt womit?
• Ein Nachmittag im Park, S.38, 39, Tunwörter
• Spielsachen, S. 44, 45, Spielzeug im Akkusativ
Werkstatt Deutsch C
• Miteinander lernen: Modalverben, Turnhalle Sportplatz
Werkstatt Deutsch B
• Was mir wichtig ist: Spielzeug, Satzbau, Verben
• Die Welt um uns herum: Tombola mit Spielzeug
Deutsch lernen mit Spielen und Rätseln (Untere
Mittelstufe)
• Sportarten
• Freizeitbeschäftigungen
Recueil d’idées
Gebäude, Museum, Bahnhof,
Informationsbüro, Post...
Geschäfte,...
geführte Wegbeschreibung anhand
von Merkmalen
Richtungsangabekn, eventuell
Himmelsrichtung,...
Auto
Öffentliche Transportmittel
...
•
•
•
Wochentage
Uhrzeit,...
...
Zeitangaben :
•
•
•
Transportmittel :
•
•
•
•
Wo findest du was? :
Stadt
und
Transport
THEMENKREIS
48
Was kaufst du im Spielwarenladen?
Wo ist...?
Wer macht was in der Stadt?
•
•
•
3 Artikel (m-n-f)
hh bestimmt : der, das, die
hh unbestimmt : ein, ein, eine
Personalpronomen
Präpositionen (Akkusativ- Wohin?/Dativ-Wo?)
Zusammengesetzte Normen
Nomen - Singilar / Plural
Akkusativ: der, den (einen)
Aussagesätze mit Zeitangabe
Richtungsangaben: geradeaus, rechts, links (Aussagesätze, Fragesätze)
WERKSTATT DEUTSCH als Zweitsprache B
• Die Welt um uns herum S.26
• Sich orientieren S.44
PING PONG 1
(Arbeitsbuch/Textbuch/CD)
• Lektion 10
- Was machen wir heute?
MEGA- WWW 1
(Textbuch/Arbeitsheft/CD/Transparente)
• Lektion 8
- Wochentage, Uhrzeit
• Lektion 2
- Imperativ
• Lektion 4
- Wochentage-Monate
PIPAPO 1
(Textbuch/Arbeitsbuch /CD)
• Einheit 2
- Wochentage
• Einheit 3
- Uhrzeit, Zeitwörter…
GRUNDSCHULWÖRTERBUCH
• •Hörtext : In der Stadt
DIDAKTISCHES MATERIAL
DEUTSCH als Zweitsprache
WERKSTATT DEUTSCH als Zweitsprache C
kommen, fahren, gehen, laufen, schauen, kaufen, suchen, finden...
• Die Welt um uns herum (Rund ums Fahrrad) S.26
hh Modalverben: können, möchten, dürfen, wollen, müssen
hh Präsens
hh Imperativ: - Geh.../ Geht.../
ELI-WORTSCHATZ
- Fahr../ Fahrt.../
• 1. Familie Schneider (mit Präpositionen)
- Nimm.../ Nehmt.../
• 12. In der Stadt
hh Trennbare Verben: einsteigen, aussteigen, ankommen, aufpassen, mitnehmen, hinsetzen, • 21. Wie spät ist es?
ansehen, anhalten...
• 26. So ein Verkehr!
hh Perfekt: ...
• 33. Was ist heute für ein Tag?
• 34. Die Adjektive
Verben:
•
•
•
•
•
•
•
•
Sprachreflexion:
…
Wohin gehst/fährst du?
•
Fragewörter: Was? Wer? Wohin? Wie? Wo?
SPRACHE VERSTEHEN UND ERLEBEN
pour cours intensif de langue
49
hh Die KInder können eine Stadt aus ihrem Ursprungsland vorstellen.
hh Bei den Präpositionen auf Akkusativ und Dativ achten!
Besonderheiten oder Schwierigkeiten:
…
Meine Eltern kaufen mir einen neuen Füller.
Meine Oma ist im Krankenhaus. (Dativ)
Meine Eltern gehen ins Kino. (Akkusativ)
Ich leihe mir ein Buch in der Bibliothek.
Du nimmst den Zug am Dienstag um 14.00 Uhr.
Ich kaufe die Wusrt in der Metzgerei.
Meine Mutter ist beim Friseur.
Geh bis...
Ich gehe zu Fuß.
Ich fahre nach Luxemburg.
Ich fahre mit dem...
Ich gehe in/ auf/ nach/ zu, zum, zur...
Chunks:
GUTE SÄTZE 2
• Wohin geht Alex? S. 17, in das/ in den/ in die
• Wo ist Alex? S. 18, im/ in der
• Wohin gehen (fahren) diese Leute? S. 20, 21, in den/ in die/ in
das (ins)
• Wo sitzt Zoran? S.33, auf der
• Wohin gehen die Leute? S. 37, auf den/ auf die/ auf das
• Was steht/ liegt vorne? S.56, vor dem/ vor der
• Vorne oder hinten? S. 57, vor, hinter dem/ vor, hinter der
• Der Mond und die Sonne wandern. S.59, über dem/ über der
• Wer fährt womit? S. 65, mit dem/ mit der
• Wer geht (womit) wohin? S. 66, 67, mit dem, mit der
GUTE SÄTZE 1
Ein Nachmittag im Park S. 38, 39
SPIELERISCH DEUTSCH LERNEN (Hueber)
• Lernstufe 1
Im Park (Adjektive)
• Lernstufe 2
Die Reise (Uhrzeit, Wochentage)
Der Ausflug (Trennbare Verben)
Erlebnisse (Perfekt)
Am Abend (Perfekt)
• Lernstufe 3
Im Park (Perfekt: Trennbare Verben)
Beim Einkaufen( zu, bei, mit)
ELI Deutsch lernen mir Spielen und Rätseln (Grundstufe)
• Die Stadt
• Die Verkehrsmittel
Recueil d’idées
die Uhrzeit
der Stundenplan
die Tageszeiten
der Tagesablauf
die Feiertage (Geburtstag,
Weihnachten,...)
die Wochentage
heute, gestern, ….
die Jahreszeiten
die Jahreszahlen
die Monate
•
•
Die Jahreszeiten
Die Wettervoraussicht
Das Wetter :
•
•
•
Das Jahr :
•
•
Die Woche :
•
•
•
•
•
Der Tag :
Die Zeit
THEMENKREIS
50
Wann bist du wieder zu Hause?
Um wie viel Uhr gehst du ins Schwimmbad?
Wie ist das Wetter in ….?
Wie viele Tage hat eine Woche?
Wie spät ist es?
•
•
•
•
•
Präpositionen (um, am, im,…)
Groβ- und Kleinschreibung der Zeiten (am Morgen, morgens, heute, …)
Uhrzeit (viertel vor, halb neun, viertel nach, um zwei Uhr,...)
Zeitangaben (gestern, heute, morgen, bald, gleich, jetzt, ...)
Satzbau (Petra liest am Mittwoch … / Am Mittwoch liest Petra …)
Mit dem Satzbauplan arbeiten
Perfekt (Die Position vom Hilfsverb und vom Verb im Perfekt)
gehen, fahren, sein, haben, aufstehen, regnen, schneien,
hh Präsens
hh Perfekt
hh Präteritum
hh Futur
Verben:
•
Sprachreflexion:
•
•
•
•
•
•
Sprachreflexion:
…
ELI Bildwörterbuch
(Monate / Wochentage / Wetter)
Lektion 3 (Uhrzeit, Perfekt)
Lektion 4 (Monate, Geburtstag)
Lektion 5 (Präteritum)
Wann beginnen die Ferien?
•
S. 39 (Wochen- und Monatslied)
S. 70 ff (Geburtstag), Lektion 6
S.100 ff (meine Woche)
S.85 ff (Feste im Jahr)
Planetino 2, Lektion 25 (Wochentage, Uhrzeit)
Planetino 2, Lektion 37 (Tageszeiten)
ELI Bildwörterbuch
(Monate / Wochentage / Wetter)
Kapitel 5: http://www.schubert-verlag.de/ aufgaben/uebungen_a1/
a1_uebungen_index.htm
Lektion 1 (Tageszeiten)
Lektion 4 5Jahreszahlen)
Lektion 5 (Wochentage)
Lektion 9 (Jahreszeiten, Tageszeiten und Uhrzeit)
Lektion 10 (Monate)
Pingpong 1
•
•
•
Planetino 1+2
•
•
•
Mega WWW 1
Pipapo 1
DIDAKTISCHES MATERIAL
DEUTSCH als Zweitsprache
Fragewörter: Wann? Um wie viel …? Wie spät …?
SPRACHE VERSTEHEN UND ERLEBEN
pour cours intensif de langue
51
hh Als besonders schwierig erweisen sich die Präpositionen.
hh Beim Thema „Wetter“ können die Kinder über die Wetterbedingungen ihres Ursprungslandes berichten.
Besonderheiten oder Schwierigkeiten:
…
Heute Nachmittag wird es regnen.
Im Winter schneit es.
Morgen wird die Sonne scheinen
Gestern sind wir nach Ettelbruck gefahren.
Meine Mutter kocht jeden Tag Suppe.
Ich bin seit sechs Monaten in Luxemburg.
Am ersten Januar...
Am Dienstag turnen wir.
Ich stehe um sieben Uhr auf.
Meine Oma ist sechsundfünfzig Jahre alt.
Es ist zehn Uhr.
Chunks:
Recueil d’idées
- Wo hast du Schmerzen?
- Wer ist kleiner?
Körperteile
•
•
•
•
•
•
•
Schmerzen
Körperpflege
Besuch beim Arzt
Gefühle / Empfindungen
Die Gesundheit
Körperteile
Gesicht
Fünf Sinne
- Was wäschst du?
Possessivartikel (mein(e), dein(e), sein(e), ihr(e)
Inversion: Aussagesatz mit Zeitangabe (morgens, abends, …)
Zusammengesetzte Nomen (die Bauchschmerzen, das Krankenhaus, ….)
Steigerung des Adjektive
putzen, sein, gehen, laufen, riechen, sehen, küssen, zeigen, hören, ...
hh Reflexive Verben (sich waschen, sich freuen, sich ärgern, sich anziehen, sich beeilen, sich
kämmen ,….)
hh Modalverben: können, sollen, ….
hh Präsens
hh Vergangenheitsform: Perfekt
hh Imperativ
Verben:
hh
hh
hh
hh
Sprachreflexion (je nach Lernzyklus):
- Wie geht es dir?
- Wie sieht er aus? Beschreibe ihn!
- Wo wäschst du dich ?
Fragewörter: Was? Wo? Wer? Wie?
SPRACHE VERSTEHEN UND ERLEBEN
pour cours intensif de langue
Mein
Körper
THEMENKREIS
52
JA KLAR – Deutsch als Fremdsprache für die Grundschule
(ELI) 1
Lektion 10: KÖRPER
ELI Bildwörterbuch
Mein Körper
Planetino 2
Lektion 21-23: “WAS TUT DENN WEH?”
ELI Deutsch lernen mit Spielen und Rätseln
(3 Bänder, unterschiedliche Stufen, nach Themen geordnet)
PingPong 2
Lektion 2: WIE GEHT’S?
• A. Treibe Sport, und du bleibst gesund
• B. Wo tut’s denn weh?
MEGA 1
Lektoin 2 (C): Wie geht es ihnen (S. 23 Schülerbuch)
Lektion 10: Wir basteln einen Hampelmann
(Arbeitsbuch)
Einheit 4: DAS SIND WIR
•
S.55-57
Einheit 7 : SPIELE UND RÄTSEL
•
Die Sinne (D-G)
PIPAPO 1
ELI Bildwörterbuch: mein Körper
(Textbuch /CD)
Einheit 4: DAS SIND WIR
• Mein bester Freund (A-B)
DIDAKTISCHES MATERIAL
DEUTSCH als Zweitsprache
53
hh Pronominalverben unumgänglich(sich waschen, sich kämmen, …)
hh Pluralbildungen der Körperteile oft schwierig, aber hier sinnvoll
hh Imperativformen lassen sich gut üben (Heb dein rechtes Bein, bewege deine linke Hand, berühre
deine Nase, schüttle dein Haar
Besonderheiten oder Schwierigkeiten:
…
Er hat sich verletzt.
Ich rieche den Rauch.
Ich bin kleiner als du.
Meine Augen sind blau.
Schnell, beeil dich!
Ich wasche mich im Badezimmer.
Putz deine Zähne !
Ich habe Bauchschmerzen / Bauchweh.
Mein Zahn tut weh.
Chunks:
Recueil d’idées
Wir decken den Tisch
Wir kochen und backen
•
Wo? Dativ (auf, neben, im, oben, unten, über…)
Wohin?  Akkusativ
Fragesätze ohne Fragewörter (Inversion)
Möchtest du ….?
•
Mahlzeiten: Frühstück, Mittagessen, •
Abendessen, Pausenbrot
•
Gesunde Ernährung
•
•
In der Küche
Die Speisekarte
Was bestellst du ?
Personalpronomen im Dativ:
Der Kuchen schmeckt Oma. Er schmeckt ihr.
Personalpronomen im Akkusativ:
Ich nehme einen Salat. Ich bezahle ihn.
•
•
•
Im Restaurant
•
Nominativ – Akkusativ:
Hier ist ein Apfel. Möchtest du einen Apfel? (der Apfel)
den, einen, meinen, deinen, keinen, seinen, ihren, ...
Möchtest du ein Stück Pizza? (das Stück)
Möchtest du eine Orange? (die Orange)
•
Wir respektieren die Tischregeln.
Wir essen zusammen.
•
•
…
- Wie schmeckt die Zitrone?
- Wo finde ich…?
- Wann isst du?
Sprachreflexion (je nach Lernzyklus):
Was kaufst du ?
Gemüsearten
Obst (Früchte)
Milchprodukte
Lebensmittel
- Wie viel kostet ein Kilo Äpfel?
- Wohin geht ihr essen?
- Wohin geht ihr einkaufen?
- Was möchtest du?
- Was kannst du auf dem Markt kaufen?
- Was hast du in der Pause gegessen ?
Fragewörter: Wohin? Was? Wie viel(e)? Wann? Wo? Wie?
SPRACHE VERSTEHEN UND ERLEBEN
pour cours intensif de langue
In der Kantine
•
•
•
•
•
oder im Supermarkt
Auf dem Markt
Essen
und
trinken
THEMENKREIS
54
Mega 1
Achtung Fertig Deutsch: Kartei 1
Lektion 3: S.40 Wie man andere zum Essen einlädt.
Lektion 6: H Ich hab heut Geburtstag.
Lektion 7: Obst und Gemüse/ Essen und trinke/ Pause
Pipapo1
Lektion 1 Zahlen
Lektion 5 Kochen und Essen
Pingpong
Lektion 12: Guten Appetit
Pingpong 3
Lektion 12: Hilfe, ich bin zu dick
Gute Sätze 1
• Im Märchenland, S. 49, Riese: viel, Zwerg: wenig
• S. 50, viel, wenig/ alle, keine
• S. 52-55, Farben, Was ist essbar?
• S. In der Küche, S.62, Ein-/Mehrzahl
• Hier ist alles schmutzig, S. 63
• Auf dem Markt - Obst und Gemüse S. 64, 65, Ein-/Mehrzahl
Gute Sätze3
• Obst wird geerntet, S. 9
• Obst ist gesund, S. 10, 11, Pronomen
• Auf dem Markt, S. 24, Obst und Adjektive
• Die Kinder essen Obst und Gemüse, S.25, Adjektive
Spielerisch Deutsch lernen Vorschule
• In der Küche
Spielerisch Deutsch lernen 1
• Auf dem Markt
• Das Frühstück: Akkusativ
Spielerisch Deutsch lernen 2
• In der Küche
Deutsch lernen mit Spielen und Rätseln (Grundstufe)
• Essen und Trinken
Achtung Fertig Deutsch
Kartei 1
DIDAKTISCHES MATERIAL
DEUTSCH als Zweitsprache
55
•
•
hh
hh
hh
hh
hh
sehr vielfältig und praktisch einsetzbar
multikulturelle Interessen können problemlos geweckt werden
Internationale Rezepte entdecken
Auf Akkusativ und Dativ achten!
Adjektive (Gegenteile und Farben) lassen sich gut mit diesem Thema behandel
Besonderheiten oder Schwierigkeiten:
Vater gibt mir ein groβes Stück Kuchen.
Mutter kocht uns heute eine gute Gemüsesuppe.
In meinem Land essen wir gerne …
Wir gehen alle ins Restaurant.
Ich mag Pizza mit Salami am liebsten.
Die Kirschen sind teuer aber die Trauben sind billig.
Ich trinke Wasser
Ich trinke einen Orangensaft.
Möchtest du ein Eis?
Möchtest du einen Apfel?
Möchtest du eine Banane?
Chunks:
essen, trinken, kaufen, bezahlen, wählen, kochen, schälen, waschen, schneiden, …
hh Modalverben
hh Präsens
hh Perfekt
•
•
Kilo ,Liter, Mengen
Geld: Cent, Euro
Verben:
Steigerung der Adjektive:
Ich mag am liebsten…
… schmeckt mir am besten (gut, besser, am besten)
Überbegriffe: Obst, Gemüse, Süßigkeiten, Getränke, …
Maßeinheiten
Was isst du am liebsten?
(Spezialitäten aus verschiedenen
Ländern)
•
Internationale Küche
Werkstatt Deutsch D
• Die Welt um uns herum ab S.26
Werkstatt Deutsch B
• Obstsalat S. 31
Werkstatt Deutsch A
• Mein Lieblingsessen S.3
Grundschulwörterbuch (Buch und CD)
• Essen und Trinken
• Im Supermarkt
Eli Bildwörterbuch
• Das Essen steht auf dem Tisch
• In der Küche
• Auf dem Markt
Planet 3
Lektion 21
• Unser Gast
Lektion 22
•
Besuch un der Schule
Planet 1, Kursbuch, Arbeitsbuch und CD-Koffer
Lektion 2
• Am Kiosk
Lektion 8
• So ein Pech, Essen und Trinken in der Pause
Lektion 22
•
Besuch
Deutsch lernen mit Spielen und Rätseln (Untere
Mittelstufe)
• Das Obst
• Das Gemüse
Recueil d’idées
das Haus oder die Wohnung
Das Haus (Wohnzimmer,
Kinderzimmer, Küche, Badezimmer,
Garage....
Esswaren, Geschirr, Möbel,
Spielsachen, …
Verschiedene Arten zu wohnen
(Wohnung, Haus, Igloo, …)
Wo ist dein Zuhause? (Stadt, Land,
Dorf…)
Wohnungsanzeigen
Die Wohnung den Wohnort wechseln
(umziehen)
•
•
Freizeit (zu Hause)
Die Familie zu Hause
Was macht ihr zu Hause?
•
•
•
Wo wohnst du?
•
•
•
•
Der Wohnort:
Zu Hause
THEMENKREIS
56
Lektion 4 : Zu Hause
ELI-WORTSCHATZ + Übungsbuch
Separation: Ich muss mein Zimmer aufräumen.
(Modalverb + Verb (aufräumen) im Infinitiv - an letzter Position)
Fragesatz ohne Fragewort „Kommst du heute?“ (Inversion)
Adjektive: groß-klein, warm- kalt, alt-neu, sauber-schmutzig (Gegensätze).
Lernstufe 1
• Der Spielwarenladen
• Im Wohnzimmer
• Auf dem Dachboden
Lernstufe 2
• Im Badezimmer
• In der Küche
Lernstufe 3
• Aufräumen
SPIELERISCH DEUTSCH LERNEN (Grammatik und Wortschatz)
(Hueber)
Bestimmter/unbestimmter Artikel
Der rote Sessel ist Opas Sessel.
Ich sitze fast immer auf einem Stuhl.
Negation:
Ja, ich räume mein Zimmer gleich auf.
Nein, ich räume mein Zimmer jetzt nicht auf.
Ist das ein Stuhl? Nein, das ist kein Stuhl, das ist ein Sessel.
ELI Deutsch lernen mit Spielen und Rätseln (Grundstufe)
Personalpronomen
Wo liegt, steht oder hängt was? Dativ
Präpositionen: auf, unter, über, vor, hinter, im, neben, rechts, links, im ersten Stockwerk, im zweiten…, im
obersten...)
• Der Junge liegt auf dem Sofa . (das Sofa)
• Die Stiefel stehen neben dem Schrank. (der Schrank)
• Das Radio steht in der Küche. (die Küche)
1. Präpositionen
13. Bei uns zu Hause
14. Im Wohnzimmer
15.In der Küche
16. Im Badezimmer
17. Im Kinderzimmer
PING PONG 1
Sprachreflexion (je nach Lernzyklus):
•
•
•
•
•
•
Lektion 1
• Wo wohnst du ?
Lektion 2
• Fine Maus besucht Tina Maus
- er holt die Kartoffeln aus dem Keller?
...
MEGA- WWW 1
- Was macht deine Mutter in der Küche?
- Was machst du im Wohnzimmer?
- Wo stehen meine Stiefel ?
•
•
•
- Wo wohnst du ?
3,29 Fernsehen und Video sehen
4.32 Am Abend bei Familie Tick
In der Küche
PIPAPO 1
DIDAKTISCHES MATERIAL
DEUTSCH als Zweitsprache
Fragewörter: Was? Wo? Wer?
SPRACHE VERSTEHEN UND ERLEBEN
pour cours intensif de langue
57
Planet (Kursbuch + Arbeitsbuch 1)
Lektion 3: Familienmitglieder
Lektion 4: Aktivitäten zu Hause
Lektion 13: Zu Hause
Ich darf meine Freunde einladen.
Ich möchte in Ruhe lesen.
hh Modalverben lassen sich gut üben.
hh Verben mit Vorsilbe, sowie Pronominalverben unumgänglich
hh Thema, das sich hervorragend eignet , um viele verschiedene Tätigkeiten einzuführe
Besonderheiten oder Schwierigkeiten:
....
Nach dem Essen räume ich mein Zimmer auf.
Ich will am Computer spielen.
Ich will nach Hause gehen.
Ich möchte meine Freundin einladen.
Ich muss den Tisch decken.
•
•
•
•
•
•
•
Da wohne ich
Tätigkeiten
Die verschiedenen Zimmer
Fragen
Die Gegenstände
Lernwortschatz
So wohne Ich
Das neue Deutschmobil (Arbeitsbuch-S.47-55/Lehrbuch
S.48-54)
Zu Hause helfen alle
Wem gehören diese Sachen
Die Kinder spielen zu Hause
•
•
•
Ich mache meine Hausaufgaben im Wohnzimmer
Im Vorzimmer
Verschiedene Arbeitsplätze
In Veras Zimmer
Zu Hause
Gute Sätze 3
•
•
•
•
Gute Sätze 2
Die Mutter daheim
Der Vater daheim
Verras Zimmer
Was steht ….. in der Küche?
Daheim
In der Küche
Chunks:
hh Reflexive Verben: sich waschen, sich duschen, sich ab-trocknen, sich beeilen, sich wohlfühlen, sich
an/ausziehen, …
hh Modalverben: müssen, können, wollen, dürfen, …
hh Verben mit Vorsilben „abspülen, aufräumen, …“ (Separation)
hh Das Verb „sein“ + Plural der Nomen: In meinem Zimmer ist ein Bett. In meinem Zimmer sind
zwei Betten.
wohnen, telefonieren, fernsehen, liegen, stehen, hängen, waschen, kochen, räumen, aufräumen, abspülen,
spielen, holen, …
Verben:
•
•
•
•
•
•
Gute Sätze 1
58
Sind die Schuhe blau ?
•
•
•
•
•
Das Kleidergeschäft
Das Schuhgeschäft
Das Sportgeschäft
Auf dem Markt
Gröβen
Einkaufen
•
Farben und Muster
Imperativformen : Gib mir die grüne Jacke bitte!
•
Ich ziehe meine blaue Hose an.
Der rote Pullover sieht gut aus.
hh Adjektive (auch Farben) lassen sich gut mit diesem Thema behandeln
Besonderheiten oder Schwierigkeiten:
hh Modalverben: möchten, wollen, mögen, …
hh Vergangenheitsformen: Perfekt (Imperfekt)
hh Präsens
•
•
(sich) anziehen, tragen, liegen, hängen, legen, räumen, wählen,
• Verben mit Vorsilbe (Separation):
Verben:
•
Verben mit Akkusativ:
• Du ziehst deinen blauen Schal an.
• Er zieht sein weiβes Hemd an.
• Sie zieht ihren roten Pullover an.
• Er trägt ein kariertes Hemd.
• Sie trägt eine gestreifte Bluse.
Position des Verbs (2. Position /S-V-C)
•
Sprachreflexion: (je nach Lernzyklus)
•
•
Was tragen die anderen Personen?
Wir verkleiden uns
…
Was ziehst du an ?
Wer braucht was ?
- Was ziehst du heute an?
- Wo liegt meine Mütze?
- Wer hat seine Handschuhe vergessen?
- Wie gefällt dir meine neue Jacke?
- Woher hast du diesen Schal?
- Wieviel kostet das T-shirt?
- Welchen Mantel trug er?
Fragewörter: Was? Wer? Wo? Wie? Woher? Wie viel(e)?
SPRACHE VERSTEHEN UND ERLEBEN
pour cours intensif de langue
Jemanden beschreiben
•
•
Sich anziehen
Meine
Kleider
THEMENKREIS
Recueil d’idées
Planetino 1 (Hueber)
Lektion 13- 16: “MEINE SACHEN”
Das neue Deutschmobil 1
Lektion 14: REISEN MACHEN
• Was muss in Hannos Rucksack?
JA KLAR – Deutsch als Fremdsprache für die Grundschule
(ELI) 1
Lektion 7: KLEIDER
Achtung Fertig Deutsch
Kartei B
Eli Bildwörterbuch
Was ziehe ich heute an?
(Arbeitsbuch/CD/CD-rome)
Einheit 4: DAS SIND WIR
• S.44-48
• S.52-57
Einheit 7: SPIELE UND RÄTSEL
• S.88-91
MEGA 1
Eli Bildwörterbuch: Was ziehe ich heute an?
Lektion 9 (I)
• Das Popkonzert (S. 118 Schülerbuch)
PingPong 2
Lektion 8: MODE – MODE - MODE
• A. Kleidung
• B. Mode
ELI Deutsch lernen mit Spielen und Rätseln
(3 Bänder, unterschiedliche Stufen, nach Themen geordnet)
PIPAPO 1
Achtung Fertig Deutsch (Kartei B)
(Textbuch /CD/CD-rome)
Einheit 4: DAS SIND WIR
•
Wir verkleiden uns (A-C)
DIDAKTISCHES MATERIAL
DEUTSCH als Zweitsprache
Ouverture aux
langues à l’école
Vers des compétences
plurilingues et pluriculturelles
2.8. Ouverture aux langues
Plu
Les activités d’Ouverture aux langues entraînent les élèves régulièrement
à puiser dans leurs connaissances et ressources langagières (le « déjà là »),
grâce à des situations didactiques insérées dans le quotidien scolaire et
centrées sur l’observation et la comparaison entre différentes langues.
es
ch
ue
s
lle
rie
plu
ling
ri
Plu
e éc
ngu
plu
riel
e
ss
ge
aw
are
ne
rite
Mo
ien
Bom dí
jour
B on
g ua
/ la
u
ng
ite
écr
ue
an g
e/ l
ism
ien!
Mo Dobar dan
H a ll o
Plu
ngiorno
Buo
s
elle
luri
p
hes
roc
App
Hel
lo
les
Inte
en
réh
mp
rco
sion
Lan
on
Ouverture aux langues à l'école.indd 1
12/11/12 10:22 AM
La
ng
u
ag
on
nsi
ea
wa
ren
ess
e
éh
pr
me
s
che
pro
Ap
si
hen
pré
om
erc
Int
om
erc
Int
uis
/ la
sme
gu
rilin
Lang
ua g
g
lan
rili
ite
écr
ess
/
me
uis
ng
pr o
e/
gua
ge a
war
en
Plu
me
uis
ng
rili
Ap
ism
e
ral
e aw
aren
ess
eo
le
Lan
gu
rilin
Plu
u
ng
/ la
ora
gue
lan
g ui
a
rilin
Plu
Les activités d’Ouverture aux langues prennent en compte toutes les langues parlées dans la salle de classe
ainsi que les langues présentes dans l’environnement de l’élève, que ce soient le luxembourgeois, la/les
langue/s première/s des élèves ou des langues secondes. Elles permettent à l’élève de mettre en relation
les connaissances qu’il a dans une langue, par exemple, la langue maternelle, avec les langues à apprendre.
De plus, la valorisation de la langue maternelle permet à l’élève de s’ouvrir, de se raconter et de transmettre
une image de ses acquis langagiers. Elle lui donnera l’occasion de combattre l’idée de nullité qu’il a dans sa
tête (« je ne connais pas la langue, je ne comprends pas, je suis moins bon,… »).
Le document pédagogique publié par le MENFP en mai 2010 : « Ouverture aux langues à l’école. Vers des
compétences plurilingues et pluriculturelles » donne de nombreux exemples d’activités pédagogiques. Il
peut être commandé gratuitement auprès du Service de la scolarisation des enfants étrangers, Madame
Kettels : tél. : 2478 52 07.
Les objectifs de l’Ouverture aux langues sont multiples :
ÖÖ éveiller la curiosité des élèves pour les spécificités des différentes langues, leurs similitudes et
différences ;
ÖÖ développer leurs capacités d’observation, d’analyse et de réflexion sur les langues ;
ÖÖ accroître leur motivation à apprendre les langues en mobilisant et valorisant leurs ressources
langagières ;
favoriser une attitude positive vis-à-vis de la diversité linguistique et culturelle.
Les exemples d’activités qui peuvent être réalisées dans le cadre des cours d’accueil sont nombreux, en
voici quelques-uns :
ÖÖ apprendre les façons de saluer, ou de téléphoner dans les différents pays:
allô, pronto (italien), digame (espagnol), olá (port.), alu (arabe), wè (chinois) ;
ÖÖ reconnaître un même prénom dans différentes langues : Jean, James, Johann, João, Giovanni... ;
rechercher les prénoms les plus fréquents dans différents pays ; faire l’inventaire des noms de
famille sur les boîtes aux lettres d’un bâtiment résidentiel ;
ÖÖ s’amuser avec les onomatopées en différentes langues : au, aua, aïe ; cris des animaux: kikeriki,
cocorico, cock-a-doodle-doo ;
ÖÖ explorer différents systèmes d’écriture (alphabet latin, arabe, chinois, braille, hiéroglyphes).
Les enfants, même très petits, et avant même de savoir lire, peuvent arriver à reconnaître différents systèmes
d’écriture (discrimination visuelle) ou à identifier des langues à l’écoute (discrimination auditive). Cette
faculté facilitera l’apprentissage ultérieur des langues.
59
Parmi les effets positifs, citons :
ÖÖ Une fois que le regard, l’ouïe et l’esprit d’observation des élèves sont entraînés, ils prennent
plus facilement conscience des particularités de chacune des langues et peuvent donc prendre
appui sur ce qu’ils savent dans une langue pour mieux en comprendre une autre. Des activités
langagières plurilingues mobiliseront les ressources des élèves et les motiveront à être plus
attentifs aux langues qui les entourent.
ÖÖ Les activités d’éducation et d’ouverture aux langues concernent l’ensemble des élèves et
contribuent à valoriser leurs langues respectives ainsi que les compétences et le sentiment
d’identité des élèves de langue étrangère, en leur donnant l’occasion de faire des contributions
dans leur/s langue/s première/s.
Tout enseignant peut sensibiliser à la diversité linguistique, il n’est pas nécessaire d’être spécialiste dans
telle ou telle langue. En fonction des activités, des locuteurs natifs d’une langue spécifique peuvent être
associés à cette démarche, qu’il s’agisse d’élèves de la classe ou d’une autre classe, de parents d’élèves, de
médiateurs interculturels ou d’autres personnes-ressource.
Liens Internet :
Pour trouver des exemples et idées, ainsi que des liens vers d’autres sites :
http://jaling.ecml.at/default.htm (nombreuses idées d’activités en diverses langues)
http://www.elodil.com (Québec, Canada)
http://www.freelang.com (expressions traduites dans de nombreuses langues)
2.9. Aufgaben des Förderlehrers
(2.Cours intensifs de langues Intensivsprachkurse):
60
1
2
ÖÖ schätzt die bereits erworbenen Sprachkompetenzen ein (siehe die bestehenden Tests au
mySchool !, communauté Cours d’accueil »)
ÖÖ bildet je nach Möglichkeit Kleingruppen, in denen Kinder verschiedener Herkunft und aus
verschiedenen Altersgruppen jeweils ein und dieselbe Zweitsprache lernen;
ÖÖ gestaltet den individuellen Lernprozess eines jeden Kindes (Plan d’études pour les cours d’accueil
online auf mySchool !, communauté Cours d‘accueil);
ÖÖ überprüft die individuellen Sprachlernziele (bilans d’apprentissage, niveaux de compétence des
cours d’accueil, portfolio);
ÖÖ füllt für jede Lernphase das „Projet individualisé de formation » (PIF) aus (siehe Punkt 1.4.) ;
ÖÖ legt die inhaltlichen Schwerpunkte der nächsten Lernphase fest (PIF);
ÖÖ macht sich Gedanken über den weiteren Verlauf der Sprachförderung;
ÖÖ informiert sich insgesamt über die allgemeine Integration des Schülers, sowie auch über den
Schulerfolg in anderen Fächern;
ÖÖ klärt organisatorische Aspekte ab (Stundenplan festlegen, Elterngespräche einberufen,
„médiateur“ anfragen, CIS einleiten, …);
ÖÖ bereitet die Eltern- und Lehrergespräche1 vor;
ÖÖ leitet gemeinsamen mit dem Klassenlehrer den Aufbaukurs ein (phase d’intégration - socle
d‘intégration) – klärt mit dem Klassenlehrer in welchen Unterrichtssituationen der Schüler ab jetzt
am Klassenunterricht teilnimmt;
ÖÖ beurteilt gemeinsam mit dem Klassenlehrer die sprachlichen Lernfortschritte während des
Aufbaukurses;
ÖÖ unterstützt die spezifische Sprachförderung der Zweitsprache2 immer in Kooperation mit dem
Klassenlehrer und evtl. anderen Fachpersonen (z.B. bei Sprachentwicklungsproblemen);
ÖÖ leitet am Ende der Sprachförderung alle wichtigen Dokumente (PIF, Kopie der „bilans
d’apprentissage“, ….) an den zuständigen Inspektor weiter.
NÄNNY, 2010, S.8
idem
3. Évaluation des
apprentissages
61
3.1. Projet individualisé de formation (PIF)
Le PIF permet d’identifier, de définir et d’évaluer périodiquement les objectifs d’apprentissage d’un élève.
Pour plus d’informations :
se référer au chapitre 1.4.
3.2. Profilanalyse
(Autor dieses Kapitels ist Stephan Nänny, Dozent, Pädagogische Hochschule Thurgau, Schweiz1)
Die Profilanalyse der zu lernenden Sprache Deutsch basiert auf empirischen Forschungen zum Spracherwerb
und versteht sich als Instrument, den erreichten Sprachstand zu ermitteln, nächste Entwicklungsschritte
zu erkennen und durch Fördermaβnahmen zu unterstützen.
Um den Erwerbsstand der Deutschkenntnisse von Schülerinnen und Schülern mit nicht-deutscher
Muttersprache feststellen zu können, hat Griesshaber (vgl. Griesshaber, 2010) sechs Profilstufen ermittelt
und diese mit den Merkmalen der Lernersprache verbunden.
Die Profilanalyse basiert auf grundlegenden grammatischen Konstruktionsprinzipen der deutschen
Sprache, die entsprechend ihrer Komplexität in bestimmten Sequenzen erworben werden. Sie fokussiert
die syntaktische Struktur von Äuβerungen und kann an mündlichen und schriftlichen Sprachproben
durchgeführt werden.
Um die Profilstufen erfassen zu können, wird die Wortstellung im Satz untersucht. Typisch für die Satzbildung
in der deutschen Sprache sind die Klammerstrukturen. Diese werden ihrer Komplexität entsprechend in
einer bestimmten Reihenfolge erworben und bilden die Erwerbsstufen im Erwerbsprozess. Für die Analyse
des Erwerbsstands der Deutschkenntnisse von Schülerinnen und Schüler mit Deutsch als Zweitsprache
sind lediglich die Stufen 0-4 relevant:
Stufe 4. Stufe 3. Stufe 2. Stufe 1. Stufe 0. Nebensätze: Endstellung des Finitums
Inversion: Subjekt rückt hinter das Finitum
Separation finiter und infiniter Verbteile
Finites Verb in einfachen Äuβerungen
Bruchstückhafte Äuβerung
Die Stufen 5 (Insertion eines Nebensatzes) und 6 (Integrierte erweiterte Partizipialattribute) sind für
Schülerinnen und Schüler der gymnasialen Oberstufen bzw. für Studierende beim Verfassen von
wissenschaftlichen Fachtexten bedeutsam.
Aufgrund der erreichten Profilstufe lassen sich Rückschlüsse ziehen über Wortschatzkenntnisse und
Verfügbarkeit von grammatischen Mitteln, die nicht direkt mit der Profilanalyse ermittelt wurden, denn mit
jeder Erwerbsstufe wächst auch das Repertoire an grammatischen Mitteln.
So sind beispielsweise mit der Separation auch die Grundlagen der Vergangenheitsformen der Verben
erworben oder mit der Inversion zeigt sich, dass die Mittel zur Verkettung von Äuβerungen verfügbar sind.
Das bedeutet auch, dass aus der Abwesenheit bestimmter Strukturen implizit auf das Nichtverfügen der
mit diesen Stufen verbundenen sprachlichen Mittel geschlossen werden kann. Wenn beispielsweise keine
Nebensätze mit Verbendstellung auftauchen, kann angenommen werden, dass die subordinierenden
Konjunktionen für die Sprachproduktion (noch) nicht zur Verfügung stehen.
Quelle: Griesshaber, Wilhelm (2010): §8 Grammatikerwerb und Diagnose: Profilanalyse. In: Griesshaber, Wilhelm (2010) Spracherwerbsprozesse in Erstund Zweitsprache. Eine Einführung. Duisburg: Universitätsverlag, Rhein-Ruhr, 147-173
1
63
Die folgende Übersicht zeigt die funktionalen Zusammenhänge zwischen der ermittelten Profilstufe
und weiteren Aspekten der Lernersprache auf:
4 Nebensätze
komplexe Satzkonstruktionen mit Nebensatzstrukturen
differenzierter Wortschatz
dichte Verkettung durch Anaphern (z. B. Pronomen)
Partikeln zur Hörersteuerung und Modalisierung
3 Inversion
ausreichender Wortschatz,
Genus unsicher
Verkettung (Demonstrativa, Pronomen, Präpositionalkonstruktionen)
Nebensatzstrukturen unsicher, im Entstehen
2 Separation
ausreichender Wortschatz,
Genus unsicher
Substantive mit Artikel verwendet, -> syntaktisch integriert
sichere Perfektformen, Modalverbkonstruktionen
beginnende Verkettung, z.B. Pronomen: er, sie, wir
Unterstützung durch Hörer
1 Finitum
eingeschränkter Wortschatz, Lücken,
Genus unsicher
Substantive oft ohne Determinativ (Artikel) -> syntaktisch isoliert
meist Verankerung mit Finitum
Neufokussierung statt Verkettung, z.B. Pronomen: er, sie, wir
Hilfe durch Hörer
0 Bruchstücke
stark eingeschränkter Wortschatz, Lücken
unklare Strukturen bei mehreren Substantiven
meist ohne Verankerung mit Finitum, viele verblose Äuβerungen
Verben in der Regel irgendwie flektiert
keine Verkettung, z.B. Pronomen: er, sie, wir
Wiederholung von Substantiven zur Verkettung
Mimik & Gestik, Hilfe durch Hörer
Diese Übersicht gibt Hinweise, welches gezielte Fördermaβnahmen sein können, damit die nächsthöhere
Stufe erreicht werden kann.
Wenn beispielsweise die Stufe 2 «Separation» erreicht ist, heiβt das, daß der Schüler:
(1) über einen ausreichenden Wortschatz verfügt, der aber noch lückenhaft ist. Mögliche Förderziele
sind die Ausdifferenzierung des Alltagslexikons sowie die Erweiterung des Fachlexikons im Rahmen des
Sachunterrichts ;
(2) die Satzkonstruktion mit Perfekt und Modalverben entdeckt hat. Ein mögliches Förderziel ist die
Festigung der Satzbaumuster mit Perfektbildung oder Modalverbkonstruktionen, um den Erwerb dieser
grammatischen Mittel zu sichern ;
(3) wenig sprachliche Verkettungen (z.B. mittels Personalpronomen) produziert. Ein mögliches Förderziel
ist die Fokussierung des Gebrauchs von Verkettungsmitteln (Anaphern) ;
(4) mit der Inversion noch nicht vertraut ist, ein mögliches Förderziel ist das Bewusstmachen dieses
Satzbaumusters.
64
Beispiele :
Profilanalyse - fünf Profilstufen
..., dass
sie
ins Kino
geht.
Als
es
dunkel
wurde, ...
Dort
liegt
die Karte
Am Freitag
will
sie ins Kino
gehen.
Will
Eva ins Kino
gehen?
Eva
will
ins Kino
gehen.
Eva
ist
ins Kino
gegangen.
1. Finitum
Eva
geht
ins Kino.
0. Bruchstückhafte
Äußerung
Eva
4 Nebensätze
3. Inversion
2. Separation
Vorfeld
Kino.
Finitum
Mittelfeld
PART
ÖÖ Hilfestellung bei der Analyse der sprachlichen Fähigkeiten und bei der Dokumentation der
Sprachförderung kann bei den Multiplikatoren der Cours d’accueil angefragt werden (siehe 7.9.).
3.3. Portfolio européen des langues
Il existe différents types de portfolios : portfolio d’apprentissage, portfolio des langues, portfolio de
présentation,…
L’utilisation d’un Portfolio européen des langues est proposée aux titulaires des cours d’accueil. Le document
a été conçu et élaboré par un groupe de travail composé de titulaires de cours d’accueil (instituteurs des
cours intensifs des langues) et accompagné scientifiquement par Monsieur Giovanni Cicero Catanese, Dr.
Päd. Mitarbeiter des Institutes für Interkulturelle Pädagogik im Elementarbereich e.V. (IPE) Mainz ainsi que
par des représentants du MENJE et de l’Université du Luxembourg. Il a
été reconnu et enregistré par le Conseil de l’Europe en juillet 2015. Les
versions française et allemande du PEL peuvent être téléchargées sur le
site du ministère :
http://www.men.public.lu/fr/actualites/publications/themestransversaux/scolarisation-eleves-etrangers/brochures-enseignants/
portfolio/index.html
Ressources sur le site du Conseil de l’Europe : http://www.coe.int/fr/web/
portfolio/home1; www.coe.int/portfolio/fr
Une formation continue accompagne l’utilisation du PEL. Des séances
de formation “Ein Sprachenportfolio für neu zugezogene Schüler in der
Grundschule: Konzept, Ansätze Erarbeitung von praktischen Aktivitäten”
auront lieu le 11.10.2016, le 03.03.2017 et le 30.05.2017 à l’IFEN à
Walferdange.
65
Pourquoi ce portfolio des langues ?
Ce portfolio des langues pour jeunes apprenants issus de l’immigration, âgés de 7 à 12 ans, se
propose d’aider les élèves à réfléchir sur les langues et les dialectes ainsi que sur les apprentissages
linguistiques. Il veut également les aider à ouvrir les yeux et les oreilles sur les différences et sur les
richesses des langues non maîtrisées et des autres cultures. Il soutient et valorise la personnalité,
l’identité de l’élève, sa/ses langues/s et des origines.
Ce portfolio des langues est adapté à l’environnement de l’élève au Luxembourg : sa famille, ses amis
et son école. Ce portfolio appartient à l’élève et l’accompagne tout au long de ses apprentissages.
Il a une fonction pédagogique, dans la mesure où il guide et soutient l’élève dans le processus
d’apprentissage des langues. Il a également une fonction de présentation. Il permet aussi bien de
montrer les progrès de l’élève que les apprentissages réalisés avant son arrivée au Luxembourg.
Le portfolio des langues permet à l’élève
•
de développer
99 l’oralité de par les différentes activités proposées ;
99 son identité langagière ;
99 ses facultés d’expression et de compréhension orales ;
•
de planifier son apprentissage et de réfléchir sur les modalités d’apprentissage ;
•
d’adopter une démarche réflexive par rapport aux phénomènes langagiers et culturels ;
•
de s’intéresser aux langues, de les découvrir, les observer et les comparer ;
•
de montrer ses points forts et ses projets ;
•
de rendre visible son cheminement et ses démarches d’apprentissage à l’école et en dehors de
celle-ci ;
•
d’évaluer ses compétences ;
•
d’entrer en interaction avec ses camarades de classe, que ce soit dans le cadre du cours d’accueil
ou de la classe d’attache
•
…
L’objectif étant
99 de valoriser les connaissances et compétences de l’élève dans différentes langues, y compris sa
langue d’origine et celles qui ne figurent pas parmi les langues d’enseignement ;
99 de sensibiliser l’élève à la richesse linguistique
99 d’explorer la nouvelle langue et de la comparer avec sa langue d’origine : s’intéresser aux
similitudes et différences entre sa propre langue, les langues de l’école et les langues premières
des autres enfants ;
99 d’aider l’élève à acquérir une sensibilité plurilinguistique : adopter une attitude positive par
rapport au plurilinguisme ;
99 de donner à l’élève les moyens de démontrer ce qu’il est capable de faire dans d’autres langues ;
99 de mentionner les expériences langagières et d’apprentissages réalisées dans le cadre de
l’éducation formelle ou en dehors de celui-ci ;
99 d’aider l’élève à gérer et planifier ses apprentissages de manière autonome ;
99 …
66
La plus-value du portfolio tient beaucoup à la qualité des entretiens que l’enseignant mène avec
l’élève. Les entretiens portent sur les progrès réalisés, c’est-à-dire les apprentissages, les réussites,
les échecs, les difficultés et les moyens mis en œuvre. Ces entretiens ont lieu dans le cadre des
cours intensifs de langue, au moment où l’élève aura acquis suffisamment de compétences pour
comprendre et s’exprimer. L’enseignant aura ainsi l’occasion d’observer la façon de travailler de
l’enfant et d’adapter sa méthodologie aux besoins de chacun des élèves.
Quand et comment travailler avec le portfolio des langues ?
Le travail avec le portfolio des langues doit être adapté à la personnalité de l’élève, à son rythme de travail
et à la situation d’apprentissage.
Le moment choisi pour aborder les différentes activités proposées dans ce portfolio peut donc varier d’un
élève à l’autre.
Il importe que l’enseignant détermine les moments opportuns pour chaque activité, qu’il l’adapte
99 à la situation d’apprentissage ;
99 à la situation personnelle de l’élève ;
99 aux progrès langagiers que l’élève réalise tout au long de son parcours d’apprentissage ;
99 à ses capacités, ses compétences, ses points forts ;
99 aux intérêts qu’il manifeste au quotidien ;
99 …
Quels contenus ?
Notre portfolio des langues comporte trois grandes parties :
•
la biographie langagière qui a pour but de valoriser la personnalité de l’élève ainsi que sa ou ses
langues/s et ses origines ;
•
le dossier qui a pour but de documenter et valoriser les progrès langagiers de l’élève et de construire
ses référentiels ;
•
le passeport de langues qui vise à favoriser la réflexion de l’élève sur son apprentissage et à inciter
l’élève à l’autoévaluation.
Toute activité peut être complétée par des documents authentiques (photos, recettes, poèmes, contes,
extraits de journaux, résultats d’une recherche sur internet, enregistrements audio ou vidéo, lettre,
photocopies de textes ou productions dans la langue première de l’élève, prospectus rassemblés par
l’élève, …).
Grâce à tous ces apports originaux et personnels, le portfolio de l’élève deviendra unique.
Le travail avec le portfolio peut aussi permettre un moment d’échange avec d’autres élèves. Les élèves
peuvent comparer leurs habitudes et coutumes, partager leurs connaissances et découvrir d’autres cultures
et d’autres langues au cours d’accueil et/ou en classe d’attache.
Quelles ont été les réactions d’élèves ayant travaillé avec un portfolio en période d’accueil ?
La majorité des élèves sont très motivés à réaliser un portfolio et pour y documenter leur
progression.
•
Ils le considèrent comme un document personnel et en sont fiers.
•
Certains élèves ont raconté des expériences réalisées avec un portfolio dans leur pays d’origine
(le Portugal).
•
Les élèves identifient des compétences chez leurs pairs et s’entraident.
•
Les élèves l’utilisent comme recueil en phase d’apprentissage autonome, par exemple :
vocabulaire, corrections.
•
67
Le matériel mis à disposition
Dans le « Kit – enseignant », vous trouverez
•
la version française PEL ;
•
la version allemande ESP ;
•
une clé USB avec
•
les deux versions numériques du PEL (française et allemande),
•
des documents pédagogiques complémentaires,
•
une préface,
•
le guide pédagogique.
Dans le « Kit – élève », vous trouverez
•
un autocollant de la page de couverture du PEL à coller sur le classeur de l’élève ;
•
des intercalaires qui permettront de suivre la table des matières du portfolio ;
•
des pages pré-imprimées (la table des matières, les explications sur le PEL et le Dossier, la préface de
l’élève, …) ;
•
le passeport de langues du PEL.
Comment utiliser le matériel?
L’enseignant est libre de choisir les documents (du PEL et/ou des documents pédagogiques
complémentaires mis à disposition sur la clé USB) qui lui semblent utiles pour le développement des
compétences et connaissances langagières de l’élève. Il n’y a aucune obligation de réaliser telle ou telle
activité. Il suffit de choisir les activités en respectant les intérêts de l’élève et les compétences visées.
D’autres idées, d’autres apports sont les bienvenus pour une construction personnalisée du contenu du
portfolio des langues de l’élève.
Pour respecter la table des matières et partant les recommandations du Conseil de l’Europe, il est important
d’utiliser les intercalaires proposés. Il est donc recommander de préparer les classeurs des élèves avec ces
intercalaires à l’avance et d’ajouter les différentes fiches au fur et à mesure selon le besoin.
Le matériel mis à disposition pour le portfolio européen des langues peut être commandé par un bon
de commande, disponible sur le site du SECAM https://portal.education.lu/secam/Accueil-des-élèves/-aufondamental, dans l’accordéon Cours d’accueil, sous « Évaluation des élèves » ou en cliquant sur ce lien,
ainsi qu’à la fin de ce guide, au chapitre 9.3
68
3.4. Bilans d’apprentissage aux cours d’accueil
(cours intensifs de langues allemand / français)
Quelles informations ?
Compréhension
de l’oral
Compréhension
de l’écrit
Expression
orale
Expression
écrite
Les bilans d’apprentissage aux cours d’accueil informent sur le développement des connaissances
et compétences dans la langue allemande et/ou française. Ils permettent d’évaluer si l’élève a acquis
suffisamment de connaissances et compétences pour intégrer progressivement sa classe d’attache afin d’y
poursuivre son apprentissage.
La première et la dernière page regroupent toutes les informations sur le parcours scolaire de l’élève.
Quand et par qui ?
Le titulaire des cours d’accueil évalue périodiquement le développement des compétences de l’enfant
dans la langue cible.
La durée d’une période (durée de six semaines, durée de huit semaines, …) est déterminée par le titulaire
du cours d’accueil en fonction des objectifs d’apprentissage visés. La durée maximale correspond à un
trimestre.
À la fin de chaque période, les parents sont informés sur les forces et les faiblesses identifiées pour leur
enfant ainsi que les améliorations survenues depuis le premier échange, portant sur les observations
inscrites dans la rubrique « remarques ».
À cet effet, il utilise les bilans d’apprentissage prévus pour les cours d’accueil ainsi que le livret « niveaux de
compétence » des cours d’accueil. Les deux documents permettent de suivre les progrès de l’enfant dans
l’apprentissage de l’allemand ou du français.
À la fin de chaque trimestre, le bilan d’apprentissage est remis ensemble avec le bilan intermédiaire
(document officiel des cycles 2, 3 et 4.1.) aux parents lors d’un entretien individuel.
69
Dans une première phase, l’évaluation du développement des compétences linguistiques de l’élève n’est
donc pas réalisée par le titulaire de la classe d’attache, mais par le titulaire du cours d’accueil.
C’est à partir de la phase d’intégration que l’élève sera évalué par le titulaire de la classe d’attache et le
titulaire des cours d’accueil. L’élève participera dorénavant à certaines activités du cours de langue de sa
classe d’attache.
Pourquoi ?
Comme la progression langagière d’un élève nouvellement installé au pays ne saurait être évaluée de la
même manière que celle des élèves inscrits à l’école depuis plusieurs années, les bilans d’apprentissage
prévus pour les cours d’accueil ont comme but de suivre la progression des apprentissages à l’aide
d’évaluations périodiques.
Les bilans d’apprentissage aux cours d’accueil visualisent les points forts et les difficultés de l’élève et
permettent de faire le point sur les compétences qui sont en voie d’acquisition. Il s’agit d’une évaluation
formative qui permet à l’enseignant d’adapter les objectifs de formation et d’ajuster son intervention
pendant la période d’enseignement suivante.
Le bilan d’apprentissage constitue un document de base pour les entretiens avec les parents. Les progrès
de l’élève sont expliqués lors d’un entretien individuel avec les parents, le titulaire des cours d’accueil et le
titulaire de la classe d’attache.
Le bilan permet d’une part de valoriser les compétences déjà acquises. D’autre part, il sert de support
pour expliquer aux parents quelles compétences restent à être développées.
Comment ?
Les bilans d’apprentissage peuvent être téléchargés au format PDF sur https://portal.education.lu/secam/
Accueil-des-élèves/-au-fondamental dans l’accordéon « Cours d’accueil », sous « Evaluation des élèves »,
pour être ensuite saisis à l’écran, sauvegardés et imprimés.
La lettre qui s’adresse aux parents et qui leur explique le contenu du bilan ainsi que le document « Niveaux
de compétence » des cours d’accueil doivent être joints au bilan lorsque celui-ci est remis aux parents.
70
Définitions et exemples
Élève.......................................................................................................................................................................
Nationalité ..............................................................................................................................................................
Matricule..................................................................................................................................................................
Date d’arrivée (au pays)...........................................................................................................................................
Titulaire(s) des cours d’accueil (année scolaire / nom(s))
............................................................ / ..............................................................................................................
............................................................ / ...............................................................................................................
............................................................ / ..............................................................................................................
École (année scolaire / nom)
Arrondissement
............................................................. / .....................................................................................
................
............................................................. / ......................................................................................
................
............................................................. / .....................................................................................
.................
Classe(s) d’attache/ (année scolaire / cycle)
............................................................... / .................................................. ............................................................... / .................................................. ............................................................... / ..................................................
Titulaire(s) de la classe d’attache (année scolaire / nom(s))
.............................................................. / .............................................................................................................
.............................................................. / ...............................................................................................................
.......................................................... / ...........................................................................................................
Des évaluations périodiques
Chaque période sera marquée d’une couleur différente, permettant ainsi de visualiser les progrès de l’élève
par périodes. Par exemple la couleur n indique le positionnement de l’enfant à la fin de la deuxième période.
Période
des cours
d’accueil
1re période
2e période
3e période
4e période
5e période
6e période
7e période
Nombre de
leçons par
semaine
71
Mesures proposées pour la période à venir
Période
2e
3e
4e
5e
6e
7e
Cours d’accueil (leçons/semaine)
Programme adapté en classe d’attache (leçons/semaine)
Tous les cours en classe d’attache ( leçons/semaine)
Remarques
La progression scolaire de l’élève dans son pays d’origine et au Luxembourg, ainsi que les propositions de
l’équipe pédagogique au cours du parcours scolaire au Luxembourg sont indiquées sous « Remarques »
Exemple :
Remarques
(Progression scolaire de l’élève, propositions de l’équipe pédagogique, ….)
Parcours scolaire au Portugal : 1-2-3
Parcours scolaire au Luxembourg : C 3.2 – C 4.1 – C4.2
2011-2012 : Cours d’accueil (cours intensif de langue) pour l’apprentissage de la langue allemande
phase d’intégration en classe d’attache : début juin 2012
2012-2013 : Cours d’accueil pour l’apprentissage de la langue française – fin de la phase
d’intégration en juillet 2013
pour la langue allemande elle a suivi un cours d’appui en classe d’attache
2013-2014 : Cours d’accueil pour la langue allemande – programme normal en classe d’attache
Orientation : Enseignement classique : 7e Allet (allemand langue étrangère)
Les progrès au cours du cycle
Les progrès sont illustrés à l’aide d’échelles de progression. Les échelles renseignent sur le développement
de chaque compétence visée.
Exemple : Progression des apprentissages
ÖÖ deux cases pour documenter la progression avant d’atteindre le « socle d’intégration » par rapport
à un cycle
ÖÖ la dernière case indiquera le niveau avancé
socle d’intégration - cycle 2
socle d’intégration - cycle 4
socle d’intégration - cycle 3
72
L’échelle qui se complète au fur et à mesure des périodes permet de suivre les progrès de l’élève au cours
de son apprentissage langagier, toujours par rapport au socle d’intégration.
Un point marqué en-dessous d’une case signifie que l’élève n’a pas progressé
par rapport à la période précédente.
Les échelles de progression informent sur :
ÖÖ le positionnement de l’élève par rapport aux socles d’intégration 3.5. Niveaux de compétence des cours d’accueil
Le document « Niveaux de compétence des cours d’accueil » décrit
les compétences à développer, les différents niveaux de l’échelle
de progression comprenant les socles d’intégration et les niveaux
intermédiaires. Il est joint au bilan.x
Il donne une vue d’ensemble des niveaux de compétence successifs
visés au cours d’accueil (cours intensifs de langue) et les capacités
langagières attendues de l’élève aux différents moments de son parcours
d’apprentissage.
Le document permet d’identifier pour chaque cycle visé le socle
d’intégration, c’est-à-dire, le niveau de compétence indispensable que
l’élève doit avoir atteint pour commencer la phase d’intégration dans la
classe d’attache. La description du socle d’intégration constitue une aide
pour le titulaire de la classe d’attache afin de décider du début de la phase
d’intégration. Cette décision est prise d’un commun accord. L’élève est intégré définitivement dans sa classe
d’attache lorsque le socle d’intégration est atteint dans tous les domaines de compétence.
Le plan d’études pour les cours d’accueil donne des exemples de performance et d’activités d’apprentissage
pour les différents compétences.
La langue allemande
Production orale
Compétences
Niveau 1
Niveau 2
Niveau 3
Niveau 4
Niveau 5
Niveau 6
Niveau 7
Niveau 8
Parler en interaction
L’élève salue quelqu’un
par des mots simples et
dit « oui », « non »,
« pardon »,
« s’il vous plaît »,
« merci ».
L’élève sait communiquer
ses besoins personnels
(Est-ce que je peux
aller aux toilettes ?; …)
et s’échanger dans le
cadre de la vie scolaire
(matériel scolaire,
consignes, se
présenter, …).
L’élève répond par des
phrases courtes et des
expressions simples à
des questions posées
dans le contexte des
cours d’accueil et de la
classe.
L’élève demande des
renseignements et des
explications, répond à
des questions et donne
des informations qui se
rapportent aux thèmes
de la vie scolaire et de la
vie courante.
L’élève est capable de
prendre la parole au sein
de sa classe d’attache
pour demander de l’aide
auprès d’un pair ou de
l’enseignant.
L’élève s’échange sur des
faits vécus en respectant
les règles convenues.
L’élève prend part à
des échanges courts et
simples, préparés en
classe, portant sur des
choses de la vie courante
(loisirs, vacances,
animaux, faire des
achats…).
L’élève participe à des
conversations portant
sur des thèmes qui
l’intéressent ou qui
concernent la vie
courante.
Parler devant autrui
L’élève dit comment il
va et fournit quelques
renseignements simples
le concernant à l’aide de
mots simples, même s’il
doit recourir à des gestes
ou des mots de sa langue
maternelle.
L’élève se présente très
brièvement (dit p.ex.
comment il s’appelle,
d’où il vient et quelle
école il fréquente)
même s’il a besoin de
l’aide de la part de son
interlocuteur.
L’élève fournit des
renseignements simples
sur soi-même et sur
son entourage, si son
interlocuteur lui donne
les aides appropriées.
L’élève fournit de
manière compréhensible
des informations sur un
sujet qui l’intéresse, il
exprime des sentiments
et des idées personnels.
(« Ich bin heute froh,
weil … » .)
Lors d’un exposé l’élève
présente un sujet qui
l’intéresse, d’après
un modèle donné
(«Paralleltext »), bien
que le développement
reste simple.
L’élève décrit de façon
spontanée en quelques
phrases et avec des
moyens simples une
expérience récente (à la
maison, à l’école, …).
Respecter la forme en mobilisant ses
connaissances lexicales, grammaticales
et phonologiques
L’élève articule de façon
claire et correcte tous les
phonèmes.
L’élève utilise assez
correctement un
répertoire de mots,
d’expressions et de
formulations mémorisés
(vocabulaire de base du
cours de mathématiques
et de l’école).
L’élève utilise pour
s’exprimer librement
des structures
syntaxiques et des
formes grammaticales
simples appartenant à un
répertoire élémentaire
et mémorisé, mais fait
encore toutes sortes
d’erreurs.
L’élève utilise un
répertoire élémentaire
de mots, d’expressions
et de formulations
mémorisés en
commettant encore des
d’erreurs élémentaires
au niveau de la syntaxe
et de la morphologie.
L’élève s’exprime de
manière compréhensible
dans le cadre de l’école
et de la classe et il utilise
un vocabulaire de base
appris, en commettant
encore quelques erreurs
au niveau de la syntaxe
et de la morphologie.
L’élève se fait
comprendre et il utilise,
en s’exprimant, un
vocabulaire de base
(mots : très fréquents)
et des structures de
syntaxe élémentaires
provenant d’un
répertoire travaillé au
cours d’accueil tout en
commettant encore
quelques erreurs au
niveau de la syntaxe et
de la morphologie.
Mettre en scène des textes
L’élève participe à des
mini-dialogues (se
présenter, se saluer, …).
L’élève participe de
façon créative à des
jeux interactionnels (jeu
du téléphone ou du
magasin, …).
L’élève récite des phrases
courtes, simples et
étudiées dans un jeu de
rôle.
L’élève assume au cours
d’accueil un rôle dans un
jeu de rôle simple et il
transpose spontanément
du vécu en langage.
L’élève répète à haute
voix ou joue une histoire
courte travaillée au cours
d’accueil, même s’il omet
occasionnellement des
éléments.
2
Cycle 2 : socle d’intégration
Cycle 3 : socle d’intégration
Cycle 4 : socle d’intégration
3
73
3.6. Le rôle du titulaire du cours d’accueil
(3. Evaluation des apprentissages)
ÖÖ Le titulaire du cours d’accueil retrace le parcours scolaire (antérieur et actuel) de l’élève.
ÖÖ Il formule les principaux objectifs de formation pour chaque période des cours intensifs de
langue.
ÖÖ Il familiarise l’élève avec l’allemand et/ou le français et lui permet de développer les connaissances
et compétences indispensables (« socle d’intégration ») pour passer du cours d’accueil à la classe
d’attache.
ÖÖ Il prépare et motive l’élève pour un apprentissage rapide de la langue.
ÖÖ Il sélectionne des situations d’apprentissages adaptées et y intègre les contenus grammaticaux
et lexicaux.
ÖÖ Il se réfère au plan d’études pour les cours d’accueil et aux descripteurs précisés dans le document
« niveaux de compétence des cours d’accueil ».
ÖÖ Il invite l’élève à collecter dans son portfolio tous les documents qui démontrent les progrès
réalisés dans son apprentissage langagier.
ÖÖ En collaboration avec l’équipe pédagogique il identifie les points forts et les difficultés de l’élève.
ÖÖ Avec l’équipe pédagogique, il met en place des mesures d’aide.
ÖÖ Le titulaire du cours d’accueil essaye d’entretenir une liaison étroite avec la classe d’attache et les
parents.
ÖÖ Il fait le point à intervalles réguliers pour évaluer le progrès de l’élève dans le développement
des compétences.
ÖÖ Il fait une synthèse des principales observations décrites dans le bilan d’apprentissage et les
transmet aux parents lors des entretiens périodiques ainsi qu’à l’inspecteur.
ÖÖ …
74
3.7. Bon de commande
LE GOUVERNEMENT
DU GRAND-DUCHÉ DE LUXEMBOURG
Ministère de l’Éducation nationale,
de l’Enfance et de la Jeunesse
Service de l’Enseignement fondamental
Bon de commande
Cours d’accueil
Bilan d’apprentissage / niveaux de compétence
Mon portfolio européen des langues (PEL)
- Bilan d’apprentissage : nombre d’exemplaires souhaités * :
.…
- Niveaux de compétence : nombre d’exemplaires souhaités * :
.…
* Allemand, Anglais, Portugais, Croate, Serbe (uniquement disponible en ligne)
 https://portal.education.lu/secam/Accueildesélèves/aufondamental.aspx
- Mon portfolio européen des langues (PEL) français (élève)
.…
- Mon portfolio européen des langues (PEL) allemand (élève)
.…
- Mon portfolio européen des langues (PEL) classeur (enseignant)
.…
Ecole:
………………………………………………………
(Dénomination exacte de l’école)
Numéro et rue:
..........................................................................................
Code postal et localité:
(Adresse exacte de l’école) (ne pas indiquer la B.P.)
................................................................................
(Adresse exacte de l’école)
Au cas où l’école ne dispose pas de boîte à lettre, veuillez indiquer votre
adresse privée ».
adresse privée et seulement dans ce cas!, cochez «
Tél.:
………………………………………….….……
(Prière d’indiquer obligatoirement un numéro de téléphone pour la livraison)
! Le numéro de téléphone sera visible avec l’adresse de livraison sur le paquet !
Titulaire du cours d’accueil:
Mme/M. Nom et prénom: .................................................................................
Tél.: (352) 247-85938
Fax: (352) 247-85123
e-mail: [email protected]
www.men.public.lu
Ce bon de commande est à renvoyer par fax ou courrier électronique. (1 fois la même commande s.v.p.)
75
4. Phase
d’intégration
77
4.1. Phase d’intégration
4.1.1. Comment faciliter l’intégration dans la classe d’attache ?
Les cours d’accueil ont comme but principal d’aider les enfants à s’exprimer en contexte scolaire et à pouvoir
suivre l’enseignement en allemand et/ou en français. Les élèves doivent donc acquérir suffisamment de
compétences en allemand et/ou en français pour être capable de
ÖÖ communiquer dans des situations de la vie courante ;
ÖÖ participer progressivement aux activités pédagogiques proposées dans la classe de leur groupe
d’âge, c’est-à-dire de comprendre les sujets y développés.
Il est important de développer en premier lieu la capacité des apprenants à communiquer dans toutes
les situations de la vie courante, c’est-à-dire d’aider les enfants à acquérir les compétences langagières
leur permettant de communiquer avec leur nouvel entourage, les camarades de classe, les membres des
équipes pédagogiques…. Par la suite, les élèves devront apprendre également à raisonner dans cette
langue et à en comprendre les spécificités en tant que langue d’enseignement et d’apprentissage de
toutes les matières à l’école.
Le règlement grand-ducal vise l’intégration la plus rapide possible de l’élève dans une classe
régulière. Ainsi, dès son arrivée, il est inscrit dans une classe d’attache. Le contact régulier avec les élèves
luxembourgeois favorise l’apprentissage des langues du pays : plus l’élève est en contact avec la langue
cible, plus rapides seront ses apprentissages et son intégration dans sa classe d’attache. Le jeune enfant
en situation d’immersion linguistique a des facilités d’apprentissage énormes qu’il importe de mobiliser
afin de lui permettre un bon départ dans l’école luxembourgeoise.
Les deux titulaires, celui du cours d’accueil et celui de la classe d’attache, collaborent et permettent à l’élève
de participer activement à son intégration. Cette attitude motive l’élève qui perçoit davantage le sens de ce
qu’il apprend1. Voici quelques pistes pour la collaboration:
•
•
•
•
•
•
familiariser l’élève avec l’école : ses rythmes, ses rituels, ses espaces, son personnel... ;
motiver l’élève à apprendre rapidement les mots-clés, les expressions typiques utilisées à l’école,
les consignes les plus fréquentes, … ;
favoriser d’abord le développement de la compréhension orale (paroles de l’enseignant, de
l’école). Le développement de la compréhension écrite sera entamé en parallèle ;
travailler sur les structures de base de la langue, lexique et syntaxe, qui vont permettre à l’élève
de se repérer dans les énoncés, à l’oral comme à l’écrit ;
travailler aussi sur les supports utilisés dans la classe d’attache dans les différentes branches :
manuels, cartes, fichiers, … encourager l’élève à observer, à identifier des repères, à expliquer, à décrire, à reformuler, à
justifier, à verbaliser des démarches, … .
4.1.2. Comment organiser l’intégration dans la classe d’attache ?
ÖÖ progressivement
L’intégration doit se faire progressivement. À partir du moment où l’élève a atteint le socle d’intégration dans
au moins deux des quatre domaines de compétence, c.-à-d. à partir du moment où l’élève a suffisamment
de compétences pour suivre l’apprentissage de la langue cible dans sa classe d’attache, le titulaire des cours
d’accueil propose au(x) titulaire(s) de la classe d’attache d’entamer la phase d’intégration.
1 Marie-thé DELABRE, Conseillère académique au CASNAV- Rectorat de Lille, Enseigner en dispositif d’accueil pour élèves
février 2012
nouvellement arrivés, FC
79
Exemple concret: Bruna (cycle 2.2, date d’arrivée 15.09.….)
ÖÖ a suivi le cours intensif de langue durant 24 semaines à raison de 8 leçons/semaine;
ÖÖ participera à partir du 3e trimestre au cours de langue de sa classe d’attache, dans une première
phase à raison de 3 leçons/semaine;
ÖÖ dans un deuxième temps, Bruna pourra probablement suivre les cours de langue dans sa classe
d’attache à raison de 5 leçons/semaine. Ainsi la fréquence des heures de cours intensifs de langue
va diminuer progressivement.
Mesures proposées pour la période à venir
Période
2e
3e
4e
5e
6e
7e
Cours d’accueil (leçons/semaine)
Programme adapté en classe d’attache (leçons/
semaine)
Tous les cours en classe d’attache ( leçons/semaine)
ÖÖ partiellement
L’élève participera dorénavant à certaines activités du cours de langue de sa classe d’attache. Le titulaire de
la classe d’attache essayera de différencier au mieux son cours, afin que l’élève puisse profiter au maximum
des leçons pour ainsi partager ses apprentissages avec les élèves de la classe d’attache.
ÖÖ en partenariat
L’équipe pédagogique (le(s) titulaire(s) de la classe d’attache et le titulaire des cours d’accueil):
ÖÖ
ÖÖ
ÖÖ
ÖÖ
ÖÖ
identifie les points forts et les difficultés de l’élève ;
formule les principaux objectifs de formation pour la prochaine période du cours d’accueil ;
met en place des mesures d’aide adaptées ;
fait le point à intervalles réguliers ;
fixe le nouvel horaire de l’élève.
Durant la phase d’intégration l’élève sera évalué par le titulaire de la classe d’attache et le titulaire des
cours d’accueil.
Le titulaire du cours d’accueil
ÖÖ informe les parents du changement du plan de travail ainsi que du changement de l’horaire de
l’enfant ;
ÖÖ sensibilise les parents à soutenir le travail fait à l’école, à valoriser le moindre progrès, à encourager
l’importance de travailler en autonomie, à le responsabiliser, à suivre de près la scolarité à la maison
/ journal de classe – entretiens au besoin, ….
80
4.1.3. Objectifs de la phase d’intégration
Pour l’élève :
ÖÖ s’adapter au rythme d’apprentissage en classe d’attache, différent du rythme du cours individuel,
respectivement du cours en petit groupe ;
ÖÖ valoriser des compétences déjà acquises ;
ÖÖ identifier les efforts qui restent à être fournis pour atteindre les objectifs de la classe d’attache ;
ÖÖ comprendre à quel point il est important de pouvoir travailler en autonomie ;
ÖÖ prendre en main ses apprentissages, poser des questions, etc.
Pour le titulaire de la classe d’attache :
ÖÖ être au courant des compétences déjà acquises, des compétences en cours d’acquisition et des
compétences non-acquises ;
ÖÖ fixer les objectifs de formation visant une intégration définitive ;
ÖÖ différencier son cours ou demander l’appui du titulaire du cours d’accueil ;
ÖÖ encourager et motiver l’élève dans son apprentissage ;
ÖÖ soutenir l’élève par le travail en petit groupe.
Pour le titulaire du cours d’accueil :
ÖÖ
ÖÖ
ÖÖ
ÖÖ
ÖÖ
ÖÖ
ÖÖ
orienter son cours vers les compétences visées dans la classe d’attache ;
identifier les compétences non-acquises ;
fixer les nouveaux objectifs de formation en collaboration avec le titulaire de la classe d’attache ;
conseiller le titulaire de la classe d’attache (matériel didactique, etc.) ;
communiquer les progrès, les difficultés par le biais des productions de l’élève (portfolio) ;
documenter l’intégration et son évolution (formulaire – PIF) ;
encourager les enfants de la classe d’attache à soutenir l’élève primo-arrivant.
4.1.4. Eventuelles difficultés liées à la phase d’intégration
Au début de cette phase d’intégration, il est tout à fait possible que l’élève :
ÖÖ
ÖÖ
ÖÖ
ÖÖ
ÖÖ
connaisse une régression dans d’autres matières ;
perde toute motivation ;
s’isole davantage ;
refuse de communiquer en classe d’attache ;
….
Dans ce cas, c’est l’équipe pédagogique qui va jouer un rôle important en montrant à l’élève l’intérêt qu’elle
porte à ses progrès scolaires.
Après une première phase d’intégration et un premier bilan, l’équipe pédagogique prendra les mesures
nécessaires pour déterminer des objectifs bien précis, un nouvel horaire, etc. d’une deuxième phase
d’intégration.
L’intégration sera définitive lorsque l’élève n’aura plus besoin de l’aide du titulaire du cours d’accueil,
lorsque le socle d’intégration est atteint dans tous les domaines de compétence.
81
4.2. Socle d’intégration
Le socle d’intégration définit le profil qui permet à l’élève d’intégrer progressivement sa classe d’attache et
d’y poursuivre l’apprentissage de la langue visée dans deux des quatre domaines de compétence. Il aide le
titulaire du cours d’accueil et le titulaire de la classe d’attache à décider du début de la phase d’intégration.
Cette décision est prise d’un commun accord. L’élève est intégré définitivement dans sa classe d’attache
lorsque le socle d’intégration est atteint dans tous les domaines de compétence. La durée de séjour de
l’élève au cours d’accueil n’excèdera pas deux années.
SIC 2 : socle d’intégration du cycle 2 - SIC 3 : socle d’intégration du cycle 3 - SIC 4 : socle d’intégration du
cycle 4
Exemple: période 1
période 2
période 3
période 4
SICSIC SIC
234
Pour un enfant scolarisé au cycle 2, le socle d’intégration du cycle 2 est atteint. La
phase d’intégration en classe d’attache peut être entamée et l’élève peut suivre des
activités dans le domaine de compétence correspondant.
Pour un enfant scolarisé aux cycles 3 ou 4, ce sont respectivement les socles
d’intégration des cycles 3 ou 4 qui doivent être atteints avant que la phase
d’intégration en classe d’attache puisse entamée.
4.3. Le rôle du titulaire du cours d’accueil
(4. Phase d’intégration pour l’apprentissage de la langue)
ÖÖ Il veille à développer les compétences linguistiques qui permettront à l’élève d’intégrer
progressivement sa classe d’attache et d’y poursuivre l’apprentissage de la langue visée.
ÖÖ À partir du moment où l’élève a suffisamment de compétences pour suivre l’apprentissage de la
langue cible dans sa classe d’attache, le titulaire du cours d’accueil propose au(x) titulaire(s) de la
classe d’attache d’entamer la phase d’intégration.
ÖÖ Le titulaire du cours d’accueil et le titulaire de la classe d’attache décident du début de la phase
d’intégration. Cette décision est prise d’un commun accord.
ÖÖ Au préalable, il est primordial que le titulaire des cours d’accueil prépare l’élève à cette étape par:
• des entretiens réguliers afin de le motiver, lui donner confiance et le sécuriser ;
• des exercices qui permettent le renforcement de ses acquis (portfolio).
ÖÖ Il encourage les enfants de la classe d’attache à soutenir l’élève primo-arrivant.
ÖÖ Il prépare l’élève à présenter son portfolio dans la classe d’attache.
ÖÖ Il encourage l’élève à se manifester au besoin et à poser des questions.
ÖÖ Il fixe de nouveaux objectifs visant une intégration définitive en collaboration avec le titulaire de
la classe d’attache.
82
ÖÖ Il documente l’intégration et son évolution (formulaire : PIF).
ÖÖ Il détermine, en collaboration avec le(s) titulaire(s) de la classe d’attache, une date à laquelle
l’élève aura suffisamment de compétences pour suivre l’apprentissage de la langue cible dans
sa classe d’attache. L’élève est intégré définitivement dans sa classe d’attache lorsque le socle
d’intégration est atteint dans tous les domaines de compétence.
ÖÖ Il informe les parents du changement du plan de travail ainsi que du changement de l’horaire de
l’enfant.
ÖÖ Il sensibilise les parents à soutenir le travail fait à l’école, à valoriser le moindre progrès, à
encourager l’importance de travailler en autonomie, à le responsabiliser, à suivre de près la
scolarité à la maison / journal de classe – entretiens au besoin, ….
83
vers
5. Orientation
l’enseignement postprimaire
85
5.1. Description des classes offertes dans l’enseignement postprimaire
5.1.1. Relevé des classes pour élèves allophones
L’ensemble de l’offre scolaire 2016 - 2017 est détaillée sur le site du ministère sous Enseignement secondaire
et secondaire technique > Offre scolaire et organisation (lien direct vers le fichier PDF).
A. L’école internationale à Differdange (EIDD)
Dans le but de diversifier l’offre scolaire, une école internationale publique ouvre ses portes à Differdange à
la rentrée 2016 -2017. Elle cible prioritairement les jeunes de la région du sud et accueillera à terme quelque
1400 élèves.
L’école internationale à Differdange est une école publique : il n’y a donc pas de frais d’inscription. Elle
fonctionne selon le système des écoles européennes et offre trois ordres d’enseignement : une école
européenne primaire, une école européenne secondaire et une voie préparatoire à l’école européenne.
La formation mène au baccalauréat européen ou donne accès à une formation professionnelle internationale
(qui sera mise en place dans plusieurs lycées techniques).
L’école primaire et l’école secondaire
La nouvelle école propose deux sections linguistiques, l’une francophone, l’autre anglophone. Outre
la langue de la section, les élèves choisissent
•
à l’école primaire : une langue parmi le français, l’allemand, l’anglais et le portugais.
•
à l’école secondaire : une troisième langue parmi ces 4 langues.
L’apprentissage du luxembourgeois (communication orale) en tant que langue d’intégration est obligatoire
pour tous les élèves de l’école primaire et des classes inférieures de l’école secondaire.
La voie préparatoire
À côté du cursus primaire et secondaire, l’école offre des classes préparatoires préparant les élèves, qui au
terme de leur parcours du primaire ne sont pas encore prêts à intégrer le secondaire de la voie européenne,
à intégrer ce système ultérieurement. Cette voie préparatoire repose dans les grandes lignes sur le
régime préparatoire de l’enseignement secondaire technique luxembourgeois, mais aura également des
caractéristiques propres.
En 2016 -2017, à l’enseignement primaire, l’offre anglophone de l’EIDD comprend tous les niveaux. L’offre
francophone comprend la 1e année primaire : l’ouverture des classes subséquentes se fera de façon
progressive d’année en année (la 2e année primaire en 2017-2018, etc.). À l’enseignement secondaire, pour
les sections anglophone et francophone, l’EIDD offre la 1e année du secondaire (S1), la 1e année de la voie
préparatoire (VP1) et les classes d’accueil pour élèves primo-arrivants.
L’admission à une classe d’accueil de l’EIDD exige la connaissance d’une des langues de l’école, à savoir le
français, l’anglais, l’allemand ou le portugais. Durant cette année d’accueil, l’élève suit un enseignement
intensif de français ou d’anglais, fin de pouvoir rejoindre une classe de l’enseignement secondaire
francophone ou anglophone.
Plus d’informations : www.eidd.lu
87
B. Enseignement secondaire technique
B.1. Cycle inférieur de l’enseignement secondaire technique
Classes à langue véhiculaire française, filière « technique » (7e, 8e, 9e)
À la différence des classes usuelles, où elles sont pour la plupart enseignées en allemand, toutes les
matières sont enseignées en français dans les classes à langue véhiculaire française (LVF). Le niveau requis
en allemand est identique à celui d’un élève issu de l’école fondamentale luxembourgeoise et l’allemand
y est enseigné au même niveau que dans les classes régulières. Cette offre s’adresse à des élèves issus
de l’école fondamentale luxembourgeoise, mais préférant les apprentissages en français. À partir de la
10e de l’enseignement secondaire technique, l’élève rejoint une classe régulière ou une classe à régime
linguistique spécifique (RLS – voir ci-dessous).
Classes offertes par les Lycée Bel-Val, Lycée classique de Diekirch, Lycée technique Mathias Adam
Les classes d’insertion A et F
Filière A (allemand) / 7STA
Filière F (français) / 7STF
public cible
Élèves âgés de 12 à 15 ans qui ont
de bonnes connaissances en
mathématiques, en français et n’ont pas
ou peu de connaissances en allemand.
Élèves de 12 à 15 ans qui ont de bonnes
connaissances en mathématiques, mais
qui n’ont pas ou peu de connaissances en
français.
lycées
L.T. du Centre Luxembourg
L.T. du Centre Luxembourg
L.T. Esch-sur-Alzette
L.T. Mathias Adam
Lycée des Arts et Métiers
spécificités
88
•
apprentissage intensif de l’allemand
pendant 3 ans
•
apprentissage intensif du français
pendant 3 ans
•
toutes les autres matières sont
enseignées en français pour étrangers
•
toutes les autres matières sont
enseignées en français pour étrangers
•
programme comprend les mêmes
matières que ceux des classes de 7e,
8e, 9e régulières luxembourgeoises
•
programme comprend les mêmes
matières que ceux des classes de 7e,
8e, 9e régulières luxembourgeoises
•
cours de luxembourgeois à partir du
2e trimestre de la 7e
•
pas de cours d’allemand
objectifs
après la
classe de 9e
•
faire apprendre l’allemand aux élèves
en très peu de temps
•
faire apprendre le français aux élèves
en très peu de temps
•
enseigner les matières prévues pour les
classes de 7e, 8e, 9e
•
enseigner les matières prévues pour les
classes de 7e, 8e, 9e
•
intégrer les élèves dans les classes
luxembourgeoises ou francophones du
cycle moyen
•
intégrer les élèves dans les classes
francophones (RLS) du cycle moyen
•
Niveau d’allemand excellent:
toutes les classes du système scolaire
luxembourgeois (classique, technique,
technicien, DAP) selon les critères de
promotion
Classes à régime linguistique spécifique
(classique, technique, technicien, DAP)
selon les critères de promotion et selon
l’offre existante.
•
Niveau d’allemand moyen:
classes à régime linguistique spécifique
(classique, technique, technicien, DAP)
selon les critères de promotion et selon
l’offre existante
En général, les élèves F n’ont pas
encore appris l’allemand. Mais ceux qui,
indépendamment des classes d’insertion,
ont déjà des connaissances excellentes
en allemand sont admis dans toutes les
voies de formation selon les critères de
promotion.
Classes de « 7e modulaire francophone »
Les élèves y apprennent les matières du régime préparatoire de l’enseignement secondaire technique en
français.
Exemple: élève francophone ayant un faible niveau scolaire
Lycées : L.T. du Centre, L.T. Lallange, Nordstadtlycée, LCD Mersch, L.T. Mathias Adam
Classes d’accueil (ACCU) apprentissage intensif du français pour élèves de 12-15 ans nouvellement arrivés et orientés par la CASNA
Lycées : L.T. Bonnevoie, L.T. du Centre Luxembourg, Sportslycée, Lycée des Arts et Métiers (Luxembourg
Limpertsberg et Dommeldange), L. Michel Rodange Luxembourg, L. Nic Biever Dudelange, L.T. Lallange, L.T.
Mathias Adam Differdange, Maacher Lycée, Lënster Lycée,L. classique Diekirch (annexe Mersch), L. Ermesinde
Mersch, L. Josy Barthel Mamer, LT Ettelbruck, L. Nord Wiltz
Après la classe de 7e, les élèves peuvent fréquenter les classes :
•
•
•
•
•
8e, 9e insertion francophone ou
8e, 9e insertion germanophone
8e, 9e polyvalente francophone ou
9e pratique francophone
8e, 9e modulaire francophone
89
B.2 cycles moyen et supérieur de l’enseignement secondaire technique
Classes à langue véhiculaire française (RLS)
Public cible
spécificités
objectifs
sections
90
Filière A (allemand)
Filière F (français)
•
élèves ayant réussi le cycle inférieur
dans la filière A
•
élèves ayant réussi le cycle inférieur
dans la filière F
•
élèves avec des connaissances
d’allemand moyennes (cadre européen
des langues niveau B1)
•
•
désirant poursuivre des études
aux cycles moyen et supérieur de
l’enseignement secondaire technique.
élèves sans connaissances d’allemand
désirant poursuivre des études
aux cycles moyen et supérieur de
l’enseignement secondaire technique.
•
continuation de l’apprentissage de
l’allemand comme langue étrangère
•
•
toutes les autres matières (sauf
l’anglais) sont enseignées en français
•
programme identique à celui des
autres classes de la même section
début de l’apprentissage de l’allemand
comme langue étrangère dans
la plupart des classes du régime
technique et de la formation du
technicien
•
toutes les autres matières (sauf
l’anglais) sont enseignées en français
•
programme identique à celui des
autres classes de la même section
•
enseigner aux élèves étrangers au moins une des trois langues officielles du pays à un
niveau adapté
•
permettre aux élèves étrangers n’ayant pas les connaissances d’allemand requises au
Luxembourg d’obtenir un diplôme final correspondant à leurs capacités
Les classes à régime linguistique spécifique (RLS) existent dans tous les régimes de
formation de l’enseignement secondaire technique:
•
Régime technique :
-- technique générale
-- administrative et commerciale
-- professions de la santé et professions sociales
•
Régime de la formation de technicien :
Sections:
-- Administrative et commerciale
-- Electrotechnique
-- Logistique
•
Régime professionnel
-- Apprentissage DAP:
Agent administratif et commercial / Aide-soignant / Coiffeur / Conseiller en
vente / Cuisinier / Electricien / Electronicien en communication / Esthéticien /
Gestionnaire qualifié en logistique / Installateur chauffage-sanitaire / Maçon
/ Mécatronicien d’autos et de motos / Pâtissier-chocolatier-confiseur-glacier /
Peintre-décorateur / Restaurateur / Serveur de restaurant
-- Apprentissage CCP:
Commis de vente / Cuisinier / Coiffeur / Electricien / Installateur chauffagesanitaire / Assistant en mécanique automobile. Toutes les autres formations CCP
sont, en ce qui concerne la formation en milieu scolaire, bilingues
C. Enseignement secondaire classique
C.1. Cycle inférieur de l’enseignement secondaire classique
Les classes ALLET (allemand langue étrangère)
•
•
•
•
•
enseignement spécifique de l’allemand
élèves ayant le profil des élèves de l’enseignement secondaire (très bons résultats scolaires en
français et en mathématiques), mais certaines faiblesses en allemand
ne s’adressent pas aux nouveaux arrivants, ni aux élèves ayant des faiblesses dans plusieurs
branches
élèves motivés et travailleurs
de la classe de VIIe à Ve, deux heures d’allemand supplémentaires avec l’objectif d’une
intégration dans le cours normal à partir de la IVe.
Lycées : E.P. Fieldgen, L.C. Echternach, L. Garçons Luxembourg, Lycée des Arts et Métiers Luxembourg, Lycée Josy
Barthel Mamer, L. Hubert Clement Esch, L.T. Bonnevoie, Nordstadtlycée
Les classes Français Plus
•
•
•
•
•
enseignement spécifique du français
élèves ayant le profil des élèves de l’enseignement secondaire (excellents résultats scolaires en
allemand et en mathématiques) mais certaines faiblesses en français.
ne s’adressent pas aux nouveaux arrivants, ni aux élèves ayant des faiblesses dans plusieurs
branches.
élèves motivés et travailleurs
de la classe de VIIe à Ve, deux heures de français supplémentaires avec l’objectif d’une intégration
dans le cours normal à partir de la IVe.
Lycées : Lycée technique de Bonnevoie, L.C. Echternach , L.C. Diekirch, Maacher Lycée, Nordstadtlycée
91
C.2. Cycles moyen et supérieur de l’enseignement secondaire classique
Bac international
•
•
•
bac classique offert par 2.300 lycées dans 140 pays du monde ;
reconnu par la loi luxembourgeoise comme équivalent au diplôme de fin d’études secondaires ;
prioritairement destiné aux jeunes récemment arrivés au pays ou aux jeunes optant pour des
études secondaires en langue française ou en langue anglaise, tous capables de suivre un
enseignement secondaire de haut niveau ;
• pour être admis dans le programme du Baccalauréat International, les élèves doivent passer des
tests d’admission.
Classes offertes :
•
•
4e, 3e, 2e et 1re à langue véhiculaire française au Lycée technique du Centre 4e, 3e, 2e et 1re à langue véhiculaire anglaise à l’Athénée de Luxembourg. Classes anglophones
Les classes suivantes sont offertes au Lycée technique Michel Lucius : 7e, 6e, 5e, 4e, 3e, 2e, 1re
Ces classes préparent aux diplômes et certifications suivantes :
•
•
•
•
Baccalauréat International;
International General Certificate of Secondary Education (IGCSE) vers 16 ans;
Advanced Subsidiary level (AS-level);
Advanced level (A-level) vers 18 ans.
A partir de septembre 2016, le LTC offre une 6e internationale francophone à l’enseignement
secondaire (classique) ; une 5e sera ouverte en 2017. L’objectif de ces nouvelles classes est de
préparer les élèves excellents à rejoindre une formation menant au Bac international en français. (voir
https://ltc.lu/index.php/actualites/headliner/121-nouvelle-classe-6e-internationale-francophoneau-regime-classique)
92
5.1.2. Services d’aides
Médiation interculturelle, traductions
En vue de mieux informer les parents, les enseignants pourront faire
appel gratuitement à l’aide d’un médiateur interculturel parlant (outre
les langues courantes au Luxembourg) notamment l’arabe, l’albanais,
le créole (capverdien), le chinois, l’italien, le portugais, le bosniencroate-monténégrin-serbe et le russe.
Contact Médiateurs
tél. 247 85136
fax 247 85140
Dépliant de présentation de la médiation interculturelle
Vous enseignez
à des enfants étrangers ?
[email protected]
https://portal.education.lu/
secam/Médiateurs
MYRIAD
Vous intervenez ou allez intervenir dans des
cours d’accueil à l’école fondamentale, des
classes spécialisées d’accueil de l’État, des
classes d’accueil ou d’insertion dans un lycée ?
Vous devez intégrer des enfants étrangers,
migrants,
demandeurs
de
protection
internationale (DPI) ou réfugiés dans votre
classe ?
Vous êtes peut-être désorientés face à la
diversité des enfants, la multiplicité des langues
et des origines ?
Cellule d’accueil scolaire pour élèves nouveaux arrivants (CASNA)
Il vous arrive de passer des heures à rechercher
sur le web les meilleurs supports de cours ?
Pour faciliter l’insertion scolaire des élèves de plus de 12 ans, la Cellule
d’accueil scolaire reçoit les familles et informe en différentes langues
sur l’école luxembourgeoise. Sur base d’un dossier scolaire qui y
est établi, les élèves nouveaux arrivants sont guidés vers un lycée
correspondant à leur profil.
Les procédures administratives sont une jungle
pour vous ?
secamA4/4.indd 1
25/05/16 14:51
Accueil sur rendez-vous en langues luxembourgeoise, française,
allemande, anglaise et portugaise (autres langues sur demande).
Les enseignants y ont la possibilité de consulter du matériel didactique
pour l’enseignement fondamental et secondaire (méthodes
d’enseignement du français ou de l’allemand comme langues étrangères,
matériel de différenciation). Prière de prendre un rendez-vous.
C ontact Service de la scolarisation des
enfants étrangers
CASNA
58, bd Grande-Duchesse Charlotte
L-1330 Luxembourg
tél. 247 85277/75277
[email protected]
https://portal.education.lu/secam/
Contact
93
5.2. Le rôle du titulaire du cours d’accueil
5.2.1.Avis sur l’orientation de l’élève
Dès l’entrée de l’élève dans notre système scolaire, les entretiens individuels entre le titulaire du cours
d’accueil, le titulaire de la classe d’attache et les parents – à la fin de chaque période – leur donnent la
possibilité d’échanger leur point de vue sur l’orientation future de l’élève.
Comme prévu par la nouvelle procédure d’orientation c’est au cycle 4.1 qu’un premier pronostic est
établi au troisième trimestre par l’équipe pédagogique (le titulaire de la classe d’attache et le titulaire
des cours d’accueil). Ces derniers informent en même temps sur l’offre à l’enseignement secondaire
et secondaire technique, y compris les offres spécifiques.
Au cycle 4.2., deux échanges individuels sont prévus entre les enseignants et les parents. Le deuxième
se situe au début du troisième trimestre, c’est à ce moment que sont remis aux parents le bilan de fin
de cycle, le bilan intermédiaire et le bilan d’apprentissage cours d’accueil - cours intensifs de langues
- allemand /français. Le 3e échange individuel, à la fin du cycle 4.2. constitue l’entretien d’orientation.
5.2.2.Les tâches du titulaire du cours d’accueil avant et pendant la
procédure d’orientation
ÖÖ Le titulaire du cours d’accueil planifie son cours en fonction des projets personnels de l’élève pour
le préparer et lui faciliter ainsi son passage vers le post-primaire.
ÖÖ Il a un devoir d’information vis-à-vis de l’élève et de ses parents, l’information portant notamment
sur :
• le système scolaire luxembourgeois en général ;
• les différentes classes offertes au postprimaire ;
• la procédure d’orientation ;
• les tests liés à la procédure d’orientation.
ÖÖ Il prépare l’élève (portfolio des langues).
ÖÖ Il motive l’élève qui doit participer aux tests et,
au besoin, l’y accompagne.
ÖÖ Au besoin, il contacte les lycées pour s’informer
sur les conditions d’admission.
ÖÖ Si nécessaire, il accompagne l’élève et sa
famille au lycée pour présenter le portfolio
des apprentissages et ainsi favoriser son
inscription.
Il est important d’agir en
tant qu’équipe pédagogique,
la concertation favorisant
l’objectivité et la qualité de la
décision d’orientation.
94
6.Base réglementaire
et lignes directrices
95
6.1. Règlement grand-ducal du 16 juin
2009 déterminant le fonctionnement des
cours d’accueil et des classes d’accueil pour
enfants nouvellement installés au pays
97
Règlement grand-ducal du 16 juin 2009 déterminant le fonctionnement des cours
d’accueil et des classes d’accueil pour enfants nouvellement installés au pays.
Nous Henri, Grand-Duc de Luxembourg, Duc de Nassau,
Vu la loi modifiée du 16 avril 1979 fixant le statut général des fonctionnaires de l’État;
Vu la loi du 6 février 2009 portant organisation de l’enseignement fondamental;
Vu l’avis de la Chambre des Fonctionnaires et Employés publics;
Vu la fiche financière;
Vu l’article 2 (1) de la loi modifiée du 12 juillet 1996 portant réforme du Conseil d’État et considérant qu’il
y a urgence;
Sur le rapport de Notre Ministre de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle et après
délibération du Gouvernement en Conseil;
Arrêtons:
Chapitre I. Les cours d’accueil
Art. 1er. L’élève qui intègre l’enseignement fondamental en cours de scolarité et qui ne maîtrise pas
suffisamment la langue luxembourgeoise (premier cycle) respectivement la langue allemande ou la langue
française (deuxième, troisième ou quatrième cycles) pour pouvoir suivre l’enseignement fondamental,
désigné par la suite par le terme «élève», est inscrit sur décision de l’inspecteur dans une classe du cycle
correspondant à son âge et suit un ou plusieurs cours d’accueil hebdomadaires en dehors de sa classe
d’attache pour apprendre de manière intensive la ou les langues de l’école.
Art. 2. Les matières qui peuvent être dispensées dans les cours d’accueil sont:
•
•
•
•
l’apprentissage intensif de l’allemand, suivi par une initiation à la langue française;
l’apprentissage intensif du français, suivi par une initiation à la langue allemande;
l’initiation à la langue luxembourgeoise;
les mathématiques en langue française, pour des élèves qui n’ont pas de connaissances
suffisantes en langue allemande.
Art. 3. Le nombre de leçons du cours d’accueil dont bénéficie l’élève et les matières dispensées sont fixés
en fonction du bilan scolaire et langagier de l’élève, établi en collaboration avec les personnes investies de
l’autorité parentale, selon le modèle en annexe 1, et de son projet individualisé de formation élaboré au
moment de l’inscription par le titulaire de la classe en collaboration avec l’instituteur en charge des cours
d’accueil et l’équipe pédagogique.
Art. 4. Le nombre de leçons de cours d’accueil dont bénéficie l’élève concerné est progressivement
diminué au cours du cycle, en fonction des progrès réalisés par celui-ci lors d’apprentissages langagiers. En
contrepartie, l’élève suit plus de cours dans la classe d’attache.
La répartition des matières à enseigner dans les différents cycles, en fonction des connaissances antérieures
en langues de l’élève, est fixée dans le tableau en annexe 2.
Une dérogation aux dispositions arrêtées par celui-ci ainsi que dans les articles 5 à 9 ci-dessous est possible,
dans des cas exceptionnels, sur décision de l’inspecteur de l’enseignement fondamental concerné.
Art. 5. Au 1er cycle de l’enseignement fondamental l’élève reçoit une initiation à la langue luxembourgeoise
à raison d’une ou de plusieurs leçons hebdomadaires qui peuvent être fractionnées.
98
Art. 6. Au 2e cycle de l’enseignement fondamental l’élève qui n’est pas encore alphabétisé et qui ne connaît
aucune langue de l’école, tout comme l’élève qui connaît la langue française, apprend la langue allemande
de manière intensive; une initiation à la langue luxembourgeoise peut avoir lieu, lorsque des progrès
significatifs ont été constatés en allemand.
L’élève qui est déjà alphabétisé et qui ne connaît soit aucune langue de l’école, soit la langue française,
fréquente la 2e année du 2e cycle d’apprentissage. Il apprend la langue allemande de manière intensive.
Le cas échéant, il commence l’apprentissage du français dans sa classe d’attache. Une initiation à la langue
luxembourgeoise peut avoir lieu, lorsque des progrès significatifs ont été constatés en allemand.
Art. 7. Au 3e cycle de l’enseignement fondamental l’élève qui ne connaît aucune langue de l’école, tout
comme l’élève qui connaît la langue française, apprend la langue allemande de manière intensive. Ensuite,
pour l’élève qui ne connaît pas la langue française, une initiation à la langue française est débutée lorsque
des progrès significatifs ont été constatés en langue allemande. L’élève qui connaît la langue allemande
apprend la langue française de manière intensive.
Une initiation à la langue luxembourgeoise peut débuter, lorsque des progrès significatifs ont été constatés
soit en allemand, soit en français.
Art. 8. Au 4e cycle de l’enseignement fondamental l’élève qui ne connaît aucune langue de l’école apprend
la langue française de manière intensive. L’élève qui connaît la langue allemande apprend la langue
française de manière intensive.
L’élève qui connaît le français apprend la langue allemande de manière intensive. Une initiation à la langue
luxembourgeoise peut débuter, lorsque des progrès significatifs ont été constatés soit en français, soit en
allemand.
Art. 9. Dans les deuxième, troisième ou quatrième cycles de l’enseignement fondamental une partie des
apprentissages de l’élève dans des domaines de développement et d’apprentissage non langagiers, prévus
à l’article 7 de la loi du 6 février 2009 portant organisation de l’enseignement fondamental, notamment
dans le domaine des mathématiques, peut se faire en langue française.Art. 10. À la fin du 2e respectivement
du 3e cycle, dans la mesure où l’élève a atteint les éléments essentiels des socles de compétences
correspondants, il est complètement intégré dans une classe régulière de l’enseignement fondamental et y
suit l’enseignement au 3e respectivement au 4e cycle. À la fin du 4e cycle de l’enseignement fondamental,
l’élève est soumis à la procédure d’orientation qui règle le passage de l’enseignement fondamental vers
l’enseignement postprimaire.
Art. 11. Dans la mesure du possible, l’instituteur qui dispense les cours d’accueil participe à la concertation
de l’équipe pédagogique de la classe d’attache de l’élève pour toutes les questions qui concernent la
scolarisation de l’élève.
Art. 12. L’élève reçoit à la fin de chaque trimestre scolaire un bilan qui documente la progression de ses
apprentissages, et complète, le cas échéant, le bilan intermédiaire.
Art. 13. Dans le cadre de l’organisation de l’enseignement fondamental, les leçons dispensées dans le cadre
des cours d’accueil sont mises à la disposition du conseil communal ou du comité du syndicat scolaire en
dehors du contingent des leçons attribuées par le ministre.
En collaboration avec les communes et les comités d’école, l’inspecteur veille à ce que le nombre de leçons
hebdomadaires respectivement de postes nécessaires pour assurer les cours d’accueil identifiés soient
signalés en temps utile au ministère de l’Éducation nationale.
En cas de besoin, des postes pour assurer des cours d’accueil peuvent être créés en cours d’année scolaire.
99
Art. 14. Les instituteurs chargés de cours d’accueil qui enseignent dans plusieurs communes ont droit au
remboursement de leurs frais de route conformément aux dispositions réglementaires sur les frais de route
des fonctionnaires et employés de l’État.
Art. 15. Les instituteurs chargés de cours d’accueil restent affectés à leur commune et bénéficient d’une
décharge équivalente au nombre de leçons d’accueil dispensées dans une ou plusieurs autres communes.
Art. 16. Une formation continue est offerte aux instituteurs chargés des cours d’accueil.
Chapitre II. Les classes spécialisées d’accueil pour enfants
nouvellement installés au pays
Art. 17. En cas de besoins exceptionnels dépassant le cadre communal, une ou plusieurs classes spécialisées
d’accueil, désignées ci-après par le terme «classes d’accueil» peuvent être créées par l’État.
Art. 18. Les élèves y reçoivent un enseignement de la ou des langues de l’école tel que décrit aux articles 2
à 9 du présent règlement grand-ducal, ainsi qu’un enseignement dans les domaines de développement et
d’apprentissage tel que prévu à l’article 7 de la loi du 6 février 2009 portant organisation de l’enseignement
fondamental.
Art. 19. En principe, les élèves ne restent pas plus d’une année dans une classe d’accueil. En cas de besoin,
ils bénéficient de cours d’accueil ou d’appui l’année scolaire subséquente.
Art. 20. À la fin du 2e respectivement du 3e cycle de l’enseignement fondamental, dans la mesure où
les élèves ont atteint les éléments essentiels des socles de compétences correspondants, les élèves sont
inscrits dans une classe régulière du cycle et suivent l’enseignement au 3e respectivement au 4e cycle. À la
fin du 4e cycle les élèves sont soumis à la procédure d’orientation qui règle le passage de l’enseignement
fondamental à l’enseignement postprimaire.
Art. 21. À la fin de chaque trimestre scolaire, les élèves reçoivent un bilan qui documente la progression de
leurs apprentissages et qui complète, le cas échéant, le bilan intermédiaire.
Art. 22. Le ministre affecte aux postes des classes d’accueil des instituteurs en tenant compte d’une
éventuelle formation spécialisée des candidats.
Art. 23. Une formation continue est offerte au personnel qui occupe les postes en question.
Art. 24. Les frais de fonctionnement des classes d’accueil sont à charge du budget de l’État. Le cas échéant,
ils font l’objet d’une convention à conclure entre le ministre et la commune qui met à disposition des locaux.
Art. 25. Le présent règlement grand-ducal entre en vigueur à partir de l’année scolaire 2009/2010.
Art. 26. Notre Ministre de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle est chargée de l’exécution
du présent règlement qui sera publié au Mémorial.
La Ministre de l’Éducation nationale Palais de Luxembourg, le 16 juin 2009.
et de la Formation professionnelle, Henri
Mady Delvaux-Stehres
100
6.2. Règlement grand-ducal du 24 octobre
2011 déterminant le contenu et la fréquence
des mesures et examens de médecine
scolaire et le fonctionnement de l’équipe
médico-socio-scolaire
101
Règlement grand-ducal du 24 octobre 2011 déterminant le contenu et la fréquence
des mesures et examens de médecine scolaire et le fonctionnement de l’équipe
médico-socio-scolaire.
Nous Henri, Grand-Duc de Luxembourg, Duc de Nassau,
Vu la loi modifiée du 2 décembre 1987 portant réglementation de la médecine scolaire et notamment ses
articles 5 et 6;
Vu l’avis du Collège médical;
Vu l’avis du Conseil supérieur de certaines professions de santé;
Notre Conseil d’Etat entendu;
Sur le rapport de Notre Ministre de la Santé, de Notre Ministre de l’Education nationale et de la Formation
professionnelle, de Notre Ministre de l’Intérieur et à la Grande Région et après délibération du Gouvernement
en Conseil;
Arrêtons:
Art. 1er. Pour assurer une approche globale de la santé des élèves, le présent règlement agit selon deux
axes d’intervention prioritaires:
---
la promotion de la santé et l’éducation à la santé,
la surveillance médico-socio-scolaire.
Art. 2. La promotion de la santé et l’éducation à la santé en milieu scolaire se font en accord avec les
recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé, les lignes directrices et les stratégies européennes
et nationales de santé publique et de santé des enfants et adolescents.
Elles peuvent être prises par tout acteur de la communauté scolaire et s’adressent tant aux élèves qu’aux
membres de la communauté scolaire des établissements publics et privés de l’enseignement fondamental
et de l’enseignement secondaire.
Elles se réalisent selon une approche intersectorielle en étroite collaboration avec la communauté scolaire,
les communes et des organismes extrascolaires actifs dans des domaines spécifiques de la santé.
Art. 3. La surveillance médico-sociale comprend les mesures et examens de médecine scolaire énumérés
ci-après, auxquels il est procédé systématiquement ou selon les besoins:
------
l’entretien de santé;
les tests et mesures de dépistage, de contrôle systématiques, les examens bucco-dentaires, le
bilan visuel et le bilan auditif;
le bilan de santé, y compris le volet social;
la surveillance et le contrôle des problèmes détectés.
Art. 4. La surveillance médico-socio-scolaire à laquelle sont soumis systématiquement tous les élèves en
vertu de l’article 2 de la loi modifiée portant réglementation de la médecine scolaire est réalisée selon le
plan suivant:
1. Pour les élèves de l’enseignement fondamental:
102
Au niveau des cycles 1-1, 1-2, 2-2, 3-2, 4-2: tests et mesures de dépistage et de contrôle
systématique, bilan de santé, bilan visuel, bilan auditif.
Les examens bucco-dentaires sont réalisés annuellement.
2. Pour les élèves de l’enseignement secondaire:
2.1. Enseignement secondaire général
Au niveau des classes de 6ième, 4ième et 2ième: tests et mesures de dépistage et de contrôle
ystématique, bilan de santé, bilan visuel, bilan auditif, examen bucco-dentaire.
2.2. Enseignement secondaire technique
Au niveau des classes de 8ième, 10ième et 12ième: tests et mesures de dépistage et de contrôle
systématique, bilan de santé, bilan visuel, bilan auditif, examen bucco-dentaire.
3. Les élèves qui n’ont pas été examinés conformément au plan prévu aux paragraphes 1. et 2. sont
soumis à la surveillance médico-socio-scolaire au cours de l’année scolaire suivante.
4. Les élèves recevant un enseignement à domicile doivent se soumettre aux tests, mesures et bilans
systématiques prévus pour les élèves d’un niveau scolaire équivalent.
5. Les élèves qui fréquentent des classes de l’éducation différenciée sont examinés annuellement sous
forme de bilan de santé. L’examen bucco-dentaire est effectué annuellement.
6. Les élèves nouvellement installés au Luxembourg sont soumis à un examen médico-socio-scolaire
au cours des trois premiers mois de leur scolarisation. Le contenu de l’examen correspond à l’âge de
l’élève. Dès leur scolarisation, les élèves visés au présent paragraphe sont signalés à l’équipe médicosocio-scolaire par le président du comité d’école en ce qui concerne l’enseignement fondamental et
par le directeur du lycée en ce qui concerne l’enseignement secondaire et secondaire technique.
Art. 5. Lorsque l’état de santé physique, psychique ou social de l’élève le requiert, le médecin de l’équipe
médico-socio-scolaire peut soumettre l’élève à un ou plusieurs examens médicaux supplémentaires visés
aux articles 7 et 8.
Art. 6. Les parents respectivement les personnes investies de l’autorité parentale à l’égard des enfants
mineurs ainsi que les élèves majeurs sont informés au préalable de la réalisation de la surveillance médicosocio-scolaire ainsi que de la période pendant laquelle elle est effectuée.
Les parents respectivement la personne investie de l’autorité parentale sont invités à accompagner l’enfant
mineur lors de la surveillance médico-sociale dans le 1er cycle de l’enseignement fondamental.
Les parents respectivement les personnes investies de l’autorité parentale à l’égard des enfants mineurs
ainsi que les élèves majeurs sont informés des résultats des examens médicaux scolaires.
Art. 7. Les tests et mesures de dépistage et de contrôle systématiques comprennent:
les tests biométriques: le contrôle de la taille et du poids, le calcul de l’indice de masse corporelle,
-----
ci-après «BMI» (Body Mass Index),
le contrôle de la vision, de l’audition,
un test urinaire avec recherche de glucose, d’albumine et de sang,
le contrôle des vaccinations.
Les tests et mesures de dépistage visés ci-dessus sont effectués par un membre de l’équipe médico-socioscolaire.
Dans les classes du 1er cycle de l’enseignement fondamental, les contrôles de la vision (bilan visuel) sont
assurés par le service orthoptique et pléoptique (SOP) de la direction de la Santé et ceux de l’audition (bilan
auditif ) sont assurés par le service audiophonologique (SAP) de la direction de la Santé.
Les élèves admis dans une classe de l’éducation différenciée sans avoir fréquenté la 1ère ou 2ième année du
1er cycle de l’enseignement fondamental sont signalés par la Commission médico-psycho-pédagogique
nationale au service orthoptique et pléoptique et au service audiophonologique afin de bénéficier des
contrôles sus-mentionnés.
103
Art. 8. Le bilan de santé comprend:
1. un entretien individuel, adapté à l’âge et aux besoins de l’élève, destiné à faciliter l’établissement de
l’anamnèse et à permettre de conseiller efficacement l’élève.
2. des éléments cliniques:
a.l’anamnèse
Le médecin scolaire recueille des renseignements sur la santé de l’élève auprès des parents respectivement
auprès de la personne investie de l’autorité parentale et/ou auprès de l’enfant, de l’adolescent ou de l’élève
majeur, ainsi que par l’intermédiaire du carnet de santé de l’élève et/ou d’un questionnaire confidentiel.
L’anamnèse porte essentiellement sur:
-- les antécédents familiaux et héréditaires;
-- les antécédents pathologiques personnels;
-- les modes de vie tels que: alimentation, activité physique, sommeil, loisirs, santé sexuelle;
-- l’environnement familial et social;
-- l’hygiène personnelle;
-- les comportements à risque;
-- les éventuels traitements en cours;
b.
les tests et mesures de dépistage et de contrôle systématiques tels que définis à l’article7;
c.
l’examen médical est effectué par le médecin de l’équipe médico-socio-scolaire. Il se fait de façon
standardisée. Il est ciblé sur certains aspects prioritaires suivant l’âge, le développement et les besoins
spécifiques de l’élève.
3.
des éléments sociaux:
a.
b.
c.
d.
l’établissement par l’assistant(e) d’hygiène sociale ou l’assistant(e) social(e) de l’équipe médico-
socio-scolaire du bilan social, qui comprend des indications familiales, économiques, culturelles et comportementales;
l’analyse de la situation sociale de l’élève afin de dépister des problèmes éventuels;
l’identification, en cas de problèmes sociaux, des ressources de l’élève et de sa famille, des aides disponibles, des services compétents;
l’énoncé des recommandations, en vue de l’orientation de l’élève, pour résoudre la
problématique dépistée.
Art. 9. Avant le début des examens médicaux, l’équipe médico-socio-scolaire se concerte avec le personnel
enseignant concerné de l’enseignement fondamental. Dans l’enseignement secondaire et secondaire
technique, la concertation s’effectue entre l’équipe médico-socio-scolaire et le Service de psychologie et
d’orientation scolaires et, au besoin, avec le personnel enseignant concerné.
En cas de besoin, le suivi de l’élève s’effectue en étroite collaboration avec les professionnels compétents
des services spécialisés et concernés du ministère de l’Education nationale et/ou des communes
respectivement des services thérapeutiques favorisant l’intégration scolaire.
A la fin de la réalisation des examens médicaux, l’équipe médico-socio-scolaire réunit les personnes
concernées en vue de leur transmettre les informations qui s’imposent pour la santé et le bien-être de
l’élève dans l’enceinte scolaire, sa réussite scolaire et son épanouissement personnel.
Les parents respectivement les personnes investies de l’autorité parentale, le personnel enseignant ou des
services de psychologie et d’orientation scolaires (SPOS) veillent à signaler à l’équipe médico-socio-scolaire
les élèves ayant des problèmes de santé.
Pour les élèves présentant des troubles de la santé, dans le but de soutenir la bonne gestion de leurs
déficiences et de promouvoir leur bien-être et leur épanouissement personnel, une collaboration est
établie entre l’équipe médico-socio-scolaire, l’élève, les parents, les intervenants médicaux, les intervenants
de l’enseignement et, selon le besoin, les autres services concernés.
104
Art. 10. Le contenu sommaire des différents bilans de santé est repris à l’annexe II du présent règlement.
Les explications détaillées sur les tests à utiliser et sur le recueil standardisé des données sont retenues dans
un guide d’accompagnement élaboré par la division de la médecine scolaire de la direction de la Santé.
Art. 11. Les examens bucco-dentaires dans l’enseignement fondamental et l’éducation différenciée sont
effectués par le médecin-dentiste. Si un problème bucco-dentaire grave est détecté par le médecin scolaire
en dehors des examens bucco-dentaires systématiques, il peut être fait appel aux médecins-dentistes de
la direction de la Santé.
Art. 12. La surveillance et le contrôle des problèmes détectés comportent la communication aux parents
et personnes investies de l’autorité parentale respectivement à l’élève majeur des avis formulés suite à la
surveillance médico-socio-scolaire ainsi que le suivi de ces avis.
Art. 13. Un carnet médical scolaire individuel est établi par les membres de l’équipe médico-socio-scolaire
dès la réalisation du premier examen médical. Les constatations y consignées se font de façon standardisée.
Le carnet médical scolaire est confidentiel et confié à la garde des professionnels de santé de l’équipe
médico-socio-scolaire.
En cas de changement de domicile ou d’établissement scolaire, il est transmis à l’équipe médico-socioscolaire qui continue le suivi médico-social.
En fin de scolarité le carnet médical scolaire est remis à l’élève s’il est majeur ou aux parents respectivement
à la personne investie de l’autorité parentale s’il est mineur.
Art. 14. Chaque membre de l’équipe médico-socio-scolaire exerce ses fonctions en conformité avec les
dispositions légales, réglementaires et déontologiques régissant sa profession.
L’équipe médico-socio-scolaire assure la surveillance médico-sociale et participe activement aux études
épidémiologiques, aux enquêtes sanitaires, aux programmes de santé, y compris aux actions de promotion
et d’éducation à la santé réalisées en milieu scolaire. Elle agit localement en tant qu’initiateur ou collaborateur
de projets de santé ensemble avec les partenaires du terrain.
En application du premier alinéa de l’article 6 de la loi modifiée du 2 décembre 1987 portant réglementation
de la médecine scolaire, l’agrément de l’équipe médico-socio-scolaire est délivré pour un terme de trois ans
renouvelable.
L’agrément du médecin scolaire est conditionné par la conclusion d’un contrat précisant les missions du
médecin scolaire, la disponibilité pour l’exercice de la médecine scolaire, les modalités de rémunération et
la formation continue.
Art. 15. Les professionnels de santé de l’équipe médico-socio-scolaire assurent une présence régulière
dans les établissements scolaires afin de pouvoir assurer un rôle de référent-santé et d’acteur en promotion
de la santé.
Art. 16. Un local doit être disponible en permanence pour permettre une présence régulière des
professionnels de santé de l’équipe médico-socio-scolaire dans l’établissement scolaire.
Art. 17. L’équipe médico-socio-scolaire fait parvenir annuellement au médecin-chef de division de la
médecine scolaire un relevé statistique des mesures et examens de médecine scolaire effectués.
Le médecin scolaire adresse annuellement au médecin chef de division un rapport concernant l’état de
santé des élèves qu’il a examinés et qui mentionne les problèmes spécifiques rencontrés. Le rapport décrit
également l’organisation et le déroulement pratique des activités de médecine scolaire.
Sur base des données visées aux alinéas précédents un rapport sur l’état de santé des élèves est élaboré
annuellement. Il sert à identifier des problèmes de santé spécifiques et à définir les priorités d’action en
matière de santé scolaire. Une copie du rapport est communiquée au ministère de l’Education nationale et
aux administrations communales.
105
Art. 18. Il est créé un comité de santé scolaire qui est chargé de conseiller le ministre ayant dans ses
attributions la Santé en matière de surveillance médico-sociale et, pour la promotion de la santé et de
l’éducation à la santé, les ministres ayant dans leurs attributions la Santé et l’Education nationale. A la
demande du ministre ayant la Santé dans ses attributions et au plus tard tous les cinq ans, le comité de
santé scolaire procède au réexamen des mesures et examens prévus au présent règlement en tenant
compte des évidences scientifiques et des besoins nationaux.
Le comité de santé scolaire se compose de treize membres choisis en raison de leur compétence et
expérience en matière de santé scolaire.
Il est présidé par le médecin chef de division de la médecine scolaire de la direction de la Santé.
Le comité de santé scolaire a pour mission:
-----
de donner son avis sur toutes les questions scientifiques et techniques ayant trait à la santé scolaire,
ainsi que sa mise en oeuvre pratique;
de veiller à l’évaluation et l’adaptation régulières du contenu de la surveillance médico-socio-scolaire;
d’aviser la politique de santé des enfants et des adolescents et proposer des plans d’action;
d’élaborer des programmes de formation continue pour les équipes médico-socio-scolaires et les
autres intervenants concernés.
Les membres du comité de santé scolaire sont nommés par les ministres ayant respectivement la Santé et
l’Education nationale dans leurs attributions tout en veillant à une représentation adéquate des différents
intervenants en matière de médecine scolaire.
Le mandat des membres du comité est de quatre ans. Leur mandat est renouvelable.
Le comité se dotera d’un règlement d’ordre intérieur.
Le conseil peut faire appel à des experts.
Art. 19. En accord avec le médecin-inspecteur de la direction de la Santé, des mesures d’hygiène et de
prophylaxie sont prises chaque fois qu’il y a lieu de prévenir l’apparition ou la propagation d’une maladie
transmissible.
Ces mesures comprennent entre autres les examens médicaux requis par la nature de la maladie à éviter ou
à combattre, ainsi que l’application des dispositions énoncées dans l’annexe I du présent règlement.
En cas d’épidémie, ce sont les médecins de la direction de la Santé qui, conformément à l’article 10 de la loi
du 21 novembre 1980 portant organisation de la direction de la Santé, édictent sous forme d’ordonnance
les mesures d’urgence qu’ils jugent nécessaires.
Art. 20. Par dérogation aux dispositions de l’article 4, paragraphe 1er, les élèves de la 1ère année du 2e
cycle de l’enseignement fondamental sont soumis au courant de l’année scolaire 2011/2012 à un bilan de
santé comportant un bilan auditif et un examen bucco-dentaire.
Art. 21. Est abrogé le règlement grand-ducal du 21 décembre 1990 déterminant le contenu et la fréquence
des mesures et examens de médecine scolaire, tel que modifié.
Art. 22. Notre Ministre de la Santé, Notre Ministre de l’Education nationale et Notre Ministre de l’Intérieur
sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l’exécution du présent règlement qui sera publié au Mémorial
ensemble avec ses annexes qui en font partie intégrante.
Palais de Luxembourg, le 24 octobre 2011.
Le Ministre de la Santé 106
Mars Di Bartolomeo Henri
La Ministre de l’Education nationale
et de la Formation professionnelle,
Le Ministre de l’Intérieur
et à la Grande Région,
Mady Delvaux-Stehres
Jean-Marie Halsdorf
6.3. Vade-mecum à l’intention du personnel
enseignant, du personnel socio-éducatif et
des communes
107
Enseignement fondamental
Vade-mecum à l’intention du personnel enseignant,
du personnel socio-éducatif et des communes
Vous accueillez en classe un enfant nouvellement installé au pays que faire ?
L’accueil d’un élève nouvellement installé au pays constitue un défi pour l’enseignant qui doit familiariser
l’enfant avec une ou plusieurs langues nouvelles, une culture scolaire différente, des programmes et modes
d’évaluation différents, tout en aidant le nouvel arrivant à trouver sa place dans un établissement scolaire
nouveau.
Il n’en va pas autrement pour l’enfant. En rupture avec son parcours scolaire antérieur, il est confronté à un
environnement linguistique, culturel et social inconnu: souvent, il n’a plus l’occasion de communiquer en
langue maternelle et doit trouver de nouveaux repères et de nouveaux copains.
Investir le temps qu’il faut pour un accueil personnalisé des parents et élèves dès leur arrivée crée un
climat de confiance qui, par la suite, aura des répercussions positives sur l’attitude vis-à-vis de l’école et de
l’enseignant, et fera gagner un temps précieux à tous les concernés. Cet accueil, qui peut se faire en plusieurs
étapes, devrait se faire par le titulaire du cours d’accueil en étroite collaboration avec les enseignants de la
classe d’attache et en concertation avec l’inspecteur.
Pour organiser un projet individualisé de formation correspondant au profil de l’enfant, l’équipe
pédagogique doit disposer d’un maximum d’informations sur les acquis scolaires antérieurs de l’enfant, ses
forces et faiblesses, tout comme sur d’éventuels besoins spécifiques.
La « fiche d’arrivée » ci-jointe est destinée à faciliter ce travail.
Le premier entretien avec les parents a pour objectifs de:
•
•
•
•
•
•
•
faire connaissance avec l’enfant et ses parents et les mettre en confiance
informer sur le fonctionnement de l’école, la grille horaire, les modes d’évaluation, le matériel scolaire
nécessaire
faire visiter l’établissement scolaire et présenter tous les enseignants en contact avec l’enfant
renseigner sur les horaires scolaires et les activités parascolaires
faire un bilan des acquis scolaires de l’élève
connaître d’éventuels problèmes de santé de l’enfant (allergies, maladie, …)
informer sur les différentes aides possibles au sein de l’école
Si les parents ne comprennent pas les langues du pays, il est recommandé de faire appel à un médiateur
interculturel qui pourra traduire les informations nécessaires (service gratuit offert par le ministère : tél. 247
85136).
Si le but des cours d’accueil est une intégration partielle ou complète aussi rapide que possible dans une
classe d’attache, il est illusoire de croire qu’il n’y a qu’un seul modèle d’intégration scolaire. Les enfants sont
tous différents de par leur langue et culture maternelle, leurs acquis linguistiques et scolaires antérieurs,
leur motivation, leurs aptitudes, leur environnement familial, etc.
Les propositions ci-dessous ont pour but de faciliter le travail de l’équipe pédagogique et de toutes les
personnes concernées par l’accueil d’un élève nouvellement arrivé. Elles ont été élaborées par le Service
de la scolarisation des enfants étrangers en concertation avec le Collège des inspecteurs et des titulaires
de cours d’accueil.
108
Démarches relatives à l’accueil des enfants nouvellement installés au
pays
1
Dispositions
légales
Règlement grand-ducal du 16 juin 2009 déterminant le fonctionnement des
cours d’accueil et des classes d’accueil pour enfants nouvellement installés
au pays.
Outre le fonctionnement des cours d’accueil, le règlement précise que
correspondant à leur âge (classe d’attache) et ont droit à un ou des cours
d’accueil.
Texte intégral : site Internet du ministère (www.men.public.lu), sous
législation- cours et classes d’accueil.
2
Premier accueil
à la commune
Lors de l’arrivée de la famille :
• inscription auprès de la commune de résidence (bureau de la
population)
• la commune enregistre les données personnelles de l’élève et
les transmet à l’inspecteur, au président du comité d’école et au
responsable des cours d’accueil
• pendant les vacances d’été: la commune informe l’inspecteur avant la
rentrée et celui-ci prend les mesures nécessaires permettant l’insertion
scolaire de l’enfant dès la rentrée scolaire et la mise en place des cours
d’accueil
3
Accueil à l’école
L’accueil et le suivi d’un enfant primo-arrivant n’est pas seulement l’affaire du
titulaire des cours d’accueil, mais de toute l’équipe pédagogique (titulaires
des cours d’accueil et de la classe d’attache).
Premier accueil :
• entretien avec l’enfant et les parents (en cas de besoin, faire appel à un
médiateur interculturel)
• constitution du dossier scolaire (données personnelles, bulletins, etc.)
• appréciation des connaissances linguistiques (compréhension et
expression orale et écrite, voir « fiche d’arrivée ») et mathématiques
• information sur les diverses langues avec lesquelles l’enfant est en
contact (famille, voisins, etc.), celles-ci pouvant servir de « tremplin »
pour l’apprentissage des nouvelles langues
• élaboration d’un projet individualisé de formation et détermination du
nombre d’heures de cours d’accueil hebdomadaires
• présentation de l’équipe d’enseignants en charge de l’enfant
• information sur les horaires, congés, matériel didactique, cantine, sports,
etc.
4
Intégration
en cycle
d’apprentissage
•
•
l’élève sera inscrit dans une classe d’attache du cycle correspondant à
son âge. Pour favoriser la progression rapide de l’élève, on augmentera
progressivement le nombre d’heures en classe ordinaire (classe
d’attache) en fonction de ses compétences et progrès dans les
différentes branches
en vue d’épargner aux enfants une répétition de ce qu’il savent déjà et
de pouvoir se concentrer sur les nouveaux apprentissages, on évitera
de placer en 1e année d’études un enfant déjà alphabétisé en écriture
latine dans son pays d’origine
109
5
Documents mis
à disposition des
enseignants par
le Service de la
scolarisation des
enfants étrangers
du Ministère
De nombreux documents à l’intention des enseignants et des parents
(traduits en différentes langues) figurent sur le site Internet du ministère, ou
peuvent être fournis par le Service de la scolarisation des enfants étrangers,
notamment :
• fiche d’information pour parents en plusieurs langues (but de la fiche
d’arrivée, importance d’amener les bulletins de l’élève, adresses de
contact)
• bibliographie pratique pour l’enseignant (matériel didactique pour
l’accueil et l’enseignement de l’allemand et du français à des primoarrivants)
• outils d’évaluation pour les compétences en langue maternelle
6
Evaluation initiale
et en cours
d’année
•
•
•
7
Organisation des
cours d’accueil
•
dans la mesure du possible, on évitera les cours intensifs de langue aux
moments où l’élève est fatigué, p.ex. prévoir les cours d’accueil le matin,
l’intégration de l’élève dans sa classe d’attache l’après-midi
8
Projet
individualisé de
formation de
l’élève
•
le projet individualisé de formation de l’élève dépend de l’âge de l’élève
lors de l’arrivée, de ses acquis et de ses compétences (voir règlement
grand-ducal)
le « programme » sera flexible et adapté individuellement en fonction
des progrès de l’élève: on définira des objectifs p.r. aux compétences
indiquées dans le livret précisant les niveaux de compétence et aux
connaissances indispensables à la poursuite de la scolarité.
Langues à
enseigner
Le règlement grand-ducal indique la suite des langues à enseigner dans le
cadre des cours d’accueil et en relation avec le cycle d’apprentissage et des
connaissances langagières antérieures des enfants. Par ailleurs,
• le but premier est de permettre à l’enfant de communiquer le plus
rapidement possible avec son entourage ;
• dans la mesure du possible, on commencera avec la langue maternelle
de l’enfant, tout en tenant compte de son âge, de ses acquis antérieurs,
des langues connues par les parents, de la proximité de la langue
maternelle avec la 1e langue à apprendre ;
• au début, l’enseignement se limitera à une seule langue. On évitera de
surcharger l’enfant par un enseignement simultané de deux langues : il
importe que l’enfant ait acquis une certaine aisance dans la 1e langue
étrangère avant d’aborder l’apprentissage de la 2e langue ;
• attention : ne pas mélanger l’allemand et le luxembourgeois !
• L’accent sera mis sur la compréhension et l’expression orales. Ensuite
seulement on introduira l’écrit de façon progressive. L’acquisition de la
correction grammaticale est la dernière étape ;
• à la fin de la scolarité obligatoire, chaque enfant doit être familiarisé
avec le luxembourgeois.
9
110
fiche d’arrivée avec bilan scolaire et langagier documentant les acquis
de l’élève au moment de l’arrivée
bilan des apprentissages (annexe au bilan intermédiaire, respectivement
intégré dans le dossier d’évaluation). Il s’agit d’une grille d’évaluation
pour documenter les progrès en cours d’année (évaluation formative)
et guider les décisions pour la réduction du nombre de leçons de cours
d’accueil, resp. de l’augmentation des cours en classe d’attache
un portfolio pourra documenter les acquis et les productions de l’élève
dans les différents domaines et pourra inclure également des travaux
réalisés dans la langue maternelle de l’élève
•
10
Méthodes
pédagogiques
et matériel
didactique
•
•
11
Echange avec les
parents
Médiateurs
interculturels
12
Valorisation des
compétences des
élèves
•
•
•
•
13
Education
interculturelle
et ouverture aux
langues
•
•
•
•
14
15
Mise en confiance
de l’élève primoarrivant
•
Suivi des élèves
•
•
•
•
il existe un grand nombre de méthodes français langue seconde (FLS)
et Deutsch als Zweitsprache (DAZ). Un choix limité est recommandé par
le Service de la scolarisation des enfants étrangers du Ministère et le
Collège des inspecteurs
ces méthodes peuvent être consultées à la CASNA (voir point 20),
aux bureaux régionaux d’inspection et au Centre de documentation
pédagogique de l’Université, campus Walferdange
l’échange régulier avec les parents est d’une importance capitale : on
informera sur les progrès de l’enfant, comment les parents peuvent
aider leur enfant, on expliquera les bilans et les notes, (attention : la
signification des notes peut varier d’un pays à l’autre !)
en vue de permettre aux parents qui ne comprennent pas les langues
du pays de pouvoir s’exprimer pleinement, on peut faire appel
gratuitement à un médiateur interculturel parlant e.a. portugais,
capverdien, serbo-croate, albanais, chinois, russe (tél. 247 85136) ou les
parents peuvent se renseigner à la Cellule d’accueil scolaire pour élèves
nouveaux arrivants au ministère (informations en langue portugaise
mardi et jeudi -tél. 247 85277) , en serbo-croate les lundis, mercredis et
vendredis matins- tél. 247 85909)
il importe de donner à l’enfant primo-arrivant l’occasion de montrer
ses compétences dans des activités où la langue écrite n’est pas
prédominante (ex. dessin, musique, sport, mathématiques)
demander à l’élève d’apporter ses livres favoris, resp. des cahiers ou
travaux réalisés dans sa classe d’origine
favoriser l’échange entre les élèves de différentes origines culturelles et
linguistiques
encourager, auprès de tous les enfants, la familiarisation avec différentes
langues, p.ex. en faisant apprendre les chiffres en différentes langues, en
affichant les salutations dans toutes les langues présentes en classe, en
rendant attentif aux similitudes et différences entre ces langues
écouter et chanter des chansons de différents pays
bibliothèque multiculturelle : les livres pour enfants offrent de multiples
possibilités pour des activités d’ouverture aux langues, p.ex. comparer
les livres et les langues, demander aux enfants ou aux parents d’amener
des livres dans leur langue maternelle, de lire à haute voix, de raconter
des histoires ou des comptines de leur pays d’origine
encourager un « tutorat » par un élève du cours d’accueil et de la classe
d’attache
organiser, dans la mesure du possible, le contact et l’échange avec un
autre enfant de même origine linguistique
à la fin de chaque trimestre, toute l’équipe pédagogique fera le bilan des
acquis de l’élève
elle désignera un instituteur de référence qui fera le suivi de l’élève
jusqu’à l’intégration complète en classe régulière ou l’orientation vers
l’enseignement postprimaire
les données relatives au suivi sont à transmettre à l’inspecteur
111
16
Passage
enseignement
fondamental/
enseignement
postprimaire
Les élèves âgés de 12 ans participeront aux épreuves standardisées dans la
mesure du possible. Même s’ils ne maîtrisent pas l’allemand et/ou le français,
ils seront orientés vers l’enseignement postprimaire, où il existe des classes
d’accueil, des classes francophones et des classes à apprentissage intensif de
l’allemand ou du français (voir site Internet du Service de scolarisation des
enfants étrangers).
Afin de planifier la création de ces classes, les enseignants sont priés
d’indiquer à leur inspecteur, au début du 3e trimestre, le nombre d’élèves
potentiels pour ces différents types de classe, afin qu’il puisse transmettre
ces informations aux directeurs des lycées concernés
17
Elèves de 12 ans
ou plus
•
l’élève nouvel arrivant, âgé de 12 ans ou plus au 1er septembre de
l’année scolaire, qui n’a pas participé à la procédure d’orientation, sera
dirigé vers la CASNA qui l’orientera vers une classe de l’enseignement
postprimaire correspondant à son profil
18
Offres pour les
enseignants des
cours d’accueil
•
des formations continues spécifiques pour les enseignants des cours
d’accueil (méthodes DAZ, FLS, interculturalité, psychologie des enfants
déracinés, etc.) sont organisées par le SCRIPT en collaboration avec
le Service de la scolarisation des enfants étrangers. Les enseignants
intéressés à recevoir des informations régulières sur la scolarisation des
enfants étrangers sont priés d’adresser leurs coordonnées à Madame
Eliane Kettels ([email protected])
lors des premiers mois de la nouvelle année scolaire, une « permanence
accueil » sera assurée à la CASNA sur rendez-vous (les permanences
seront annoncées en temps utile) : un enseignant expérimenté
conseille les enseignants et répond aux questions spécifiques relatives à
l’apprentissage des élèves nouvellement arrivés.
Contact : Madame Eliane Kettels, tél. 247 85207, mail [email protected]
men.lu
des réunions d’échange régionales entre titulaires des cours d’accueil
sont encouragées
matériel didactique pour enseignants à la CASNA
•
•
•
•
19
Informations
supplémentaires
•
•
•
•
•
20
112
CASNA
Cellule d’accueil
scolaire pour
élèves nouveaux
arrivants
tél. 247 85277
fax : 247 85140
mail : [email protected]
•
•
•
information et documentation sur la scolarisation des enfants de langue
étrangère : site Internet du Ministère :
www.men.public.lu - rubrique enfants étrangers
Lettre circulaire de printemps
CASNA (voir ci-dessous)
Bureaux régionaux de l’inspectorat
« Accueillir et intégrer. Guide pour enseignants accueillant un enfant
nouvellement arrivé au pays »
premier accueil et orientation des élèves de 12 ans et plus (information,
dossier-élève, test en langues et mathématiques, etc.)
informations sur les classes francophones et autres dans l’enseignement
secondaire
aide à l’organisation de réunions d’information pour parents étrangers
7. Documents
d’évaluation
et ressources en
ligne
113
Contenu
Documents d’évaluation et ressources en ligne
7.1. PIF formulaire
7.2. Bilans d’apprentissage
7.3. Traduction de manuels, brochures et consignes aux élèves
7.4. Site SECAM du Service de la scolarisation des enfants étrangers
Acteurs et adresses
7.5. Relevé des inspecteurs par commune
7.6. Liste des présidents des comités d’école
7.7. Rôle et liste des multiplicateurs
7.8. Liste des équipes médico-scolaires par commune et par lycée
Outils
7.8. Fiche d’arrivée
7.9. Lettre pour parents
7.10. Comment aider son enfant
7.11. Portfolio européen des langues
115
7.1. PIF formulaire
Également disponible sur https://portal.education.lu/secam/Accueil-des-élèves/-au-fondamental dans
l’accordéon « Cours d’accueil », sous « Evaluation des élèves ».
117
de l’équipe
pédagogique :
non
_______________: oui
Langue(s) parlée(s) par l’enfant:
Allongement du cycle ….)
non
MUSEP/éc. de musique: oui
Ecole fondamentale
non
LASEP/cours sp.: oui
…
Langue(s) parlée(s) à la maison:
soeur(s)
Autre tuteur
Prénom:
scolaire
non
CIS: oui
frère(s)
(localité)
depuis:
Arrondiss.:
Année
non
beau-père
père
Maison Relais: oui
belle-mère
mère
Matricule:
Nom:
L’élève est à :
Ecole fondamentale:
(date)
Aide pédagogique au
pays d’origine
Année scolaire Classe
Cursus scolaire dans le
pays d’origine
…
…
…
…
…
…
…
…
…
…
…
…
…
…
Cycle
Arr.
Année
scolaire
…
…
…
…
…
…
…
Période
…
…
…
…
…
…
…
…
…
…
…
…
…
…
ALL
/ FR
-primaire) (Ex.
Régime technique
allemand
français
(PIF)
7e
période
6
période
e
5e
période
4e
période
3e
période
2e
période
1re
période
Période
au:
du:
au:
du:
au:
du:
au:
du:
au:
du:
au:
du:
au:
du:
Dates
Périodes des cours d’accueil:
Cours d’accueil:
Date d’arrivée au pays:
ons de l’équipe pédagogique, CIS, via /de l’inspecteur, .…)
Titulaire(s) cours d’accueil
Ecole
Cursus scolaire au Luxembourg:
Accueil d’un enfant nouvellement installé au pays
Cours d’accueil : Projet Individualisé de F
…
…
…
Cycle
Leçons/sem.
Cours d’accueil
118
Leçons/sem.
Classe
compétences
visés:
Période
Rencontre
avec la famille:
Compréhension de l’oral:
Compréhension de l’écrit:
Compétences transversales:
Compréhension de l’écrit:
Compétences transversales:
2e période
Compréhension de l’oral:
1re période
Compétences transversales:
Compréhension de l’écrit:
Compréhension de l’oral:
3e période
Compétences transversales:
Compréhension de l’écrit:
Compréhension de l’oral:
4e période
120
scolaires
Approches
choisies
(à l’école et
en famille)
Période
Rencontre
avec la famille:
-
- au sein de l’école:
-
- au sein de l’école:
Difficultés rencontrées:
Difficultés rencontrées:
Aides spécifiques
- au sein du cours d’accueil:
Points forts:
Points forts:
Aides spécifiques
- au sein du cours d’accueil:
2e période
1re période
- au sein de l’école:
-
Aides spécifiques
- au sein du cours d’accueil:
Difficultés rencontrées:
Points forts:
3e période
- au sein de l’école:
-
Aides spécifiques
- au sein du cours d’accueil:
Difficultés rencontrées:
Points forts:
4e période
compétences
visés:
Période
Rencontre
avec la famille:
Compréhension de l’oral:
Compréhension de l’écrit:
Compétences transversales:
Compréhension de l’écrit:
Compétences transversales:
6e période
Compréhension de l’oral:
5re période
Compétences transversales:
Compréhension de l’écrit:
Compréhension de l’oral:
7e période
5re période Méthodes et supports u�lisés: Aides spéciques ‐ au sein du cours d’accueil: ‐ au sein de la classe d’a�ache: ‐ au sein de l’école: Méthodes et supports u�lisés: Aides spéciques ‐ au sein du cours d’accueil: ‐ au sein de la classe d’a�ache: ‐ au sein de l’école: Approches choisies Adapta�ons scolaires ‐ au sein de l’école: ‐ au sein de la classe d’a�ache: Aides spéciques ‐ au sein du cours d’accueil: Méthodes et supports u�lisés: Difficultés rencontrées: Difficultés rencontrées: Points forts: 7e période Points forts: 6e période Difficultés rencontrées: Observa�ons Points forts: (à l’école et en famille) Période Rencontre avec la famille: 7.2. Bilan d’apprentissage
Également disponible sur https://portal.education.lu/secam/Accueil-des-élèves/-au-fondamental dans
l’accordéon « Cours d’accueil », sous « Evaluation des élèves ».
123
Chers parents,
Le bilan d’apprentissage de l’allemand ou du français au cours d’accueil vous est remis ensemble avec le livret « Niveaux de compétence » pour les cours d’accueil. Les deux documents vous permettent de suivre
l’évolution des compétences de votre enfant tout au long de son apprentissage langagier.
Les progrès de votre enfant vous seront expliqués périodiquement par le titulaire des cours d’accueil et le
titulaire de la classe d’attache lors d’un entretien individuel. Ses progrès auront, avant votre entretien, été
étudiés et discutés avec votre enfant. Comme la progression langagière d’un élève nouvellement installé
au pays ne saurait être évaluée de la même manière que celle des élèves inscrits à l’école luxembourgeoise
depuis plusieurs années, le présent bilan a comme but de suivre la progression des apprentissages à l’aide
d’évaluations périodiques. À la fin de chaque période, vous êtes informés de manière ciblée sur les forces
et les faiblesses de votre enfant, telles qu’elles ont été constatées lors du premier échange et notées dans
le présent document dans la rubrique y réservée. La durée d’une période (durée de six semaines, durée
de huit semaines, …) est déterminée par le titulaire du cours d’accueil en fonction des objectifs d’apprentissage à atteindre. La durée maximale correspond à un trimestre.
Les progrès sont illustrés à l’aide d’échelles de progression. Les échelles renseignent sur le développement
de chaque compétence visée.
Exemple : Progression des apprentissages
- deux cases pour documenter la progression avant d’atteindre le « socle d’intégration » par rapport à un cycle
- la dernière case indique le niveau avancé (cas d’un élève qui dépasse les attentes dans cette compétence)
socle d’intégration – cycle 2
socle d’intégration – cycle 4
socle d’intégration – cycle 3
Socle d’intégration
Le socle d’intégration définit le profil qui permet à l’élève d’intégrer progressivement sa classe d’attache et
d’y poursuivre l’apprentissage de la langue visée dans deux des quatre domaines de compétence. Il aide le
titulaire du cours d’accueil et le titulaire de la classe d’attache à décider du début de la phase d’intégration.
Cette décision est prise d’un commun accord. L’élève est intégré définitivement dans sa classe d’attache
lorsque le socle d’intégration est atteint dans tous les domaines de compétence. La durée de séjour de
l’élève au cours d’accueil n’excèdera pas deux années.
Niveaux de compétence
Le document « Niveaux de compétence » décrit les différents niveaux de l’échelle de progression ainsi
que le socle d’intégration. Il est joint au bilan.
Le document précise les capacités langagières de votre enfant au niveau atteint. Votre enfant développe
ses compétences tout au long de son parcours scolaire. C’est pourquoi les compétences sont déclinées
en plusieurs niveaux que votre enfant atteindra progressivement.
Le document donne une vue d’ensemble des niveaux successifs visés au cours d’accueil (cours intensifs
de langues).
La langue allemande
Production orale
Compétences
Niveau 1
Niveau 2
Niveau 3
Niveau 4
Niveau 5
Niveau 6
Niveau 7
Niveau 8
Parler en interaction
L’élève salue quelqu’un
par des mots simples et
dit « oui », « non »,
« pardon »,
« s’il vous plaît »,
« merci ».
L’élève sait communiquer
ses besoins personnels
(Est-ce que je peux
aller aux toilettes ?; …)
et s’échanger dans le
cadre de la vie scolaire
(matériel scolaire,
consignes, se
présenter, …).
L’élève répond par des
phrases courtes et des
expressions simples à des
questions posées dans le
contexte de classe.
L’élève demande des
renseignements et des
explications, répond à
des questions et donne
des informations qui se
rapportent aux thèmes
de la vie scolaire et de la
vie courante.
L’élève est capable de
prendre la parole au sein
de sa classe d’attache
pour demander de l’aide
auprès d’un pair ou de
l’enseignant.
L’élève s’échange sur des
faits vécus en respectant
les règles convenues.
L’élève prend part à
des échanges courts et
simples, préparés en
classe, portant sur des
choses de la vie courante
(loisirs, vacances,
animaux, faire des
achats…).
L’élève participe à des
conversations portant
sur des thèmes qui
l’intéressent ou qui
concernent la vie
courante.
Parler devant autrui
L’élève dit comment il
va et fournit quelques
renseignements simples
le concernant à l’aide de
mots simples, même s’il
doit recourir à des gestes
ou des mots de sa langue
maternelle.
L’élève se présente très
brièvement (dit p.ex.
comment il s’appelle,
d’où il vient et quelle
école il fréquente)
même s’il a besoins de
l’aide de la part de son
interlocuteur.
L’élève fournit des
renseignements simples
sur soi-même, si son
interlocuteur lui donne
les aides appropriées.
L’élève fournit de
manière compréhensible
des informations sur un
sujet qui l’intéresse, il
exprime des sentiments
et des idées personnels.
(Ich bin heute froh,
weil … .)
L’élève présente un
sujet qui l’intéresse
d’après un modèle
donné (Paralleltext), lors
d’exposés, bien que le
développement reste
simple.
L’élève décrit de façon
spontanée en quelques
phrases et avec des
moyens simples une
expérience récente (à la
maison, à l’école, …).
Échelles de progression
Les échelles de progression vous informent sur :
- le positionnement de votre enfant par rapport aux socles d’intégration Chaque période sera marquée d’une couleur différente, permettant ainsi de visualiser les progrès de l’élève
par périodes. Par exemple la couleur n indique le positionnement de votre enfant à la fin de la deuxième
période.
Exemple :
n période 1
SIC
2
n période 2
SIC
3
SIC
4
Pour un enfant scolarisé au cycle 2, le socle d’intégration du cycle 2 est atteint. La phase
d’intégration en classe d’attache peut être entamée et l’élève peut suivre des activités
dans le domaine de compétence correspondant.
Pour un enfant scolarisé aux cycles 3 ou 4, ce sont respectivement les socles d’intégration des cycles 3
ou 4 qui doivent être atteints avant que la phase d’intégration en classe d’attache puisse être entamée.
SIC 2 : socle d’intégration du cycle 2 - SIC 3 : socle d’intégration du cycle 3 - SIC 4 : socle d’intégration du
cycle 4
- les progrès au cours du cycle
L’échelle qui se complète au fur et à mesure des périodes vous permet de suivre les progrès de votre enfant
Niveau
Niveau
au cours de son apprentissage langagier, toujours par rapport
au socleavancé
d’intégration. Un point marqué ensocle
dessous d’une case signifie que l’enfant n’a pas progressé par rapport à la période précédente.
1
3
4
5
1
4 6
nnnnnnnnnn
Attitude au travail et compétences transversales
Le bilan des cours d’accueil renseigne également sur :
- l’attitude au travail, et
- les compétences transversales, c.-à-d. les attitudes et comportements de votre enfant qui ne
sont pas liés à une branche spécifique, mais qui concernent toutes les disciplines.
Les attitudes au travail pour chaque branche et les compétences transversales sont évaluées à l’aide de
4 lettres.
A = excellent ; B = bien ; C = satisfaisant ; D = à améliorer
Exemple :
périodes
Compétences :
1
2
3
4
connaître les autres et accepter la différence
D
B
A
B
5
6
7
Elève
…………………………………………………………………………………………………………
Nationalité
…………………………………………………………………………………………………………
Matricule
…………………………………………………………………………………………………………
Date d’arrivée (au pays)
…………………………………………………………………………………………………………
Titulaire(s) des cours d’accueil (année scolaire / nom(s))
……………………………… / ………………………………………………………………………
……………………………… / ………………………………………………………………………
……………………………… / ………………………………………………………………………
École (année scolaire / nom)
Arrondissement
…
……………………………… / …………………………………………………… ……
…
……………………………… / …………………………………………………… ……
…
……………………………… / …………………………………………………… ……
Classe(s) d’attache (année scolaire / cycle)
……………………………… / ………………………
……………………………… / ………………………
……………………………… / ………………………
Titulaire(s) de la classe d’attache (année scolaire / nom(s))
……………………………… / ………………………………………………………………………
……………………………… / ………………………………………………………………………
……………………………… / ………………………………………………………………………
126
Périodes des cours d’accueil
Périodes des cours
d’accueil
1e période
.
-
2e période
.
.
-
3e période
.
.
-
.
4e période
.
-
5e période
.
.
-
6e période
.
.
-
7e période
.
.
-
.
Nombre de leçons
par semaine
Mesures proposées pour la période à venir
Période
2e
3e
4e
5e
6e
7e
6
7
Cours d’accueil (leçons/semaine)
Programme adapté en classe d’attache (leçons/semaine)
Tous les cours en classe d’attache (leçons/ semaine)
Remarques
(Progression scolaire de l’élève, propositions de l’équipe pédagogique, …)
Compétences transversales
périodes
Compétences :
connaître les autres et accepter la différence
se connaître et prendre confiance
adapter son comportement
s’identifier avec le métier d’élève
apprendre à apprendre
s’efforcer de surmonter des obstacles
apprendre de façon consciente et autonome
saisir, traiter, mémoriser et utiliser l’information
se motiver
1
2
3
4
5
La langue allemande
Production orale
SIC
2
SIC
3
SIC
4
Parler en interaction
Parler devant autrui
Respecter la forme en mobilisant ses connaissances
lexicales, grammaticales et phonologiques
Mettre en scène des textes
Remarques:
période 1 :
période 2 :
période 3 :
période 4 :
période 5 :
période 6 :
période 7 :
Périodes des cours
d’accueil
Nombre de leçons
par semaine
1e période
.
-
.
2e période
.
-
.
3e période
.
-
.
4e période
.
-
.
5e période
.
-
.
6e période
.
-
.
7e période
.
-
.
La langue allemande
Compréhension de l’oral
SIC
2
SIC
3
SIC
4
Comprendre son interlocuteur
Comprendre un texte d’écoute
Mobiliser des stratégies et des techniques d’écoute
Repérer et / ou analyser les informations d’un texte et les
exploiter
Analyser, comparer et évaluer des textes d’écoute
Remarques:
période 1 :
période 2 :
période 3 :
période 4 :
période 5 :
période 6 :
période 7 :
Périodes des cours
d’accueil
Nombre de leçons
par semaine
1e période
.
-
.
2e période
.
-
.
3e période
.
-
.
4e période
.
-
.
5e période
.
-
.
6e période
.
-
.
7e période
.
-
.
La langue allemande
Production écrite
SIC
2
SIC
3
SIC
4
Construire et utiliser la technique de l’écriture et les
instruments de la communication écrite
Rédiger différents types de textes
Mobiliser des techniques et des stratégies de rédaction
Respecter la forme en mobilisant ses connaissances
lexicales, grammaticales et phonologiques
Remarques:
période 1 :
période 2 :
période 3 :
période 4 :
période 5 :
période 6 :
période 7 :
Périodes des cours
d’accueil
Nombre de leçons
par semaine
1e période
.
-
.
2e période
.
-
.
3e période
.
-
.
4e période
.
-
.
5e période
.
-
.
6e période
.
-
.
7e période
.
-
.
La langue allemande
Compréhension de l’écrit
SIC
2
SIC
3
SIC
4
Construire et utiliser les codes du langage
Lire des textes variés
Mobiliser des techniques et des stratégies de lecture
Repérer les informations d’un texte ou d’un livre
et les exploiter
Analyser, comparer et évaluer des textes
Remarques:
période 1 :
période 2 :
période 3 :
période 4 :
période 5 :
période 6 :
période 7 :
Périodes des cours
d’accueil
Nombre de leçons
par semaine
1e période
.
-
.
2e période
.
-
.
3e période
.
-
.
4e période
.
-
.
5e période
.
-
.
6e période
.
-
.
7e période
.
-
.
La langue française
Production orale
SIC
3
SIC
4
Parler en interaction
Parler devant autrui
Respecter la forme en mobilisant ses connaissances lexicales,
grammaticales et phonologiques
Mettre en scène des textes
Remarques:
période 1 :
période 2 :
période 3 :
période 4 :
période 5 :
période 6 :
période 7 :
Périodes des cours
d’accueil
Nombre de leçons
par semaine
1e période
.
-
.
2e période
.
-
.
3e période
.
-
.
4e période
.
-
.
5e période
.
-
.
6e période
.
-
.
7e période
.
-
.
La langue française
Compréhension de l’oral
SIC
3
SIC
4
Comprendre son interlocuteur
Comprendre un texte d’écoute
Mobiliser des stratégies et des techniques d’écoute
Repérer et / ou analyser les informations d’un texte
et les exploiter
Analyser, comparer et évaluer des textes d’écoute
Remarques:
période 1 :
période 2 :
période 3 :
période 4 :
période 5 :
période 6 :
période 7 :
Périodes des cours
d’accueil
Nombre de leçons
par semaine
1e période
.
-
.
2e période
.
-
.
3e période
.
-
.
4e période
.
-
.
5e période
.
-
.
6e période
.
-
.
7e période
.
-
.
La langue française
Production écrite
SIC
3
SIC
4
Construire et utiliser la technique de l’écriture et les instruments
de la communication écrite
Rédiger différents types de textes
Mobiliser des techniques et des stratégies de rédaction
Respecter la forme en mobilisant ses connaissances lexicales,
grammaticales et phonologiques
Émettre son opinion
Remarques:
période 1 :
période 2 :
période 3 :
période 4 :
période 5 :
période 6 :
période 7 :
Périodes des cours
d’accueil
Nombre de leçons
par semaine
1e période
.
-
.
2e période
.
-
.
3e période
.
-
.
4e période
.
-
.
5e période
.
-
.
6e période
.
-
.
7e période
.
-
.
La langue française
Compréhension de l’écrit
SIC
3
SIC
4
Construire et utiliser les codes du langage
Lire différents types de textes
Mobiliser des techniques et des stratégies de lectures
Repérer les informations d’un texte ou d’un livre
et les exploiter
Analyser, comparer et évaluer des textes
Remarques:
période 1 :
période 2 :
période 3 :
période 4 :
période 5 :
période 6 :
période 7 :
Périodes des cours
d’accueil
Nombre de leçons
par semaine
1e période
.
-
.
2e période
.
-
.
3e période
.
-
.
4e période
.
-
.
5e période
.
-
.
6e période
.
-
.
7e période
.
-
.
Changements d’école
Nom de l’école
1. Sortie de l’école de
Entrée à l’école de
2. Sortie de l’école de
Entrée à l’école de
3. Sortie de l’école de
Entrée à l’école de
4. Sortie de l’école de
Entrée à l’école de
5. Sortie de l’école de
Entrée à l’école de
6. Sortie de l’école de
Entrée à l’école de
Pays
Date
Classe
7.3. Traduction de manuels, brochures et
consignes aux élèves
137
Traductions françaises
Mathématiques
•
Mathématiques 5 (Cycle 4.1) (ancienne édition), Réf. : 420 9 50 06,
•
Mathématiques 6 (Cycle 4.2), Réf.: 420 9 60 06,
•
versions actuelles du « Zahlenbuch 5, 6 » disponibles sous le nom « Faire des maths » auprès des
Éditions Érasme: http://bit.ly/1gwS8LW, et sous
http://www.myschool.lu/portal/server.pt?space=CommunityPage&cached=true&parentname=Com
munityPage&control=SetCommunity&CommunityID=1538&PageID=624368&in_hi_userid=364848
(PDF-Versionen)
Eveil aux sciences, sciences naturelles
•
L’homme et la nature, 5e année d’études (Cycle 4.1), Réf.: 420 6 50 51,
•
L’homme et la nature, 6e année d’études (Cycle 4.2), Réf.: 420 6 60 55,
Géographie
•
Lëtzebuerger Geographie, Version française, Cycle 4, Réf.: 420 4 00 06,
Divers
•
Dictionnaire Portugais-Luxembourgeois, Réf.: 420 0 00 18, Prix :
Manuels disponibles auprès de :
Division Imprimés et Fournitures de bureau ; 22, rue des Bruyères ; L-1274 Howald
Tél: (+352) 247-73070 ; Fax: (+352) 40 08 81
E-Mail: [email protected]; Internet: www.ctie-ifb.etat.lu/
______________________________________________________________
Brochures d’information
Bienvenue à l’école luxembourgeoise !
Informations pour parents et élèves étrangers
Document à l’intention des parents et des élèves
Langues : français, portugais, anglais, allemand (version serbo-croate téléchargeable sur le site Internet)
Comment aider son enfant à réussir sa scolarité
Document à l’intention des parents,
Langues : français, portugais, serbo-croate, albanais
Que fazer após o 4.º ciclo da escola fundamental? (traduction portugaise de la brochure ”Que faire après
le 4e cycle de l’école fondamentale”)
Documents disponibles au Service de la scolarisation des enfants étrangers
Tél. : 247-85207, Fax : 247-85140
e-mail : [email protected]
Internet : www.men.lu > Système éducatif > Thèmes transversaux > Scolarisation des élèves étrangers et pour
un accès direct aux publications http://www.men.public.lu/fr/actualites/publications/themes-transversaux/
scolarisation-eleves-etrangers/index.html
138
Consignes en différentes langues
Anweisungen
Consignes
Instruções
Naredbe
DEUTSCH
FRANCAIS
PORTUGAIS
BCMS *
Antworte ....
Antwortet ....
Réponds ....
Répondez ....
Responde ....
Respondam ....
Odgovori
Odgovorite
Beginne
Beginnt
Commence
Commencez
Começa ....
Comecem ....
Počni
Počnite
Benutze
Benutzt
Utilise
Utilisez
Utiliza ....
Utilizem ....
Upotrijebi
Upotrijebite
Beobachte
Beobachtet
Observe
Observez
Observa ....
Observem ....
Obrati pažnju
Obratite pažnju
Beschreibe
Beschreibt
Décris
Décrivez
Descreve ....
Descrevam ....
Opiši
Opišite
Bilde Sätze
Bildet Sätze
Construis des phrases
Construisez des phrases
Constrói frases
Construam frases
Napravi
Napravite
Bringe in die richtige Reihenfolge
Bringt in die richtige Reihenfolge
Mets dans l’ordre
Mettez dans l’ordre
Coloca por ordem
Coloquem por ordem
Postavi po redu
Postavite po redu
Buchstabiere
Buchstabiert
Epelle
Epellez
Soletra ....
Soletrem ....
Reci slovo po slovo
Recite slovo po slovo
Erfinde
Erfindet
Invente / Imagine
Inventez / Imaginez
Inventa / Imagina
Inventem/Imaginem
Izmisli
Izmislite
Ergänze
Ergänzt
Complète
Complétez
Completa
Completem
Ispuni
Ispunite
Erzähle
Erzählt
Raconte
Racontez
Reconta / Conta
Recontem/Contem
Ispričaj
Ispričajte
Fang an
Fangt an
Commence
Commencez
Começa
Comecem
Počni
Počnite
Färbe
Färbt
Colorie
Coloriez
Pinta
Pintem
Obojaj
Obojajte
Finde
Findet
Trouve
Trouvez
Encontra
Encontrem
Nađi
Nađite
Formuliere
Formuliert
Formule
Formulez
Forma / Faz
Forme / Façam
Formuliši
Formulišite
Frage
Fragt
Demande
Demandez
Pede / Pergunta
Peçam / Perguntem
Pitaj
Pitajte
Fülle ..... aus
Füllt ...... aus
Remplis
Remplissez
Preenche
Preencham
Ispuni
Ispunite
Gebrauche
Gebraucht
Utilise
Utilisez
Utiliza
Utilizem
Upotrijebi
Upotrijebite
Geh
Geht
Va
Allez
Vai
Vão
Idi
Idite
* bosnien-croate-macédonien-serbe
139
Donne
Donnez
Dá
Dêem
Daj
Dajte
Höre
Hört
Ecoute
Ecoutez
Escuta / Ouve
Escutem / Oiçam
Slušaj
Slušajte
Konjugiere
Konjugiert
Conjugue
Conjuguez
Conjuga
Conjuguem
Izmijenjaj glagol
Izmijenite glagole
Kontrolliere
Kontrolliert
Contrôle
Contrôlez
Verifica
Verifiquem
Provjeri
Provjerite
Kopiere
Kopiert
Copie
Copiez
Copia
Copiem
Kopiraj
Kopirajte
Kreise .... ein
Kreist ..... ein
Entoure
Entourez
Rodeia
Rodeiem
Zaokruži
Zaokružite
Kreuze an
Kreuzt an
Coche
Cochez
Assinala
Assinalem
Obilježi
Obilježite
Leg
Legt
Met
Mettez
Põe / Coloca
Ponham / Coloquem
Stavi
Stavite
Lern
Lernt
Apprends
Apprenez
Memoriza / Aprende
Memorizem/Aprendam
Nauči
Naučite
Lies Lest
Lis
Lisez
Lê
Leiam
Čitaj
Čitajte
Merke dir
Merkt euch
Retiens
Retenez
Memoriza
Memorizem
Zapamti
Zapamtite
Nimm
Nehmt
Prends
Prenez
Pega
Peguem
Uzmi
Uzmite
Nummeriere
Nummeriert
Numérote
Numérotez
Numera
Numerem
Dodaj redni broj
Dodajte redni broj
Ordne
Ordnet
Classe
Classez
Classifica
Classifiquem
Klasiraj
Klasirajte
Räume
Räumt
Range
Rangez
Arruma
Arrumem
Raspremi
Raspremite
Rechne
Rechnet
Calcule
Calculez
Calcula
Calculem
Računaj
Računajte
Schau
Schaut
Regarde
Regardez
Olha
Olhem
Pogledaj
Pogledajte
Schreib
Schreibt
Ecris
Ecrivez
Escreve
escrevam
Piši
Pišite
Spiele
Spielt
Joue
Jouez
Joga
Joguem
Igraj
Igrajte
Suche / Finde
Sucht / Findet
Cherche / Trouve
Cherchez / Trouvez
Procura / Encontra
Procurem / Encontrem
Nađi
Nađite
Überlege
Überlegt
Réfléchis
Réfléchissez
Pensa
Pensem
Razmisli
Razmislite
Übersetze
Übersetzt
Traduis
Traduisez
Traduz
Traduzam
Prevedi
Prevedite
Gib
Gebt
140
Unterstreiche
Unterstreicht
Souligne
Soulignez
Sublinha
Sublinhem
Podvuči
Podvučite
Verbessere
Verbessert
Corrige
Corrigez
Corrige
Corrijam
Popravi
Popravite
Verbinde
Verbindet
Relie
Reliez
Ligam
Liguem
Spoji
Spojite
Vergleiche
Vergleicht
Compare
Comparez
Compara
Comparem
Uporedi
Uporedite
Wähle
Wählt
Choisis
Choisissez
Escolhe
Escolham
Izaberi
Izaberite
Wiederhole
Wiederholt
Répète
Répétez
Repete
Repitam
Ponovi
Ponovite
Zähle
Zählt
Compte
Comptez
Conta
Contem
Broj
Brojite
Zeichne
Zeichnet
Dessine
Dessinez
Desenha
Desenhem
Nacrtaj
Nacrtajte
Zeige
Zeigt
Montre
Montrez
Mostra
Mostrem
Pokaži
Pokažite
141
Consignes
Instrucciones
Istruzioni
FRANCAIS
ESPAGNOL
ITALIANO
Réponds ....
Répondez ....
Contesta …
Contestáis …
Rispondi
Rispondete
Commence
Commencez
Empieza …
Empezáis …
Comincia
Cominciate
Utilise
Utilisez
Utiliza …
Utilizáis …
Utilizza
Utilizzate
Observe
Observez
Observa …
Observáis …
Osserva
Osservate
Décris
Décrivez
Describe …
Describís …
Descrivi
Descrivete
Construis des phrases
Construisez des phrases
Construye frases
Construís frases
Costruisci delle frasi
Costruite delle frasi
Mets dans l’ordre
Mettez dans l’ordre
Coloca por orden
Colocáis por orden
Metti nell’ordine
Mettete nell’ordine
Epelle
Epellez
Deletrea
Deletreáis
Scandisci
Scandite
Invente / Imagine
Inventez / Imaginez
Inventa / Imagina
Inventáis / Imagináis
Inventa / Immagina
Inventate/ Immaginate
Complète
Complétez
Completa
Completáis
Completa
Completate
Raconte
Racontez
Cuenta
Contáis
Racconta
Commence
Commencez
Empieza
Empezáis
Comincia
Cominciate
Colorie
Coloriez
Colorea
Coloreáis
Colora
Colorate
Trouve
Trouvez
Encuentra
Encontráis
Trova
Trovate
Formule
Formulez
Formula
Formuláis
Formula
Formulate
Demande
Demandez
Pide
Pedís
Chiedi
Chiedete
Remplis
Remplissez
Rellena
Rellenáis
Riempi
Riempiete
Utilise
Utilisez
Utiliza
Utilizáis
Utilizza
Utilizzate
Va
Allez
Va
Vais
Vai
Andate
Donne
Donnez
Da
Dais
Dai
Date
142
Ecoute
Ecoutez
Escucha
Escucháis
Ascolta
Ascoltate
Conjugue
Conjuguez
Conjuga
Conjugáis
Coniuga
Coniugate
Contrôle
Contrôlez
Revisa
Revisáis
Controlla
Controllate
Copie
Copiez
Copia
Copiáis
Copia
Copiate
Entoure
Entourez
Rodea
Rodeáis
Cerchia
Cerchiate
Coche
Cochez
Marca
Marcáis
Segna
Segnate
Met
Mettez
Pone / Coloca
Ponéis/ Colocáis
Metti
Mettete
Apprends
Apprenez
Aprende
Aprendéis
Impara
Imparate
Lis
Lisez
Lee
Leéis
Leggi
Leggete
Retiens
Retenez
Memoriza
Memorizáis
Memorizza
Memorizzate
Prends
Prenez
Coge
Cogéis
Prendi
Prendete
Numérote
Numérotez
Numera
Numeráis
Numera
Numerate
Classe
Classez
Clasifica
Clasificáis
Classifica
Classificate
Range
Rangez
Ordena
Ordenáis
Ordina
Ordinate
Calcule
Calculez
Calcula
Calculáis
Calcola
Calcolate
Regarde
Regardez
Mira
Miráis
Guarda
Guardate
Ecris
Ecrivez
Escrib
Escribe
Scrivi
Scrivete
Joue
Jouez
Juega
Jugáis
Gioca
Giocate
Cherche / Trouve
Cherchez / Trouvez
Busca / Encuentra
Buscáis/ Encontráis
Cerca / Trova
Cercate / Trovate
Réfléchis
Réfléchissez
Piensa
Pensáis
Rifletti
Riflettete
Traduis
Traduisez
Traduce
Traducís
Traduci
Traducete
Souligne
Soulignez
Subraya
Subrayáis
Sottolinea
Sottolineate
143
Corrige
Corrigez
Corrige
Corre
Correggi
Correggete
Relie
Reliez
Relee
Releéis
Rileggi
Rileggete
Compare
Comparez
Compara
Comparáis
Compara
Comparate
Choisis
Choisissez
Elige
Elegís
Scegli
Scegliete
Répète
Répétez
Repite
Repetís
Ripeti
Ripetete
Compte
Comptez
Cuenta
Contáis
Conta
Contate
Dessine
Dessinez
Dibuja
Dibujáis
Disegna
Disegnate
Montre
Montrez
Muestra / Enseña
Mostráis / Enseñáis
Mostra
Mostrate
144
Consignes en différentes langues
Consignes
‫ﺕﻭﺻﻴﻪ‬
Farsi
FRANCAIS
‫ﻑﺍﺭﺳﯽ‬
Phonétique
Réponds
Répondez
Commence
Commencez
Utilise
Utilisez
Observe
Observez
Décris
Décrivez
Construis des phrases
Construisez des phrases
Mets dans l’ordre
Mettez dans l’ordre
Epelle
Epellez
Invente / Imagine
Inventez / Imaginez
Complète
Complétez
Raconte
Racontez
Commence
Commencez
Colorie
Coloriez
Trouve
Trouvez
Formule
Formulez
Demande
Demandez
Remplis
Remplissez
Utilise
Utilisez
Va
Allez
Donne
Donnez
‫ﭘﺎﺳﺦ ﺩﻩ‬
Pasokh deh- javab deh
‫ﭘﺎﺳﺦ ﺩﻫﻴﺪ‬
‫ﺷﺮﻭﻉ ﮐﻦ‬
Pasokh dahid- javab dahid
Shoro kom
‫ﺷﺮﻭﻉ ﮐﻨﻴﺪ‬
‫ﺍﺳﺘﻔﺎﺩﻩ ﮐﻦ‬
Shoro konid
Estefadeh kon
‫ﺍﺳﺘﻔﺎﺩﻩ ﮐﻨﻴﺪ‬
‫ﻣﺸﺎﻫﺪﻩ ﮐﻦ‬
Estefadeh konid
Moshahede kon
‫ﻣﺸﺎﻫﺪﻩ ﮐﻨﻴﺪ‬
‫ﺗﻮﺻﻴﻒ ﮐﻦ‬
Moshahedeh konid
Tosif kon
‫ﺗﻮﺻﻴﻒ ﮐﻨﻴﺪ‬
‫ﺟﻤﻠﻪ ﺑﺴﺎﺯ‬
Tosif konid
Jomleh besaz
‫ﺟﻤﻠﻪ ﺑﺴﺎﺯﻳﺪ‬
‫ﻣﺮﺗﺐ ﮐﻦ‬
‫ﻣﺮﺗﺐ ﮐﻨﻴﺪ‬
Jomleh besazis
Moratab bogozar
‫ﻫﺠﯽ ﮐﻦ‬
Moratab bogozarid
Héji kon
‫ﻫﺠﯽ ﮐﻨﻴﺪ‬
‫ﺍﺧﺘﺮﺍﻉ ـ ﺗﺼﻮﺭ ﮐﻦ‬
Héji konid
Ekhtera /tasavor kon-
‫ﺍﺧﺘﺮﺍﻉ ـ ﺗﺼﻮﺭ ﮐﻨﻴﺪ‬
‫ﺗﮑﻤﻴﻞ ﮐﻦ‬
Ekhtera/tasavor konid
Takmil kon
‫ﺗﮑﻤﻴﻞ ﮐﻨﻴﺪ‬
‫ﺗﻌﺮﻳﻒ ﮐﻦ‬
Takmil konid
Tarif kon
‫ﺗﻌﺮﻳﻒ ﮐﻨﻴﺪ‬
‫ﺷﺮﻭﻉ ﮐﻦ‬
Tarif konid
Shoro kom
‫ﺷﺮﻭﻉ ﮐﻨﻴﺪ‬
‫ﺭﻧﮓ ﮐﻦ‬
Shoro konid
Rang kon
‫ﺭﻧﮓ ﮐﻨﻴﺪ‬
‫ﭘﻴﺪﺍ ﮐﻦ‬
Rang konid
Payda kon
‫ﭘﻴﺪﺍ ﮐﻨﻴﺪ‬
‫ﺗﺪﻭﻳﻦ ﮐﻦ‬
Payda konid
Tadvin kon
‫ﺗﺪﻭﻳﻦ ﮐﻨﻴﺪ‬
‫ﺑﭙﺮﺱ‬
Tadvin konid
Bépors
‫ﺑﭙﺮﺳﻴﺪ‬
‫ﭘﺮ ﮐﻦ‬
Béporsid
Por kon
‫ﭘﺮ ﮐﻨﻴﺪ‬
‫ﺍﺳﺘﻔﺎﺩﻩ ﮐﻦ‬
Por konid
Estéfadeh kon
‫ﺍﺳﺘﻔﺎﺩﻩ ﮐﻨﻴﺪ‬
‫ﺑﺮﻭ‬
Estéfadeh konid
Boro
‫ﺑﺮﻭﻳﺪ‬
‫ﺑﺪﻩ‬
Béravid
Bédeh
‫ﺑﺪﻫﻴﺪ‬
Bédahid
145
Ecoute
Ecoutez
Conjugue
Conjuguez
Goosh kon
‫ﮔﻮﺵ ﮐﻨﻴﺪ‬
Goosh konid
‫ﻓﻌﻞ ﺭﺍ ﺻﺮﻑ ﮐﻦ‬
Fel ra sarf kon
‫ﻓﻌﻞ ﺭﺍ ﺻﺮﻑ ﮐﻨﻴﺪ‬
Fel ra sarf konid
Contrôle
Contrôlez
‫ﮐﻨﺘﺮﻝ ﮐﻦ‬
Control kon
‫ﮐﻨﺘﺮﻝ ﮐﻨﻴﺪ‬
Control konid
Copie
Copiez
‫ﮐﭙﯽ ﮐﻦ‬
Copy kon
‫ﮐﭙﯽ ﮐﻨﻴﺪ‬
Copy konid
Entoure
Entourez
‫ﺍﺣﺎﻁﻪ ﮐﻦ‬
Ehateh kon
‫ﺍﺣﺎﻁﻪ ﮐﻨﻴﺪ‬
Ehateh konid
Coche
Cochez
‫ﻋﻼﻣﺖ ﺑﺰﻥ‬
Alamat bézan
‫ﻋﻼﻣﺖ ﺑﺰﻧﻴﺪ‬
Alamat bézanid
Met
Mettez
‫ﺑﮕﺬﺍﺭ‬
Bogozar
‫ﺑﮕﺬﺍﺭﻳﺪ‬
Bogozarid
Apprends
Apprenez
‫ﻳﺎﺩ ﺑﮕﻴﺮ‬
Yad begir
‫ﻳﺎﺩ ﺑﮕﻴﺮﻳﺪ‬
Yad begirid
Lis
Lisez
‫ﺑﺨﻮﺍﻥ‬
Békhan
‫ﺑﺨﻮﺍﻧﻴﺪ‬
Békhanid
Retiens
Retenez
‫ﺑﻪ ﻳﺎﺩ ﺩﺍﺷﺘﻪ ﺑﺎﺵ‬
Bé yad dashteh bash
‫ﺑﻪ ﻳﺎﺩ ﺩﺍﺷﺘﻪ ﺑﺎﺷﻴﺪ‬
‫ﺑﺮﺩﺍﺭ‬
Bé yad dashteh bashid
Bardar
‫ﺑﺮﺩﺍﺭﻳﺪ‬
Bardarid
Numérote
Numérotez
‫ﺷﻤﺎﺭﻩ ﮔﺬﺍﺭی ﮐﻦ‬
Shomare gozari kon
‫ﺷﻤﺎﺭﻩ ﮔﺬﺍﺭی ﮐﻨﻴﺪ‬
Shomare gozari konid
Classe
Classez
‫ﻓﺎﻳﻞ ﮐﻦ‬
File kon
‫ﻓﺎﻳﻞ ﮐﻨﻴﺪ‬
File konid
Range
Rangez
‫ﺟﻤﻊ ﮐﻦ‬
Jam kon
‫ﺟﻤﻊ ﮐﻨﻴﺪ‬
Jam konid
Prends
Prenez
Calcule
Calculez
146
‫ﮔﻮﺵ ﮐﻦ‬
‫ﺣﺴﺎﺏ ﮐﻦ‬
Hésab kon
‫ﺣﺴﺎﺏ ﮐﻨﻴﺪ‬
Hésab konid
Regarde
Regardez
‫ﻧﮕﺎﻩ ﮐﻦ‬
Négah kon
‫ﻧﮕﺎﻩ ﮐﻨﻴﺪ‬
Négah konid
Ecris
Ecrivez
‫ﺑﻨﻮﻳﺲ‬
Bénevis
‫ﺑﻨﻮﻳﺴﻴﺪ‬
Bénevisid
Joue
Jouez
‫ﺑﺎﺯی ﮐﻦ‬
Bazi kon
‫ﺑﺎﺯی ﮐﻨﻴﺪ‬
Bazi konid
Cherche / Trouve
Cherchez / Trouvez
‫ﭘﻴﺪﺍ ـ ﺟﺴﺘﺠﻮﮐﻦ‬
Jostéjo kon
‫ﭘﻴﺪﺍ ـ ﺟﺴﺘﺠﻮﮐﻨﻴﺪ‬
Payda kon
Réfléchis
Réfléchissez
‫ﻓﮑﺮ ﮐﻦ‬
Fékr kon
‫ﻓﮑﺮ ﮐﻨﻴﺪ‬
Fékr konid
Traduis
Traduisez
‫ﺗﺮﺟﻤﻪ ﮐﻦ‬
Tarjomeh kon
‫ﺗﺮﺟﻤﻪ ﮐﻨﻴﺪ‬
Tarjomeh konid
Souligne
Soulignez
‫ﺯﻳﺮﺵ ﺧﻂ ﺑﮑﺶ‬
Zirash khat békesh
‫ﺯﻳﺮﺵ ﺧﻂ ﺑﮑﺸﻴﺪ‬
Zirash khat békeshid
Corrige
Corrigez
‫ﺗﺼﻴﺢ ﮐﻦ‬
Tasih kon
‫ﺗﺼﻴﺢ ﮐﻨﻴﺪ‬
Tasih konid
138
Relie
Reliez
‫ﺩﻭﺑﺎﺭﻩ ﺑﺨﻮﺍﻥ‬
Dobareh bekhan
‫ﺩﻭﺑﺎﺭﻩ ﺑﺨﻮﺍﻧﻴﺪ‬
Dobareh bekhanid
Compare
Comparez
‫ﻣﻘﺎﻳﺴﻪ ﮐﻦ‬
Moghayesé kon
‫ﻣﻘﺎﻳﺴﻪ ﮐﻨﻴﺪ‬
Moghayesé konid
Choisis
Choisissez
‫ﺍﻧﺘﺨﺎﺏ ﮐﻦ‬
Entekhab kon
‫ﺍﻧﺘﺨﺎﺏ ﮐﻨﻴﺪ‬
Entekhab konid
Répète
Répétez
‫ﺗﮑﺮﺍﺭ ﮐﻦ‬
Tekrar kon
‫ﺗﮑﺮﺍﺭ ﮐﻨﻴﺪ‬
Tekrar konid
Compte
Comptez
‫ﺑﺸﻤﺎﺭ‬
Béshomar
‫ﺑﺸﻤﺎﺭﻳﺪ‬
Béshomarid
Dessine
Dessinez
‫ﺑﮑﺶ‬
Békesh
‫ﺑﮑﺸﻴﺪ‬
Békeshid
Montre
Montrez
‫ﻧﺸﺎﻥ ﺩﻩ‬
Néshan bedeh
‫ﻧﺸﺎﻥ ﺩﻫﻴﺪ‬
Néshan bedahid
147
148
149
Pour des traductions de phrases standard et de lettres, nous conseillons l’utilisation du CD Rom „Chers
parents“, réalisé sous la direction de Claire Steinmann et Mary-Claude Wenker : www.editionslep.ch
La version arabe est disponible sur https://portal.education.lu/secam/Accueil-des-élèves/-aufondamental, sous « Cours d’accueil », « Traductions ».
150
7.4. Site SECAM du Service de la scolarisation
des enfants étrangers
Sur le site du Service de la scolarisation des enfants étrangers http://portal.education.lu/secam, vous
trouverez les textes officiels de référence sur la scolarisation des enfants étrangers, des traductions, les tests
de positionnement les plus utilisés dans le cadre des cours d’accueil, des lettres pour parents en différentes
langues, le formulaire de demandes de médiation interculturelle, les offres de formations, etc.
Vous pouvez consulter les informations réservées aux enseignants de l’enseignement fondamental et de
l’enseignement secondaire (rubrique « Accueil des élèves ») moyennant votre mot de passe IAM.
N’hésitez pas à adresser vos suggestions à Martine Kleinberg : [email protected]
Vos commentaires permettront d’améliorer la qualité des informations mises à la disposition des
enseignants.
Sous http://portal.education.lu/secam
Sous http://portal.education.lu/secam/Accueil-des-élèves
Sous http://portal.education.lu/secam/Médiateurs
151
7.5. Relevé des inspecteurs par commune
152
Arr.
Commune
1
Luxembourg Ville-Haute
1
Luxembourg-Beggen
1
Luxembourg-Bonnevoie
1
Luxembourg-Cents
1
Luxembourg-Clausen
1
LuxembourgDommeldange
1
Luxembourg-Eich
1
Luxembourg-Hamm
1
Luxembourg-Mühlenbach
1
Luxembourg-Neudorf
1
Luxembourg-Pfaffenthal
2
Luxembourg-Belair
2
Luxembourg-Cessange
2
Luxembourg-Gare
2
Luxembourg-Gasperich
2
Luxembourg-Hollerich
2
Luxembourg-Kiem
2
Luxembourg-Kirchberg
2
Luxembourg-Limpertsberg
2
Luxembourg-Merl
2
LuxembourgRollingergrund
2
Luxembourg-Val-St-Croix
2
Luxembourg-Weimershof
2
Luxembourg-Weimerskirch
3
Hesperange
3
Kopstal
3
Coordonnées de l'inspecteur
Welbes Françoise- Bureau régional CENTRE 2, rue Fort Wallis L-2714
Luxembourg
Welbes Françoise- Bureau régional CENTRE 2, rue Fort Wallis L-2714
Luxembourg
Welbes Françoise- Bureau régional CENTRE 2, rue Fort Wallis L-2714
Luxembourg
Welbes Françoise- Bureau régional CENTRE 2, rue Fort Wallis L-2714
Luxembourg
Welbes Françoise- Bureau régional CENTRE 2, rue Fort Wallis L-2714
Luxembourg
Welbes Françoise- Bureau régional CENTRE 2, rue Fort Wallis L-2714
Luxembourg
Welbes Françoise- Bureau régional CENTRE 2, rue Fort Wallis L-2714
Luxembourg
Welbes Françoise- Bureau régional CENTRE 2, rue Fort Wallis L-2714
Luxembourg
Welbes Françoise- Bureau régional CENTRE 2, rue Fort Wallis L-2714
Luxembourg
Welbes Françoise- Bureau régional CENTRE 2, rue Fort Wallis L-2714
Luxembourg
Welbes Françoise- Bureau régional CENTRE 2, rue Fort Wallis L-2714
Luxembourg
Medinger Guy - Bureau régional CENTRE 2, rue Fort Wallis L-2714
Luxembourg
Medinger Guy - Bureau régional CENTRE 2, rue Fort Wallis L-2714
Luxembourg
Medinger Guy - Bureau régional CENTRE 2, rue Fort Wallis L-2714
Luxembourg
Medinger Guy - Bureau régional CENTRE 2, rue Fort Wallis L-2714
Luxembourg
Medinger Guy - Bureau régional CENTRE 2, rue Fort Wallis L-2714
Luxembourg
Medinger Guy - Bureau régional CENTRE 2, rue Fort Wallis L-2714
Luxembourg
Medinger Guy - Bureau régional CENTRE 2, rue Fort Wallis L-2714
Luxembourg
Medinger Guy - Bureau régional CENTRE 2, rue Fort Wallis L-2714
Luxembourg
Medinger Guy - Bureau régional CENTRE 2, rue Fort Wallis L-2714
Luxembourg
Medinger Guy - Bureau régional CENTRE 2, rue Fort Wallis L-2714
Luxembourg
Medinger Guy - Bureau régional CENTRE 2, rue Fort Wallis L-2714
Luxembourg
Medinger Guy - Bureau régional CENTRE 2, rue Fort Wallis L-2714
Luxembourg
Medinger Guy - Bureau régional CENTRE 2, rue Fort Wallis L-2714
Luxembourg
Vanolst Francine - Bureau régional Centre 17A, rte de Longwy L-8080
BERTRANGE
Vanolst Francine - Bureau régional Centre 17A, rte de Longwy L-8080
privées
BERTRANGE
27 48 51 20
27 48 51 20
27 48 51 20
27 48 51 20
27 48 51 20
27 48 51 20
27 48 51 20
27 48 51 20
27 48 51 20
27 48 51 20
27 48 51 20
27 48 51 20
27 48 51 20
27 48 51 20
27 48 51 20
27 48 51 20
27 48 51 20
27 48 51 20
27 48 51 20
27 48 51 20
27 48 51 20
27 48 51 20
27 48 51 20
27 48 51 20
26 44 62 50
26 44 62 50
26 44 62 50
Luxembourg - écoles
BERTRANGE
Vanolst Francine - Bureau régional Centre 17A, rte de Longwy L-8080
Tel
153
3
Secrétariat-Collège des
inspecteurs
Bertrange
4
Mamer
4
Steinsel
4
Strassen + Logopédie
4
Walferdange
5
Dippach
5
Garnich
5
Käerjeng
5
Leudelange
5
Reckange/Mess
5
Steinfort
6
Differdange
7
Dudelange
7
Mondercange
8
Esch/Alzette
9
Pétange
9
Rumelange
10
Bettembourg
10
Frisange
10
Kayl
11
Sanem
11
Schifflange
12
Bous
12
Dalheim
12
Mondorf-les-Bains
12
Remich
12
Roeser
4
154
Vanolst Francine
Kockhans Alex - Bureau régional Centre 17a, rte de Longwy L-8080
Bertrange
Kockhans Alex - Bureau régional Centre 17a, rte de Longwy L-8080
Bertrange
Kockhans Alex - Bureau régional Centre 17a, rte de Longwy L-8080
Bertrange
Kockhans Alex - Bureau régional Centre 17a, rte de Longwy L-8080
Bertrange
Kockhans Alex - Bureau régional Centre 17a, rte de Longwy L-8080
Bertrange
Greisch Marie-Paule - Bureau régional Centre 17A, rte de Longwy
L-8080 BERTRANGE
Greisch Marie-Paule - Bureau régional Centre 17A, rte de Longwy
L-8080 BERTRANGE
Greisch Marie-Paule - Bureau régional Centre 17A, rte de Longwy
L-8080 BERTRANGE
Greisch Marie-Paule - Bureau régional Centre 17A, rte de Longwy
L-8080 BERTRANGE
Greisch Marie-Paule - Bureau régional Centre 17A, rte de Longwy
L-8080 BERTRANGE
Greisch Marie-Paule - Bureau régional Centre 17A, rte de Longwy
L-8080 BERTRANGE
Mainini Mirko - Bureau régional SUD/OUEST 23, Grand-rue L-4575
Differdange
Suman Marco Bureau régional Sud-Est 21, rue d'Esch L-4392
Pontpierre
Suman Marco Bureau régional Sud-Est 21, rue d'Esch L-4392
Pontpierre
Baum Joa - Bureau local Esch/Alzette 39, rue Nelson Mandela L-4035
Esch/Alzette
Ney Georges - Bureau régional SUD/OUEST 23, Grand-Rue L-4575
DIFFERDANGE
Ney Georges - Bureau régional SUD/OUEST 23, Grand-Rue L-4575
DIFFERDANGE
Welter Jean-Paul - Bureau régional Sud-est 21, rue d'Esch L-4392
Pontpierre
Welter Jean-Paul - Bureau régional Sud-est 21, rue d'Esch L-4392
Pontpierre
Welter Jean-Paul - Bureau régional Sud-est 21, rue d'Esch L-4392
Pontpierre
Bodson Marc - Bureau régional SUD/OUEST 23, Grand-Rue L-4575
DIFFERDANGE
Bodson Marc - Bureau régional SUD/OUEST 23, Grand-Rue L-4575
DIFFERDANGE
Schreiner Marc Bureau régional Sud-Est 21, rue d'Esch L-4392
Pontpierre
Schreiner Marc Bureau régional Sud-Est 21, rue d'Esch L-4392
Pontpierre
Schreiner Marc Bureau régional Sud-Est 21, rue d'Esch L-4392
Pontpierre
Schreiner Marc Bureau régional Sud-Est 21, rue d'Esch L-4392
Pontpierre
Schreiner Marc Bureau régional Sud-Est 21, rue d'Esch L-4392
Pontpierre
26 44 62 20
26 44 62 50
26 44 62 50
26 44 62 50
26 44 62 50
26 44 62 50
26 44 62 50
26 44 62 50
26 44 62 50
26 44 62 50
26 44 62 50
26 44 62 50
26 58 07 84 56
51 30 23 20
51 30 23 20
54 73 83 295
26 58 07 84 57
26 58 07 84 57
51 30 23 20
51 30 23 20
51 30 23 20
26 58 07 84 50
26 58 07 84 50
51 30 23 20
51 30 23 20
51 30 23 20
51 30 23 20
51 30 23 20
12
Schengen
12
Stadtbredimus
12
Waldbredimus
12
Weiler-la-Tour
13
Contern
13
Flaxweiler(Syndicat Billék)
13
Grevenmacher
13
Lenningen
13
Niederanven
13
Sandweiler
13
Schuttrange
13
14
14
14
14
14
14
Wormeldange(Syndicat
Billék)
Bech (syndicat
Synecosport)
Betzdorf
Biwer
Heffingen
Junglinster
Manternach (syndicat
15
(syndicat Medernach-
15
15
15
15
15
15
15
Ermsdorf )
Beaufort
Berdorf
Consdorf
Echternach
Reisdorf
Rosport
Waldbillig
16
Bettendorf
16
Colmar-Berg
16
Diekirch
16
Erpeldange
16
Ettelbruck
16
Feulen
Pontpierre
Schreiner Marc Bureau régional Sud-Est 21, rue d'Esch L-4392
Pontpierre
Schreiner Marc Bureau régional Sud-Est 21, rue d'Esch L-4392
Pontpierre
Schreiner Marc Bureau régional Sud-Est 21, rue d'Esch L-4392
Pontpierre
Letsch Jeanne Bureau Grevenmacher 24, Grand-Rue L-6730
Grevenmacher
Letsch Jeanne Bureau Grevenmacher 24, Grand-Rue L-6730
Grevenmacher
Letsch Jeanne Bureau Grevenmacher 24, Grand-Rue L-6730
Grevenmacher
Letsch Jeanne Bureau Grevenmacher 24, Grand-Rue L-6730
Grevenmacher
Letsch Jeanne Bureau Grevenmacher 24, Grand-Rue L-6730
Grevenmacher
Letsch Jeanne Bureau Grevenmacher 24, Grand-Rue L-6730
Grevenmacher
Letsch Jeanne Bureau Grevenmacher 24, Grand-Rue L-6730
Grevenmacher
Letsch Jeanne Bureau Grevenmacher 24, Grand-Rue L-6730
Grevenmacher
51 30 23 20
51 30 23 20
51 30 23 20
51 30 23 20
26 72 90 56
26 72 90 56
26 72 90 56
26 72 90 56
26 72 90 56
26 72 90 56
26 72 90 56
26 72 90 56
Melchers Monique Bureau régional Est b.p. 77 L-6401 Echternach
26 72 12 10
Melchers Monique Bureau régional Est b.p. 77 L-6401 Echternach
Melchers Monique Bureau régional Est b.p. 77 L-6401 Echternach
Melchers Monique Bureau régional Est b.p. 77 L-6401 Echternach
Melchers Monique Bureau régional Est b.p. 77 L-6401 Echternach
26 72 12 10
26 72 12 10
26 72 12 10
26 72 12 10
Melchers Monique Bureau régional Est b.p. 77 L-6401 Echternach
26 72 12 10
Melchers Monique Bureau régional Est b.p. 77 L-6401 Echternach
Melchers Monique Bureau régional Est b.p. 77 L-6401 Echternach
26 72 12 10
26 72 12 10
Theisen Romaine - Bureau régional Est b.p. 77 L-6401 Echternach
26 72 12 10
Theisen Romaine - Bureau régional Est b.p. 77 L-6401 Echternach
Theisen Romaine - Bureau régional Est b.p. 77 L-6401 Echternach
Theisen Romaine - Bureau régional Est b.p. 77 L-6401 Echternach
Theisen Romaine - Bureau régional Est b.p. 77 L-6401 Echternach
Theisen Romaine - Bureau régional Est b.p. 77 L-6401 Echternach
Theisen Romaine - Bureau régional Est b.p. 77 L-6401 Echternach
Theisen Romaine - Bureau régional Est b.p. 77 L-6401 Echternach
Roettgers Gérard - Bureau régional CENTRE/OUEST Antenne Diekirch
26 72 12 10
26 72 12 10
26 72 12 10
26 72 12 10
26 72 12 10
26 72 12 10
26 72 12 10
7, avenue de la Gare L-9233 Diekirch
Roettgers Gérard - Bureau régional CENTRE/OUEST Antenne Diekirch
7, avenue de la Gare L-9233 Diekirch
Roettgers Gérard - Bureau régional CENTRE/OUEST Antenne Diekirch
7, avenue de la Gare L-9233 Diekirch
Roettgers Gérard - Bureau régional CENTRE/OUEST Antenne Diekirch
7, avenue de la Gare L-9233 Diekirch
Roettgers Gérard - Bureau régional CENTRE/OUEST Antenne Diekirch
7, avenue de la Gare L-9233 Diekirch
Roettgers Gérard - Bureau régional CENTRE/OUEST Antenne Diekirch
7, avenue de la Gare L-9233 Diekirch
27 80 35 1
27 80 35 1
27 80 35 1
27 80 35 1
27 80 35 1
14
14
Synecosport)
Mertert
Mompach
Arenzdallgemeng
Schreiner Marc Bureau régional Sud-Est 21, rue d'Esch L-4392
27 80 35 1
155
16
Schieren
17
Bissen
17
Boevange
17
Fischbach
17
Larochette
17
Lintgen
17
Lorentzweiler
17
Mersch
17
Nommern
17
Saeul
17
Vichten
18
Beckerich
18
Ell
18
Hobscheid
18
Kehlen
18
Koerich
18
Préitzerdaul
18
Redange
18
Septfontaines
18
Tuntange
18
Useldange
18
Wahl
19
Bourscheid
19
Clervaux
19
19
156
Roettgers Gérard - Bureau régional CENTRE/OUEST Antenne Diekirch
7, avenue de la Gare L-9233 Diekirch
Dhur Diane - Bureau régional CENTRE/OUEST 5, rue des Prés L-7561
MERSCH
Dhur Diane - Bureau régional CENTRE/OUEST 5, rue des Prés L-7561
MERSCH
Dhur Diane - Bureau régional CENTRE/OUEST 5, rue des Prés L-7561
MERSCH
Dhur Diane - Bureau régional CENTRE/OUEST 5, rue des Prés L-7561
MERSCH
Dhur Diane - Bureau régional CENTRE/OUEST 5, rue des Prés L-7561
MERSCH
Dhur Diane - Bureau régional CENTRE/OUEST 5, rue des Prés L-7561
MERSCH
Dhur Diane - Bureau régional CENTRE/OUEST 5, rue des Prés L-7561
MERSCH
Dhur Diane - Bureau régional CENTRE/OUEST 5, rue des Prés L-7561
MERSCH
Dhur Diane - Bureau régional CENTRE/OUEST 5, rue des Prés L-7561
MERSCH
Dhur Diane - Bureau régional CENTRE/OUEST 5, rue des Prés L-7561
MERSCH
Seyler Joëlle- Bureau régional CENTRE/OUEST 5, rue des Prés L-7561
MERSCH
Seyler Joëlle- Bureau régional CENTRE/OUEST 5, rue des Prés L-7561
MERSCH
Seyler Joëlle- Bureau régional CENTRE/OUEST 5, rue des Prés L-7561
MERSCH
Seyler Joëlle- Bureau régional CENTRE/OUEST 5, rue des Prés L-7561
MERSCH
Seyler Joëlle- Bureau régional CENTRE/OUEST 5, rue des Prés L-7561
MERSCH
Seyler Joëlle- Bureau régional CENTRE/OUEST 5, rue des Prés L-7561
MERSCH
Seyler Joëlle- Bureau régional CENTRE/OUEST 5, rue des Prés L-7561
MERSCH
Seyler Joëlle- Bureau régional CENTRE/OUEST 5, rue des Prés L-7561
MERSCH
Seyler Joëlle- Bureau régional CENTRE/OUEST 5, rue des Prés L-7561
MERSCH
Seyler Joëlle- Bureau régional CENTRE/OUEST 5, rue des Prés L-7561
MERSCH
Seyler Joëlle- Bureau régional CENTRE/OUEST 5, rue des Prés L-7561
MERSCH
Mergen Patrick- Bureau régional Nord Antenne Diekirch 7, avenue de
la Gare L-9233 Diekirch
Mergen Patrick- Bureau régional Nord Antenne Diekirch 7, avenue de
Parc Hosingen (Syndicat
la Gare L-9233 Diekirch
Mergen Patrick- Bureau régional Nord Antenne Diekirch 7, avenue de
Sispolo)
Putscheid (syndicat
la Gare L-9233 Diekirch
Mergen Patrick- Bureau régional Nord Antenne Diekirch 7, avenue de
Sispolo)
la Gare L-9233 Diekirch
Mergen Patrick- Bureau régional Nord Antenne Diekirch 7, avenue de
19
Tandel
19
Troisvierges
la Gare L-9233 Diekirch
Mergen Patrick- Bureau régional Nord Antenne Diekirch 7, avenue de
la Gare L-9233 Diekirch
27 80 35 1
26 32 47 1
26 32 47 -1
26 32 47 1
26 32 47 1
26 32 47 1
26 32 47 1
26 32 47 1
26 32 47 1
26 32 47 -1
26 32 47 -1
26 32 47 -1
26 32 47 -1
26 32 47 -1
26 32 47 -1
26 32 47 -1
26 32 47 -1
26 32 47 -1
26 32 47 -1
26 32 47 -1
26 32 47 -1
26 32 47 -1
27 80 35-1
27 80 35-1
27 80 35-1
27 80 35-1
27 80 35-1
27 80 35-1
19
Vianden
19
Weiswampach
19
Wincrange
20
20
20
Boulaide (syndicat
Harlange)
Esch-sur-Sûre
Eschweiler (syndicat
Schoulkauz Wilwerwiltz)
20
Goesdorf
20
Grosbous
Harlange/
20
20
20
Boulaide,Winseler, Lac de
la Haute Sure
Kiischpelt (syndicat
la Gare L-9233 Diekirch
Zeien Laurence - Bureau régional NORD 8, avenue Nic Kreins L-9536
WILTZ
Zeien Laurence - Bureau régional NORD 8, avenue Nic Kreins L-9536
WILTZ
Zeien Laurence - Bureau régional NORD 8, avenue Nic Kreins L-9536
WILTZ
Zeien Laurence - Bureau régional NORD 8, avenue Nic Kreins L-9536
WILTZ
Zeien Laurence - Bureau régional NORD 8, avenue Nic Kreins L-9536
WILTZ
Zeien Laurence - Bureau régional NORD 8, avenue Nic Kreins L-9536
WILTZ
Zeien Laurence - Bureau régional NORD 8, avenue Nic Kreins L-9536
(syndicat Harlange)
WILTZ
Zeien Laurence - Bureau régional NORD 8, avenue Nic Kreins L-9536
20
Rambrouch
20
Wiltz
21
la Gare L-9233 Diekirch
Mergen Patrick- Bureau régional Nord Antenne Diekirch 7, avenue de
WILTZ
Zeien Laurence - Bureau régional NORD 8, avenue Nic Kreins L-9536
Mertzig
20
la Gare L-9233 Diekirch
Mergen Patrick- Bureau régional Nord Antenne Diekirch 7, avenue de
Schoulkauz Wilwerwiltz)
Lac de la Hte Sûre
20
20
Mergen Patrick- Bureau régional Nord Antenne Diekirch 7, avenue de
WILTZ
Zeien Laurence - Bureau régional NORD 8, avenue Nic Kreins L-9536
WILTZ
Zeien Laurence - Bureau régional NORD 8, avenue Nic Kreins L-9536
Wilwerwiltz (syndicat
WILTZ
Zeien Laurence - Bureau régional NORD 8, avenue Nic Kreins L-9536
Schoulkauz)
Winseler (syndicat
WILTZ
Zeien Laurence - Bureau régional NORD 8, avenue Nic Kreins L-9536
Harlange)
WILTZ
Lommel Arlette -Bureau régional CENTRE 2, rue Fort Wallis L-2714
Ecoles européennes
Luxembourg
Demandeurs de protection Joël Mischaux - Bureau régional Centre 17a, rte de Longwy
20
20
20
20
20
20
20
20
20
20
21
27 80 35-1
27 80 35-1
26 95 24 21
26 95 24 21
26 95 24 21
26 95 24 21
26 95 24 21
26 95 24 21
26 95 24 21
26 95 24 21
26 95 24 21
26 95 24 21
26 95 24 21
26 95 24 21
26 95 24 21
27 48 51 20
26 44 62 50
26 95 24 21
26 95 24 21
26 95 24 21
26 95 24 21
26 95 24 21
26 95 24 21
26 95 24 21
26 95 24 21
26 95 24 21
L-8080 Bertrange
Heiderscheid (syndicat Welbes Françoise - Bureau régional NORD 8, avenue Nic Kreins
Esch-Sûre-Heiderscheid) L-9536 WILTZ
Kautenbach (syndicat
Welbes Françoise - Bureau régional NORD 8, avenue Nic Kreins
Schoulkauz Wilwerwiltz) L-9536 WILTZ
Welbes Françoise- Bureau régional NORD 8, avenue Nic Kreins
Kiischpelt
L-9536 WILTZ
Lac de la Hte Sûre
Welbes Françoise - Bureau régional NORD 8, avenue Nic Kreins
(syndicat Harlange)
L-9536 WILTZ
Welbes Françoise - Bureau régional NORD 8, avenue Nic Kreins
Mertzig
L-9536 WILTZ
Welbes Françoise - Bureau régional NORD 8, avenue Nic Kreins
Neunhausen
L-9536 WILTZ
Welbes Françoise - Bureau régional NORD 8, avenue Nic Kreins
Rambrouch
L-9536 WILTZ
Welbes Françoise - Bureau régional NORD 8, avenue Nic Kreins
Wiltz
L-9536 WILTZ
Wilwerwiltz (syndicat
Welbes Françoise - Bureau régional NORD 8, avenue Nic Kreins
Schoulkauz)
L-9536 WILTZ
Winseler (syndicat
Welbes Françoise - Bureau régional NORD 8, avenue Nic Kreins
Harlange)
L-9536 WILTZ
Hastert Serge -Bureau régional CENTRE 2, rue Fort Wallis
Ecoles européennes
L-2714 Luxembourg
internationale
27 80 35-1
26 95 24 21
27 48 51 20
157
7.6. Liste des présidents des comités d’école
158
Beaufort
Beckerich
Berdorf
Bertrange
Bettembourg
Bettembourg
Bettembourg
Bettembourg
Bettendorf
Betzdorf
Billek
Bissen
Biwer
Boevange/Attert
Bourscheid
Bous
Clervaux
Colmar-Berg
Consdorf
Contern
Dalheim
Diekirch
Differdange
Differdange
Differdange
Differdange
Differdange
Differdange
Dippach
Dudelange
Dudelange
Dudelange
Dudelange
Dudelange
Dudelange
15
18
15
4
10
10
10
10
16
14
13
17
14
17
19
12
19
16
15
13
12
16
6
6
6
6
6
5
7
7
7
7
7
7
Commune
Arrond.
159
Beeforter Buergfénkelcher
Schoul Biekerech
Ecole fondamentale de la commune de Berdorf
Ecole de Bertrange
Reebouschoul
Schoul am Duerf
Sonneschoul
Service scolaire de la Commune de
Bettembourg
Ecole communale Bettendorf
Schoulcampus Am Stengert
Ecole fondamentale Billek
Biisser Schoul
Ecole centrale "An der Wiss"
Schoul Béiwen/Atert
Zentralschoul Buurschent
Ecole Centrale Bous
Centre scolaire Reuler
Centre Scolaire Grand-Duc Henri
Ecole fondamentale Consdorf
Centre scolaire et sportif "Um Ewent"
Campus Scolaire de la commune de Dalheim
Ecole communale Diekirch
Ecole fondamentale Differdange-Centre
Ecole fondamentale Fousbann
Ecole fondamentale Niederkorn
Ecole fondamentale Oberkorn
Ecole fondamentale Woiwer
Service scolaire de la Ville de Differdange
Ecole centrale de Schouweiler
École Boudersberg
École Brill
École Deich
École Gaffelt
École Ribeschpont
École Strutzbierg
Nom de l'école fondamentale
3a, rue des écoles
51, route de Boudersberg
100, rue Norbert Metz
31, rue du Stade Jos Nosbaum
66, rue Gaffelt
41, rue Ribeschpont
20A, rue des Ecoles
1, route de Roost
10-12, Schoulstrooss
am Lëtschert
19, Groussgaass
11-13 rue de Luxembourg
Maison 84
rue de l'Ecole
2, rue Burgkapp
40, rue de Syren
20, Kierlingerstrooss
Place des Ecoles - Stehresplaz
Rue Emile Mark
Place des alliés
Rue Pierre Gansen
Rue Boettelchen
Rue Neuwies
1, rue Neuve
20, rte de Luxembourg
Grand-rue
6, Dikrecherstrooss
4, bäim Maartbësch
2, beim Schlass
43, rue Marie-Thérèse
15, rue de l'Ecole
45, rue de l'Ecole
13, rue du Château
Adresse de l'école
L-9353 Bettendorf
L-6910 Roodt-Syre
L-5499 Dreiborn
L-7791 Bissen
L-6833 Biwer
L-8711 Boevange/Attert
L-9140 Bourscheid
L-5408 Bous
L-9768 Reuler
L-7730 Colmar-Berg
L-6211 Consdorf
L-5316 Contern
L-5685 Dalheim
L-9226 Diekirch
L-4620 Differdange
L-4508 Differdange
L-4570 Niederkorn
L-4517 Oberkorn
L-4635 Differdange
L-4530 Differdange
L-4994 Schouweiler
L-3428 Dudelange
L-3524 Dudelange
L-3532 Dudelange
L-3480 Dudelange
L-3548 Dudelange
L-3461 Dudelange
L-6310 Beaufort
L-8523 Beckerich
L-6552 Berdorf
L-8058 Bertrange
L-3257 Bettembourg
L-3233 Bettembourg
L-3385 Noertzange
L-3217 Bettembourg
Code postal école
2658308541
26585030
26585275
58630225
26584922
2658308562
26585037
26585276
58630221
26584924
26528699
26511634
26512703
371517
26511444
26511888
790539-70
26786969
23667598
790539-1
2678691
23676498
263721-61
275106647
516121550
265689412
26528400
520270106
26510348
710471-39
26610658
269026-60
267087-32
710471-30
26630658
269026-1
267087-21/28
92089022
802588
770615-44
760603215
265297400
524653
265297703
514003
8092121
770615-20
760603210
26876586
236221806
79931130
26312751
Fax école
268788-1
236221800
7993111
26312703
Téléphone école
Schmit
Bettinelli
Sinner
Marini
Hübsch
Kohl
Dondlinger
Bour
Baus
Kries
Johanns
Kinnen
Stoffel
Weydert
Zahles
Mambourg
Mirkes
Maola
Nitschké
Falbo
Arendt
Back
Hensen
Kickert
Zuang
Hastert
Bonvini
Nom du
président
Helminger
Genot-Fischer
Hecker
Ferrari
Steffen
Weis
Muller
Bartringer
Claude
David
Luc
Diane
Laurent
Laurent
Françoise
Robert
Marilynn (Lynn)
Tessy
Pierre
Joëlle
Laurent
Marc
Nathalie
Marianne
Danielle
Sarah
Muriel
Marilena
Patrick
Françoise
Luc
Mike
Romain
Christiane
Ronny
Prénom du
président
Elizabeth
Renée
Mike
Daniel
Yves
Tom
Carlo
Romain
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
e-mail
Esch-sur-Sûre
Ettelbruck
Feulen
Fischbach
Frisange
Garnich
Goesdorf
Grevenmacher
Grosbous
Harlange
Heffingen
Hesperange
Hesperange
Hesperange
Hesperange
Hesperange
Hobscheid
Junglinster
Junglinster
Junglinster
20
16
16
17
10
5
20
13
20
20
14
3
3
3
3
18
14
14
14
8
8
8
8
8
8
8
8
8
Echternach
Ell
Erpeldange-surSûre
Esch-sur-Alzette
Esch-sur-Alzette
Esch-sur-Alzette
Esch-sur-Alzette
Esch-sur-Alzette
Esch-sur-Alzette
Esch-sur-Alzette
Esch-sur-Alzette
Esch-sur-Alzette
Esch-sur-Alzette
15
18
16
160
Ecole de Hesperange
Ecole de Howald
Ecole d'Itzig
Service de l'enseignement Hesperange
Ecole fondamentale de la Commune de
Hobscheid / Administration Communale de
Hobscheid
Schoul Buerglënster
Schoul Gonnereng
Schoul Jonglënster
Angsber Schoul
Ecole Centrale de la Commune de Frisange
Ecole Garnich
Schoul Géisdref
Ecole fondamentale de la Ville de
Grevenmacher
Groussbusser Schoul
Regionalschoul Uewersauer
Schoul vun der Gemeng Hiefenech
Ecole de Fentange
Ecole fondamentale 'Ancien Lycée'
Ecole fondamentale Brill
Ecole fondamentale Brouch
Ecole fondamentale Dellhéicht
Ecole fondamentale Grand-Rue
Ecole fondamentale Jean Jaurès
Ecole fondamentale Lallange
Ecole fondamentale Nonnewisen
Ecole fondamentale Nonnewisen
Service de l'enseignement de la Ville d'Eschsur-Alzette
Ecole centrale Heiderscheid
Ettelbrécker Schoul
Am Kuebebongert
Millermoaler Schull Eechternoach
Schoul "Um Fräschepillchen"
Schoulzentrum IERPELDENG
1, rue de l'Ecole
1, rue d'Ernster
22, rue du village
9, rue Bettembourg
20, avenue Grand-Duc Jean
2, rue de l'Ecole
474, rte de Thionville
28, rue de l'Ecole
1, rue de Bastogne
15, rue Mgr. Fallize
27, op der Strooss
75, rue de Bettembourg
16, rue de Schoos
Robert Schuman Strooss
46, rue de l'Ecole
1, op der Driicht
1, rue de l'Ecole
Schoulstrooss
B.P. 116
1, Bongerterwee
Montagne de l'Ecole
Place de la Résistance
Rue Michel Lentz
Rue de l'Hôpital
Grand-rue
Rue Sidney Thomas
Bd Pierre Dupong
Place Adeline Pellegrino
Place Adeline Pellegrino
6, place Boltgen
Place Isidore Comes
27, Haaptstrooss
Rue Michel Kremer
L-6162 Bourglinster
L-6183 Gonderange
L-6140 Junglinster
L-5810 Hesperange
L-1842 Howald
L-5957 Itzig
L-5886 Hesperange
L-8466 Eischen
L-9154 Grosbous
L-9655 Harlange
L-7650 Heffingen
L-5811 Fentange
L-7410 Angelsberg
L-5751 Frisange
L-8353 Garnich
L-9653 Goesdorf
L-6722 Grevenmacher
L-9157 Heiderscheid
L-9002 Ettelbruck
L-9175 Niederfeulen
L-4102 Esch-sur-Alzette
L-4041 Esch-sur-Alzette
L-4209 Esch-sur-Alzette
L-4137 Esch-sur-Alzette
L-4132 Esch-sur-Alzette
L-4332 Esch-sur-Alzette
L-4086 Esch-sur-Alzette
L-4272 Esch-sur-Alzette
L-4272 Esch-sur-Alzette
L-4044 Esch-sur-Alzette
L-6443 Echternach
L-8530 Ell
L-9147 Erpeldange
3901331
360060-22/21/23
494231/485762
369613/367044/367882
8891901
937090213
878330-200
369441-22/36944123
325765-23
23676462
380019-21
26888722
839626
819181-885
81240456
547383464
549748
547383594
558318
544499
729234-1
2662381
818297-25
661708523
39013331
36944141/369441-42
366351
496659
367881
838655
937090-250
26888799
326883
23676468
839606
819181-810
81240450
811319
729234222
Patrick
Chantal
Françoise
Michel
Laurent
Gaby
David
Nadine
Laurent
Edmond
Nico
Laurence
Chantal
Pole
Sandra
Jean
Malou
Martine
Marc
Patricia
Jeff
Marc
Enrico
Sonia
Mélanie
Gabrielle
Chantal
Clees, ép. Schmitt Christine
Konsbruck
Thierry
Anzia
Georgette
Remakel
Thill
Feyder
Donven
Theis
Mack
Marth
Emering
Schoder
Bleser
Kasel
Schmartz, ép.
Franck
Haas
Eich
Diederich
Fautsch, ép. Graffé
Baum
Burg
Pierrard
Terreri
Reding
Weidert
Tritta
Mousel
Krecké
Kayser
Schoettert
Bisenius
Gérard
Felten-Bettendorf Marie-Paule
Weis
Lucien
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
en[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
2
2
2
2
2
2
2
5
17
17
1
1
1
1
1
1
1
1
1
2
2
18
18
3
15
17
13
10
5
5
Ecole fondamentale de Bascharage p.a.
Administration communale de Käerjeng
Käerjeng
Schoul Kéinzig p.a. Administration communale
de Käerjeng
Kayl
École communale de Kayl, p.a. Administration
communale Kayl
Kayl
Service Scolaire, Adm. Communale de Kayl
Kehlen
Schoul Kielen, Service de l'Enseignement
Koerich
Schoul Käerch
Kopstal
Ecole Bridel-Kopstal
La Vallée de l'Ernz Äerenzdallschull
Larochette
Fielser Schoul
Lenningen
Ecole fondamentale de la commune de
Lenningen
Leudelange
Ecole de Leudelange
Lintgen
Ecole de Lintgen
Lorentzweiler
Campus Scolaire Jos Wohlfart
Luxembourg
Ecole fondamentale Beggen
Luxembourg
Ecole fondamentale Bonnevoie-Gellé
Luxembourg
Ecole fondamentale Bonnevoie-Schlechter
Luxembourg
Ecole fondamentale Bonnevoie-Verger
Luxembourg
Ecole fondamentale Cents
Luxembourg
Ecole fondamentale Clausen
Luxembourg
Ecole fondamentale Dommeldange
Luxembourg
Ecole fondamentale Eich
Luxembourg
Ecole fondamentale Hamm
Luxembourg
Ecole fondamentale Belair-Diderich
Luxembourg
Ecole fondamentale Belair-Kayser, rue Charles
IV
Luxembourg
Ecole fondamentale Cessange
Luxembourg
Ecole fondamentale Gare
Luxembourg
Ecole fondamentale Gasperich
Luxembourg
Ecole fondamentale Hollerich
Luxembourg
Ecole fondamentale Kirchberg
Luxembourg
Ecole fondamentale Limpertsberg
Luxembourg
Ecole fondamentale Merl
Käerjeng
161
226, rue Cessange
20, rue du Commerce
17, rue Verdi
21, rue Antoine Meyer
1, rue Anne Beffort
1, rue Batty Weber
3, rue Adam Roberti
7, place des martyrs
Place Publique
12, rue J.-P. Glaesener
191, rue de Beggen
6, rue J.B. Gellé
55, rue Demy Schlechter
54, rue du Verger
49, rue Léon Kauffmann
257, rue de Neudorf
1, rue Mongenast
151, rue de Mühlenbach
159, rue de Hamm
63, av. Gaston Diderich
23, rue Charles IV
L-1321 Luxembourg
L-1351 Luxembourg
L-2664 Luxembourg
L-2153 Luxembourg
L-1276 Luxembourg
L-2716 Luxembourg
L-2429 Luxembourg
L-3361 Leudelange
L-7455 Lintgen
L-7358 Lorentzweiler
L-1221 Luxembourg
L-1620 Luxembourg
L-2521 Luxembourg
L-2665 Luxembourg
L-1853 Luxembourg
L-2221 Luxembourg
L-2161 Luxembourg
L-2168 Luxembourg
L-1713 Luxembourg
L-1420 Luxembourg
L-1309 Luxembourg
B.P. 56
15, rue de Mamer
1, Neie Wee
rue de l'Ecole
26, rue de Savelborn
21, rue de Medernach
16, rue de l'Ecole
26 48 27 89
26259116
4796-6570
4796-6535
47.966.877
47966979
320871
33085193
47963039
359736
35951433
328314
33085166
47966626
879530
566666-525
879082-1
39979245
566666-370
L-3601 Kayl
L-8280 Kehlen
L-8385 Käerch
L-8128 Bridel
L-7660 Medernach
L-7619 Larochette
L-5414 Canach
4, rue de l'Hôtel de Ville
24, rue de l'Eau B.P. 50
L-4920 Bascharage L-4901
Bascharage
L-4920 Bascharage L-4901
Bascharage
L-3674 Kayl
56 66 66 374
24, rue de l'Eau B.P. 50
Greis
Adam
Welter
Welter
Steffen
Molitor
Michels
Schintgen
Thimmesch
Schmit
Dauphin
Pündel
Kails
Schonckert
Barthel
Entringer
Grethen
Schwartz
Clesse
Grevink
Pletschette
Ravarani
Bodson
Bleser
NENUTIL
Heuskin
Jaas
Jacoby
Olsem
Weiler
Bintener
Jessica
Monique
Kristina
Jean
Francine
Marc
Kyra
Marianne
Carlo
Paul
Tom
Caroline
Daisy
Pascale
Jean-Paul
Guy
Claude
Anne-Marie
Sheila
Anna Christina
Christophe
Pascale
Paul
Nadine
Lubomir
Viviane
Corinne
Corinne
Malou
Sandra
Frank
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
chr[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
Luxembourg
Luxembourg
Mondercange
Mondercange
Mondorf-lesBains
Niederanven
Nommern
Pétange
Pétange
Pétange
Preizerdaul
7
Rambrouch
Reckange/Mess
Redange/Attert
Reisdorf
Remich
Roeser
Rosport
Rumelange
Saeul
Sandweiler
Sanem
Sanem
Sanem
Sanem
20
5
18
15
12
12
15
9
17
13
11
11
11
11
13
17
9
9
9
18
12
Mamer
Mersch
Mertert
Mertert
Mertzig
Mompach
4
17
14
14
20
14
2
162
Centre scolaire et sportif "Raoul FOLLEREAU"
Koetschette
Schoul Kleesebierg
Schoul Réiden
Ecole Reisdorf
Ecole de la Ville de Remich
Ecole de Roeser
Schull vun der Gemeen Rouspert
Ecole Fondamentale Sauerwisen Rumelange
Sëller Schoul
Zentralschoul
Ecole Belvaux-Poste
Ecole Chemin Rouge
Ecole Ehlerange
Ecole Sanem
Ecole fondamentale Rollingergrund
Service de l'enseignement de la Ville de
Luxembourg
Ecole fondamentale "Kinneksbond" Mamer
Ecole de Mersch
Ecole fondamentale Mertert
Ecole fondamentale Wasserbillig
Mäerzeger Schoul
Ecole fondamentale de la commune de
Mompach
Ecole de Mondercange
Service de l'enseignement Mondercange
Complexe scolaire Grande-Duchesse Maria
Teresa
Centre scolaire "Am Sand"
Schoulcampus Noumer
Schoul Lamadelaine
Schoul Péiteng
Schoul Rodange
Schoul Préizerdaul
23, rue de la Montée
1, Allée des Tilleuls
1, place de l'église
B.P. 9
6, rue des Sacrifiés
10, rue Henri Tudor
B.P. 63
7, rte d'Arlon
6, rue J.B. Weicker
B.P. 67
B.P. 67
B.P. 67
B.P. 67
1, rue de la Paix
Am Sand
31-33 rue Principale
17, rue de la Providence
1E, rue de l'Eglise
1C, rue de l'Ecole
3, rue de l'école
Rue Arthur Tinnes
B.P. 50
Avenue des Villes Jumelées
42, route d'Arlon
B.P. 93
5, rue du Parc
27a, rue Duchscher
22, rue principale
84, Haaptstrooss
239, rue de Rollingergrund
20, rue de Commerce
L-4981 Reckange-sur-Mess
L-8508 Redange/Attert
L-9391 Reisdorf
L-5501 Remich
L-3397 Roeser
L-6582 Rosport
L-3701 Rumelange
L-7471 Saeul
L-5255 Sandweiler
L-4401 Belvaux
L-4401 Belvaux
L-4401 Belvaux
L-4401 Belvaux
L-8821 Koetschette
L-6999 Oberanven
L-7465 Nommern
L-4885 Lamadelaine
L-4732 Pétange
L-4813 Rodange
L-8606 Bettborn
L-3919 Mondercange
L-3901 MONDERCANGE
L-5612 Mondorf-les-Bains
L-8210 Mamer
L-7501 Mersch
L-6684 Mertert
L-6616 Wasserbillig
L-9168 Mertzig
L-6661 Born
L-2441 Luxembourg
L-1351 Luxembourg
836216
23692-213
369232314
730399
5661789106
23638097
359711326
593075-28/35
593075-28/35
593075-28/35
593075-28/35
263712-x
2364191
348473-1
837695
50740941
23636320
508737
23621521
236055-1
556025-1
26395-600
325023-1
748096
740726
83870521
26742120
369232350
730346
566178250
26610544
359711-330
593075-94
593075-94
593075-94
593075-94
26615442
348473-250
837695
23651896
509790
26500964
23623005
236055-739
556025-213
749363
749053
26880980
26742144
26395-666
Peters
Heftrich
Puraye
Beining
Claerebout-Lenert
Werdel
Steffen
Wolff
Dinis Martins
Wintersdorf
Walther
Allar
Termont-Ihry
Schmit
Barthels
Schrank
Pütz
Jentges
SchreiberGremling
Theisen
Thommes
Schaul
Meisch
Trierweiler
Hoffmann
Schmit, ép.
Theobald
Rings
Claus
Sandt
Deloge
Keup
Martine
Nathalie
Elisabeth
Lynn
Brigitte
Paul
Joël
Guy
Susana
Joël
Georges
Peggy
Marianne
Thomas
Mike
Lynn
Guy
Steve
Olivier
Nathalie
Robert
Paul
Paul
Marc
Josiane
Liss
Philippe
Marco
Joëlle
Christophe
Fred
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
olly.jen[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
Stadtbredimus
Steinfort
Steinsel
Strassen
SYNECOSPORT
Tandel
Troisvierges
Tuntange +
Septfontaine
Useldange
Vianden
Vichten
Wahl
Waldbillig
Waldbrediumus
Walferdange
12
5
4
4
14
19
19
18
15
12
4
18
19
17
18
Sanem
Sanem
Schengen
Schengen
Schengen
Schieren
Schifflange
Schifflange
Schifflange
SCHOULKAUZ
SCHOULKAUZ
Schuttrange
SISPOLO
11
11
12
12
12
16
11
11
11
20
20
13
19
163
Schoul Useldeng
Veiner Schull
Schoul Viichten
Schoul Gemeng Wahl / Administration
communale de Wahl
Michel-Rodange-Schoul Waldbëlleg
École préscolaire et primaire de Trintange
Ecole Walferdange
Ecole de la Commune de Stadtbredimus
Ecole fondamentale de la commune de
Steinfort
Ecole fondamentale de la Commune de
Steinsel
Ecole de Strassen
Ecole fondamentale "Renert"
Schoul Tandel
Ëlwenter Schull
Schoul vun Téinten a Simmer
Ecole Scheuerhof
Ecole Soleuvre 2000
Zentralschoul Elwéng
Zentralschoul Remerschen
Zentralschoul Bech-Maacher
Schierener Schoul
Ecole Albert Wingert
Ecole Lydie Schmit
Ecole Nelly Stein
Ecole SCHOULKAUZ
Ecole SCHOULKAUZ
Schoul an der Dällt
Centre scolaire "Parc Housen"
5, A Kilker
27, rue de l'Église
B.P. 1
rue de Schandel
5, rue Victor Hugo
32, rue Principale
32, rue Principale
1, rue de l'Ecole
1, Schoulstrooss
4, Veianerstrooss
montée de l'école
5, rue de Brouch
20, rue des Vergers
B.P. 12
Rue de Kleinbettingen
B.P. 67
B.P. 67
10, Schoulstrooss
25, Wäistrooss
33 et 35 rue des caves
10, Cité Saint Blaise
B.P. 11
B.P. 11
B.P. 11
17-19, a Millefeld
17-19, a Millefeld
185, rue Principale
4b, am Parc
L-7680 Waldbillig
L-5460 Trintange
L-7201 Walferdange
L-8707 Useldange
L-9414 Vianden
L-9190 Vichten
L-8838 Wahl
L-8073 Strassen
L-6830 Berbourg
L-9395 Tandel
L-9908 Troisvierges
L-7481 Tuntange
L-7339 Steinsel
L-5501 Remich
L-8436 Steinfort
L-4401 Belvaux
L-4401 Belvaux
L-5692 Elvange
L-5440 Remerschen
L-5404 Bech-Kleinmacher
L-9117 Schieren
L-3801 Schifflange
L-3801 Schifflange
L-3801 Schifflange
L-9776 Wilwerwiltz
L-9776 Wilwerwiltz
L-5366 Munsbach
L-9836 Hosingen
878846-1 / 621659419
358431-23
33971317
2661141
834685888050-21/23/25
2680111
621215231
266117-1
33761731
236962-1
399313-301 / 621275596
269125-1
269125-1
359889-321
929598-200 / 921341-23
593075-28/35
593075-28/35
23664537
26666020
23698003 / 26660628
621725681
35843160
338018
26610712
849592
88805030
26801150
998151250
266117-28
Thinnes
Steffen
Warisse
Reuter
Lutz
Schneider
Flammang
Fayot, ép.
Braconnier
Lamby
Irthum
Käppeli
Pletsch
Weber
Theis
Theisen
Schons
Nennig
Muller-Sandt
817053-33 / 31 Kempa
Biewer
Giannessi
Dahm, ép. Treinen
269125-98
Plier
269125-98
Mousty
359 889-359
Peters
929598-202 / Kinn
929319
Speltz
399313-930
Kohnen
593075-94
593075-94
26665359
26666050
Sandra
Michel
Jean-Paul
Sylvie
Andy
Mike
David
Françoise
Gilles
Joanne
Josiane
Simone
Jeanne
Carlo
Christian
Guy
Pascal
Josiane
Josiane
Claudine
Jos
Christiane
Tina
Claudine
Yves
Ken
Pascal
Tessy
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
12
19
20
20
20
19
Weiler-la-Tour
Weiswampach
Wiltz
Wiltz
Wiltz
Wincrange
CHL-Classes
spécialisées
Foyer Heliar (OLAI)
Eis Schoul
Centre
thérapeutique
Kannerhaus Jean
164
rue de Luxembourg
8, am Eelerich
Rue du Pont
9a, av. Nic Kreins
11, avenue Nic Kreins
Maison no. 86
4, rue Barblé
5, rte de Diekirch
47, rue des Maraîschers
15A, r. du Château
Ecole Centrale Weiler-la-Tour
Wämper Schull
Ecole - Villa Mirabella
Ecole - Villa Millermoaler
Ecole - Reenert
Schoul um Kiemel
CHL-Classes spécialisées
Foyer Heliar (OLAI)
Eis Schoul
Centre thérapeutique Kannerhaus Jean
L-6590 Weilerbach
L-2124 Luxembourg
L-6922 Berg (Betzdorf)
L-5772 Weiler-la-Tour
L-9991 Weiswampach
L-9554 Wiltz
L-9536 Wiltz
L-9536 Wiltz
L-9780 Wincrange
L-1210 Luxembourg
26876685
269001-42
958370-49
958370-49
958370-60
994696-362
26 72 53 50
958370-48
959829
994696-380
23660309
269575-19
Eicher
Rinnen
Schlabertz
Huet
Lallemand
Heintz
Emering, ép.
Bailleux
Trombini
Hilger
Oth
Manon
Marc
Myriam
Maryse
Tessy
Yves
Dan
Nadia
Danielle
Danielle
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
165
7.7. Rôle et liste des multiplicateurs
166
Enseignement fondamental
Scolarisation des enfants étrangers
Accueil des élèves récemment arrivés au pays :
rôle et tâches du multiplicateur
1. Définition du rôle de multiplicateur
Le multiplicateur est dans son arrondissement une personne-ressource pour les questions en relation avec
l’accueil d’élèves récemment arrivés au pays.
2. Tâches du multiplicateur
2.1 Fonction de conseil et de coach :
a. dans le cadre des cours d’accueil, il informe les enseignants nouvellement engagés sur leurs missions,
notamment :
•
•
•
•
•
l’accueil de l’élève ;
le partenariat avec les parents ;
les fiches et documents d’évaluation ;
le matériel didactique recommandé ;
les ressources à disposition (CASNA, médiateurs, instituteur-ressource) ;
b. il familiarise les titulaires des cours d’accueil de son arrondissement avec les instruments d’évaluation
diagnostique qui permettent d’évaluer les compétences linguistiques des élèves (langue maternelle et
langue apprise dans le cadre du cours d’accueil);
c. il favorise l’échange régional :
• concertations avec les multiplicateurs de la même région ;
• organisation de réunions de concertation pour les titulaires des cours d’accueil d’une région
(détermination d’un ordre du jour, gestion des rapports de réunion) ;
d. il assure une fonction de relais vis-à-vis :
•
•
•
de son inspecteur ;
de l’instituteur ressource de son arrondissement ;
du MENJE : voir point 1.5 ;
e. à plus long terme, certains multiplicateurs se spécialiseront comme formateurs.
2.2. Fonction de conseil vis-à-vis du MENJE : priorité retenue pour 2015/2016
•
implémentation d’un portfolio des langues pour les élèves des cours d’accueil.
167
3. Liste des multiplicateurs
Arr
Inspecteur
Communes / Ecoles
Multiplicateur
Adresse emai
Arr.
Inspecteur
Communes / Ecoles
Multiplicateur
Adresse email
1
Welbes
Françoise
Luxembourg - pour les écoles de
Bonnevoie, Cents, Hamm, Beggen,
Clausen, Dommeldange, Eich,
Mühlenbach, Neudorf et Pfaffenthal
HOSCHTIALEK
Anna
[email protected]
Medinger Guy
Ville de Luxembourg – pour les
écoles de Belair, Cessange, Merl,
Luxbg-Gare, Gasperich, Hollerich,
Kiem, Kirchberg, Limpertsberg,
Rollingergrund, Val-Ste-Croix,
Weimershof et Weimerskirch
TORNARE
Gretchen
[email protected]
3
Vanholst
Francine
Hesperange-Kopstal, pour les écoles
privées situées sur le territoire de la
Ville de Luxembourg, Kopstal, Bridel,
Howald
JANDER Tom
[email protected]; [email protected]
education.lu [email protected]
education.lu
4
Kockhans Alex
Bertrange, Mamer, Strassen, Steinsel,
Walferdange
RISCH Marielle
[email protected]
5
Greisch MariePaule
Käerjeng, Dippach, Garnich,
Leudelange, Reckange, Steinfort
LEMMER Nadine
[email protected]
Differdange
Personne de
contact:
PÜTZ Romina
[email protected] ; [email protected]
education.lu
STULL Jérôme
[email protected]
SCHIRTZ Léa
[email protected]
villeesch.lu
2
6
7
8
Mainini Mirko
Suman Marco
Baum Joa
Dudelange, Mondercange
Esch sur Alzette
[email protected]
[email protected]
Ney Georges
10
Welter Jean-Paul Bettembourg, Frisange, Kayl
SCHMIT Lydie
[email protected]
11
Bodson Marc
Sanem, Schifflange
RIES Philip
[email protected]
Schreiner Marc
Bous, Dalheim, Mondorf, Roeser,
Schengen, Stadtbredimus,
Waldbredimus, Weiler-la-Tour,
Remich
OLIVEIRA Sylvie
sylvie.oliveir[email protected]
Letsch Jeanne
Contern, Flaxweiler, Lenningen,
Niederanven, Sandweiler,
Schuttrange, Wormeldange,
Grevenmacher
LAMPACH Joëlle
[email protected]
13
168
[email protected]
9
12
Rumelange, Pétange
Personne
de contact:
COCARD Steve
[email protected]
14
Melchers
Monique
Bech, Betzdorf, Biwer, Heffingen,
Junglinster, Manternach, Mertert,
Mompach, Wasserbillig
JACOBS Gunna
[email protected]
15
Theisen
Romaine
Äerenzdallgemeng, Beaufort,
Berdorf, Consdorf, Reisdorf, Rosport,
Waldbillig, Echternach
SAND Anouk
[email protected]
16
Roettgers
Gérard
Bettendorf, Colmar-Berg, Erpeldange, MENEZES
CORREIA
Feulen, Schieren, Diekirch et
Ettelbruck
Anabela
[email protected]
education.lu
Dhur Diane
Bissen, Boevange/Attert, Fischbach,
Larochette, Lintgen, Lorentzweiler,
Mersch, Nommern, Saeul, Vichten
PFEIFFER Cathy
[email protected]
Seyler Joëlle
Beckerich, Ell, Hobscheid, Kehlen,
Koerich, Préizerdaul, Redange,
Septfontaines, Tuntange, Useldange,
Wahl
SCHROEDER
Carine
[email protected]
Mergen Patrick
Bourscheid, Clervaux, Hosingen,
Putscheid, Tandel, Troisvierges,
Weiswampach, Wincrange, Vianden
17
18
19
Personne de
contact
[email protected]
CALES Maryse
Esch-sur-Sûre, Grosbous, Mertzig,
Winseler, Wiltz
20
Zeien Laurence
Eschweiler, Goesdorf, Lac de la
Haute-Sûre (Harlange, Boulaide,
Winseler), Wilwerwiltz, Kiischpelt,
Rambrouch
NEUMAN Astrid
[email protected]
169
170
7.8. Fiche d’arrivée
Egalement disponible sur https://portal.education.lu/secam/Accueil-des-élèves/-au-fondamental dans
l’accordéon « Cours d’accueil », sous « Inscription » .
171
clear all
Fiche d’arrivée pour élèves nouvellement arrivés au pays
Cours d'accueil
Ecole :
Commune :
Enseignants :
Cours d’accueil :
Nom, prénom
Tél
mail
Classe d’attache :
Nom, prénom
Tél
mail
Date d’arrivée de l’élève à l’école :
La fiche d’arrivée a plusieurs buts :
•
fournir les données administratives indispensables en vue de l’inscription et du suivi des élèves nouvellement arrivés,
•
fournir à l’enseignant les informations nécessaires sur les acquis scolaires antérieurs de l’enfant, permettant l’intégration scolaire et
l’élaboration d’un projet scolaire correspondant au profil de l’enfant,
•
échanger avec les parents de l’élève sur le passé et le futur scolaire de leur enfant (en cas de besoin, faire appel à un médiateur
interculturel pour communiquer dans la langue maternelle de la famille).
Mode d’emploi :
•
La fiche d’arrivée est à remplir par l’équipe pédagogique (enseignants de la classe d’attache et des cours d’accueil), en
collaboration avec les parents
•
Le document sera ajouté au dossier de l’élève
A. VOLET ADMINISTRATIF
1. Nom de l’élève :
Prénom :
2. Date de naissance ou matricule nationale 3. Lieu de naissance (pays, localité
4. Sexe : ❏ M ❏ F Nationalité(s)
6. Langue(s) parlée(s) à la maison :
7. Date d’arrivée au Luxembourg : mois année
8. Nom et prénom des parents ou tuteurs
9. Adresse :
10.Tél. des parents: (privé, GSM, travail)
B. BILAN SCOLAIRE ET LANGAGIER
Veuillez donner aux parents la « lettre pour parents » (disponible en français et en portugais, recto/verso), qui
explique l’importance de la connaissance de la scolarité antérieure de l’enfant pour documenter ses connaissances
et l'aider à progresser au mieux dans sa nouvelle école.
Informations recueillies au premier accueil
1 Scolarité antérieure (au pays d'origine ou dans un pays autre que le Luxembourg):
Pays :
Ecole :
Classe :
(dernière classe fréquentée)
Pays 1:
Ecole :
Classe :
(dernière classe fréquentée)
2 Début de la scolarité au pays d’origine :
Education préscolaire : mois année
3 Progression scolaire : Education préscolaire
Enseignement primaire : mois année
Enseign. primaire (veuillez inscrire les classes2)
4 Langues comprises par les parents, les frères et les soeurs:
(Ces données sont destinées à faciliter la communication avec la famille)
Langue(s)
comprise(s) par:
Langue luxembour- allemand
maternelle,
geois
spécifier
La mère
Le père
Frères et soeurs
Autre personne
de contact (spécifier)
5 Remarques éventuelles :
1 Pour les enfants scolarisés dans plusieurs pays.
2 Exemple : 1 2 3 3 4 , si l’élève a doublé la 3e année scolaire
français
anglais
Autre,
spécifier
Autre,
spécifier
6 Connaissances scolaires au moment de l’inscription en classe:3
6 1 Connaissance de l’alphabet : ❏ latin
❏ cyrillique ❏ autre (à spécifier) :
6 2 Connaissances en langues (mettre une croix dans la case correspondante)
Oral: compréhension
Oral : expression
Lecture: compréhension
Lecture : maîtrise
Ecrit :expression
Ecrit : maîtrise
6.3. Niveau scolaire atteint en mathématiques:
Nombres et opérations
Mesures
Géométrie
Problèmes
6.4. Autres compétences (sports, musique, etc.)
Aides pédagogiques spécifiques éventuelles dont l’enfant a bénéficié : (appui, logopédie, etc.)
8. Problèmes éventuels de santé (allergies, médicaments à prendre)
3 Attention : la signification des notes peut varier d’un pays à un autre (ex. Portugal, note 5 = meilleure note)
avancée
aucune
avancée
Autre, spécifier : Autre, spécifier :
aucune
avancée
allemand
aucune
avancée
français
aucune
avancée
aucune
Langue
maternelle
C. PROJET INDIVIDUALISE DE FORMATION
Pour les objectifs, veuillez vous inspirer des objectifs principaux du bilan intermédiaire et du bilan d’apprentissage
des cours d’accueil
D. AVIS DE L’INSPECTEUR D’ARRONDISSEMENT E. CONTACTS UTILES AU MINISTERE DE L’EDUCATION NATIONALE CASNA (Cellule d’accueil scolaire pour élèves nouveaux arrivants) : Monsieur Marco De Oliveira
Tél. 2478 5277 [email protected]
accueil en portugais et, sur demande, dans d’autres
langues
Médiateurs interculturels (langues : albanais, arabe, cap-verdien, chinois, portugais, serbo-croate, russe – autres langues sur demande)
Madame Monique Da Costa, tél. 2478 5136 [email protected]
Signature des parents ou tuteurs :
Signature des enseignants :
Téléphone et mail du titulaire du cours d’accueil :
Ministère de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse, Service de la scolarisation des enfants étrangers, mars 2015
7.9. Lettre d’information à remettre avec la
fiche d’arrivée
Egalement disponible sur https://portal.education.lu/secam/Accueil-des-élèves/-au-fondamental dans
l’accordéon « 1er accueil et inscription »
177
Enseignement fondamental
Lettre d’information aux parents d’élèves nouveaux arrivants
Chers parents,
Votre enfant vient d’être inscrit à l’école luxembourgeoise et toute l’équipe pédagogique fera son possible
pour bien l’accueillir et l’aider à s’engager sur la voie de la réussite scolaire.
Vous trouverez ci-dessous quelques informations relatives au fonctionnement de l’école.
Obligation scolaire
Au Luxembourg, l’instruction est obligatoire pour tous les enfants âgés de 4 à 16 ans, quel que soit le statut
des parents.
De 3 à 5 ans
Enseignement fondamental, Cycle 1
Obligatoire*
De 6 à 11 ans
Enseignement fondamental, Cycles 2, 3 et 4
Obligatoire
De 12 à 16 ans
Enseignement secondaire (variable)
Obligatoire
*La première année du Cycle 1 (éducation précoce) est facultative.
Absences scolaires
Toute absence doit être signalée à l’enseignant et justifiée, soit par téléphone le matin même, soit par
écrit. En cas de maladie, il y a lieu de remettre ou d’envoyer un certificat médical à l’enseignant après trois
jours de maladie.
Personnes de contact
L’enseignant est la première personne de contact pour les parents. Des heures de consultation pour
parents sont prévues dans l’horaire des enseignants. Profitez-en et demandez un rendez-vous à l’enseignant
pour discuter avec lui des progrès scolaires de votre enfant ainsi que d’éventuelles difficultés.
Nom et prénom des enseignants de votre enfant :
Titulaire du cours d’accueil :…………………………………………Tél. :………………. / E-mail :
………………..
Titulaire de la classe d’attache :……………………………….……Tél.
………………..
:……………… / E-mail :
En cas de besoin, vous pouvez également demander à contacter le président du comité d’école ou l’inspecteur.
Traductions / médiateurs interculturels
Si vous ne comprenez ou ne parlez pas l’une des langues officielles du pays (français, allemand,
luxembourgeois), vous pouvez demander l’aide d’un médiateur interculturel. Celui-ci pourra participer
aux réunions avec l’enseignant ou vous transmettre en langue maternelle des informations sur l’école
luxembourgeoise et les services psychosociaux.
178
Pour ce faire, veuillez remplir le formulaire en ligne (vous pouvez vous faire aider par un médiateur
interculturel que vous connaissez déjà): https://portal.education.lu/secam/Médiateurs.
Ce service est gratuit et disponible pour l’albanais, l’arabe, le chinois, le créole (cap-verdien), l’italien, le
perse, le portugais, le russe, le bosnien-croate-monténégrin-serbe (BCMS), l’espagnol, le grec et autre sur
demande.
Devoirs à domicile
Au Luxembourg, les enfants apprennent à travailler de façon autonome à l’école. Ils ont généralement des
devoirs à faire à la maison afin de consolider les connaissances acquises en classe. L’enseignant note ces
devoirs dans le journal de classe (carnet de liaison). Les parents sont priés de signer le journal de classe de leur
enfant chaque jour. Par cette signature, ils montrent qu’ils suivent la scolarité de leur enfant.
Ci-après vous trouverez une traduction des mots-clés utilisés dans le journal de classe :
Français
Serbo-croate
Albanais
Correction
Popravak
Korrigjim
Devoir à domicile
Domaci zadatak
Detyrë shtëpije
Devoir en classe
Test
Test
Signer
Potpisati
Nënshkrim
Réunion de parents
Roditeljski sastanak
Mbledhje e prindërve
A très bien travaillé
Odlicno je radio
Ka punuar shum mirë
Fait beaucoup d’efforts
Puno se trudi
Eshtë
A oublié
Zaboravio je
Ka harruar
N’a pas fait
Nije uradio
Nuk e ka bërë
angazhuar shum
Si vous pensez que les devoirs sont trop longs ou difficiles, n’hésitez pas à contacter l’enseignant.
Évaluation
Les apprentissages de votre enfant sont régulièrement évalués à l’école. Les résultats de ces évaluations et
les observations des enseignants sur la progression scolaire de votre enfant sont notés dans un document
officiel appelé bilan. Le titulaire du cours d’accueil vous informera sur les objectifs de formation et les
modalités d’évaluation. Vous êtes tenus de répondre à ses invitations et de participer à ces entrevues. Vous
pouvez aussi demander une entrevue avec lui pour avoir des explications précises sur les performances
de votre enfant.
Matériel scolaire
En début d’année scolaire, les parents reçoivent une liste du matériel nécessaire en classe. Les parents sont
priés d’aider leur enfant à entretenir le matériel scolaire. Les manuels figurant au programme scolaire sont
achetés par la commune, tout autre matériel (cahiers, crayons,…) est à acheter par les parents.
179
Services d’aide
Équipes multiprofessionnelles
Les instituteurs/trices qui sont d’avis qu’un élève a des difficultés d’apprentissage ou psychologiques et
qu’il nécessite une prise en charge particulière, font appel aux spécialistes de l’équipe multiprofessionnelle
(psychologues, rééducateurs en psychomotricité, éducateurs, pédagogues, pédagogues spécialisés, etc.).
Vous pouvez également contacter l’équipe multiprofessionnelle qui intervient dans votre commune (liste
des équipes multiprofessionnelles: http://www.men.public.lu/fr/themes-transversaux/eleves-besoinsspecifiques/mesures-aide/160622-equipes-multiprof.pdf).
Vous pouvez faire appel à un médiateur interculturel pour vous aider dans cette démarche.
Contrôle médical scolaire
Chaque année, des examens de médecine scolaire ont lieu gratuitement à l’école. Le médecin scolaire
établit seulement un diagnostic, il ne soigne pas. Si un suivi médical est nécessaire, un avis médical sera
envoyé aux parents. Il est important que les parents suivent les indications de l’avis médical et consultent
le médecin de famille, le pédiatre ou un médecin spécialiste (p.ex. : un ophtalmologue, un dentiste). Après
avoir consulté, les parents retourneront l’avis médical (avec les remarques du médecin consulté) au médecin
scolaire. Le carnet de vaccination est demandé à chaque visite médicale.
Santé de votre enfant
Si votre enfant souffre d’une maladie chronique (par exemple : diabète, allergie...), il est important d’en
informer l’enseignant.
Veuillez également signaler d’autres incidents graves survenant dans la famille (divorce, décès,…) afin que
l’enseignant puisse être à l’écoute de l’enfant.
Vous pouvez faire appel à un médiateur interculturel pour vous aider à communiquer ces informations.
Service social
Chaque commune dispose d’un service social que les parents peuvent contacter en cas de problèmes
administratifs ou financiers. Si la situation financière le justifie, les parents peuvent obtenir une aide
financière pour l’achat du matériel scolaire.
Je vous souhaite à vous et votre enfant une très bonne année scolaire !
Ministre de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse
Claude Meisch
180
7.10. Comment aider son enfant
D’autres langues sont disponibles sur https://portal.education.lu/secam/Accueil-des-élèves/-aufondamental dans l’accordéon « 1er accueil et inscriptions».
181
MINISTERE DE L’EDUCATION NATIONALE, DE L'ENFANCE ET DE LA JEUNESSE
Service de la scolarisation des enfants étrangers
-
avoir des exigences claires et précises
établir des règles de discipline et s’y tenir
3. ENCADRER son enfant
2. S’INTÉRESSER à son parcours scolaire :
- si l’occasion se présente, participer aux activités
organisées dans le cadre de l’école
- assister aux réunions de parents et rester en
contact avec l’enseignant même si tout va bien
- prendre le temps de regarder ses devoirs en classe
et ses bulletins et en discuter avec lui
- n’exiger de lui que ce qu’il est capable de faire
2. INTERESSAR-SE pelo seu percurso escolar :
- sempre que possível, participar nas actividades
organizadas pela escola
- assistir às reuniões de pais e manter contacto com
o professor mesmo se tudo estiver a correr bem
- estar disponiveis para observar os trabalhos
realizados na escola, controlar os boletins e
conversar com os filhos/as sobre os resultados
escolares
- exigir deles/as apenas coisas que são capazes de
fazer
3. ASSEGURAR-LHES UM BOM
ENQUADRAMENTO
- ter exigências claras, bem delimitadas
- estabelecer regras de disciplina e respeitá-las
1. ENCOURAGER et APPUYER son enfant :
- s’intéresser à ce qu’il fait
- l’encourager à avoir confiance en lui
- l’aider en cas de besoin
- le féliciter pour tous les travaux pour lesquels il a
fait un effort
- parler avec lui de l’école, de ses progrès et de ses
difficultés
Pour aider son enfant à réussir ses apprentissages,
un parent peut :
Para ajudar os seus filhos a ter sucesso nas suas
aprendizagens, os pais podem :
1. ENCORAJAR e APOIAR os seus filhos :
- interessar-se por tudo o que eles fazem
- estimular a sua auto-confiança
- ajudá-los sempre que necessitarem
- felicitá-los por todos os trabalhos que exigiram
deles esforço
- falar com eles sobre a escola, sobre os seus
progressos e as suas dificuldades
Comment aider son enfant à réussir sa
scolarité ?
Como podemos ajudar os nossos filhos a ter
sucesso na escola ?
(version portugaise)
182
183
velar pelas suas horas de repouso, a sua
alimentação e a sua saúde
prever horas regulares e, na medida do possível,
um lugar sossegado para fazerem os deveres em
casa ; e controlar regularmente o «journal de
classe»
alternar os momentos de descanso com
actividades desportivas ou culturais e com
momentos de trabalho escolar
4. DESENVOLVER as potencialidades dos seus filhos
- aumentar os seus conhecimentos através da
leitura, do jogo, da conversa, e através de passeios
- aprofundar o conhecimento da sua língua materna
e do seu país de origem, através de leituras e de
conversas
- dar-lhes apenas responsabilidades que possam ser
assumidas por eles
- fazê-los participar na vida familiar (decisões,
escolhas, mas também pequenos trabalhos)
- quando houver problemas, procurar uma solução
com eles através da discussão serena
- guiá-los nas suas escolhas pessoais (desportos,
músicas,…)
- dar-lhes oportunidades de aprenderem e de
experimentarem a autonomia
- nas suas experiências pessoais, ensinar-lhes o
respeito por si próprios e pelos outros
- para os maiores, ajudá-los na construção dos seus
projectos profissionais
-
-
-
veiller à ses heures de sommeil, son alimentation
et sa santé
prévoir des horaires réguliers et un endroit
tranquille pour qu’il puisse travailler, regarder
régulièrement son journal de classe
alterner les moments de détente, d’activités
sportives ou culturelles et les moments de travail
scolaire
extrait adapté de « Quand revient
septembre », J. Caron, 1994, Vol.1
4. DÉVELOPPER le potentiel de son enfant
- élargir ses connaissances par la lecture, des jeux,
la conversation, des sorties et excursions
- approfondir la connaissance de sa langue
maternelle et de son pays d’origine par des
lectures et la conversation
- lui donner des responsabilités qu’il est capable
d’assumer
- le faire participer à la vie familiale commune
(décisions, choix, mais aussi petits travaux)
- lors de conflits, chercher une solution ensemble
avec lui en discutant calmement
- le guider dans ses choix personnels (sport,
musique, etc.)
- lui donner l’occasion d’apprendre et
d’expérimenter l’autonomie
- dans ses expériences personnelles, le rendre
attentif au respect de soi et des autres
- pour les plus grands, les assister dans la
construction des projets professionnels
-
-
-
MINISTERE DE L’EDUCATION NATIONALE, DE L'ENFANCE ET DE LA JEUNESSE
Service de la scolarisation des enfants étrangers
1. ENCOURAGER et APPUYER son enfant :
- s’intéresser à ce qu’il fait
- l’encourager à avoir confiance en lui
- l’aider en cas de besoin
- le féliciter pour tous les travaux pour lesquels il a
fait un effort
- parler avec lui de l’école, de ses progrès et de ses
difficultés
2. S’INTÉRESSER à son parcours scolaire :
- si l’occasion se présente, participer aux activités
organisées dans le cadre de l’école
- assister aux réunions de parents et rester en
contact avec l’enseignant même si tout va bien
- prendre le temps de regarder ses devoirs en classe
et ses bulletins et en discuter avec lui
- n’exiger de lui que ce qu’il est capable de faire
3. ENCADRER son enfant
- avoir des exigences claires et précises
- établir des règles de discipline et s’y tenir
2. INTERESOVATI SE za njegovo skolovanje :
- Ako se ukaze prilika prisustvovati na roditeljskim
sastancima
- Ostati u kontaktu sa nastavnikom cak i ako je sve u
redu
- Naci vremena da zajedno sa djetetom razmotrite
njegove domace zadatke kao i skolske rezultate
- Ne traziti od njega vise nego sto ono to moze
3. PRATITI svoje dijete
- Imati jasne, precizne i pozitivne zahtjeve
- Postaviti disciplinarna pravila i pridrzavati ih se
Pour aider son enfant à réussir ses apprentissages,
un parent peut :
Da bi pomogao djetetu da uspije u skolovanju, roditelj
moze :
1. OHRABRITI I PODSTICATI svoje dijete :
- Interesovati se za ono sto radi
- Hrabriti ga da ima poverenje u sebi
- Pomoci ga kada mu je potrebno
- Cestitati mu za radove koji su iziskivali dodatne
napore
- Pricati sa njim o skoli, o njegovom napredovanju i
poteskocama
Comment aider son enfant à réussir sa
scolarité ?
Kako pomoci svom djetetu da uspije u
skolovanju ?
(version serbo-croate)
184
185
4. RAZVIJATI potencijal svog djeteta
- Prosiriti njegovo znanje kroz : citanje, igru, razgovor i
izlaske
- Poboljsati : poznavanje maternjeg jezika i poznavanje
njegove zemlje iz koje dolazi kroz citanje i razgovor
- Dati mu odgovornost za koju je sposobno odgovarati
- Pruziti mu mogucnost da ucestvuje u svakodnevnom
zivotu porodice (odluke, izbor ali isto tako i sitne
poslove)
- Za vrijeme konflikta, traziti zajedno resenje i mirno sa
njim razgovarati
- Upravljati ga u licno njegovim izborima (sport,
muzika itd.)
- Dati mu mogucnost da uci i da isprobava nezavisnost
- Razgovarati sa njim o njegovim iskustvima i
dozivljajima, postujuci sebe i ostale
- Za vecu djecu prisustvovati pri konstruisanju
profesionalnih projekata
- Kontrolisati njegovo spavanje i ishranu
- Predvideti licno radno vrijeme i mirnu prostoriju da bi
moglo da radi, redovno pregledati njegovu skolsku
biljesku
- Uravnoteziti vrijeme odmora, sportskih i kulturnih
aktivnosti i vrijeme skolskog rada
veiller à ses heures de sommeil, son alimentation
et sa santé
prévoir des horaires réguliers et un endroit
tranquille pour qu’il puisse travailler, regarder
régulièrement son journal de classe
alterner les moments de détente, d’activités
sportives ou culturelles et les moments de travail
scolaire
Tiré et adapté de J. Caron,
« Quand revient septembre », 1994, Vol.1
4. DÉVELOPPER le potentiel de son enfant
- élargir ses connaissances par la lecture, des jeux,
la conversation, des sorties et excursions
- approfondir la connaissance de sa langue
maternelle et de son pays d’origine par des
lectures et la conversation
- lui donner des responsabilités qu’il est capable
d’assumer
- le faire participer à la vie familiale commune
(décisions, choix, mais aussi petits travaux)
- lors de conflits, chercher une solution ensemble
avec lui en discutant calmement
- le guider dans ses choix personnels (sport,
musique, etc.)
- lui donner l’occasion d’apprendre et
d’expérimenter l’autonomie
- dans ses expériences personnelles, le rendre
attentif au respect de soi et des autres
- pour les plus grands, les assister dans la
construction des projets professionnels
-
-
-
7.11. Portfolio européen des langues
186
187
188
Les enfants
demandeurs
de protection
internationale (DPI)
8.
189
8. Les enfants demandeurs de protection internationale
(DPI)
Le vécu de bon nombre de DPI scolarisés au Luxembourg a été marqué par des expériences de déplacement,
de migration, de fuite suite à la guerre, aux conflits et aux persécutions. Déracinés et fragilisés, les enfants
sont amenés à trouver leur place dans un milieu qui n’est pas le leur, dont ils ignorent souvent la langue, les
conventions culturelles et sociales.
Dans un monde scolaire diffèrent du système qui leur a été familier, les enfants sont sollicités à fournir un
effort énorme de reconstruction et de réorientation de la personne, et ceci parfois malgré ou en surplus
d’un traumatisme vécu ou de séquelles psychologiques, de retards scolaires suite à une scolarité antérieure
interrompue ou fragmentaire.
Dans cette situation à caractère chaotique latent pour la personne, l’école avec ses différents acteurs peut
devenir un havre sécurisant, offrant un cadre propice à un processus de reconstruction et de consolidation,
voire de réintégration et de développement de la personne.
1. Un vécu d’enfant réfugié – Adversités et obstacles rencontrés
Les enfants, et leur famille, ont pu être exposés à maintes vicissitudes, dont :
•
•
•
•
•
•
•
•
•
2.
être déplacés du pays d’origine
séjour prolongé dans des camps de réfugiés
appauvrissement
coupure de ou accès restreint aux soins médicaux
troubles physiques et psychologiques, angoisses, traumatisme
interruption de scolarité
perte d’identité et d’estime de soi
séparation de famille, perte de proches, d’amis
…
Phase d’adaptation et perspective de nouvelle vie
Ainsi un processus d’adaptation à longue haleine, marqué d’échecs intermédiaires et de récupération
progressive, constitue la base d’un avenir personnel et d’une intégration sociale future.
Quatre phases d’adaptation, accompagnées de comportements révélateurs, marquent le cheminement de
l’individu dans son nouveau milieu, voire dans son nouvel environnement social et scolaire :
a) phase dite « lune de miel »
A l’arrivée au nouveau pays, le comportement de bon nombre d’individus est marqué par un certain
enthousiasme, une fascination et curiosité par rapport à la nouvelle situation. Optimisme et excitation, voire
la perspective d’un avenir meilleur se manifestent. Par contre cette phase peut également s’accompagner
de sensations de fatigue et d’incertitude par rapport au futur. Les efforts d’adaptation restent encore
superficiels dans un premier temps.
A ce stade, l’école peut assister l’enfant nouvellement arrivé et sa famille en fournissant des informations
relatives au fonctionnement de l’école, du quotidien scolaire, des activités et déroulements au jour le jour,
des conventions culturelles et sociales régissant la vie scolaire.
191
b) phase d’« hostilité »
Après quelques mois, la réalité s’installe, processus souvent accompagné d’un choc de culture manifeste.
Capable de se débrouiller dans le petit quotidien, les différences entre le pays d’accueil et le pays d’origine
sont clairement perçues par l’individu. Progressivement un sentiment de rejet et d’envie de retour au pays
peut naître, c’est le mal du pays.
Les individus se perçoivent clairement comme étant des étrangers, se rendent compte des capacités de
communication restreintes dont ils disposent, ainsi que de l’évolution plus ou moins lente de la nouvelle
langue à acquérir. Des sentiments de frustration, de confusion, voire de dépression peuvent se traduire
dans des tendances de repli sur soi.
A ce stade, l’école peut aider à construire une vision réaliste des attentes par rapport au futur, faire preuve
d’assistance, de compréhension et de compassion en vue de consolider l’estime de soi des enfants, offrir des
opportunités qui valorisent l’individu avec son héritage langagier et culturel, tout en montrant clairement
les progrès déjà réalisés.
c) phase d’« acceptation de la situation/ volonté d’assumer »
Progressivement, après plusieurs mois de séjour, une volonté de surmonter et de clarifier les sentiments de
déchirure entre nouvelle et ancienne vie s’affirme. Une acceptation des conditions de vie actuelle s’installe.
Les enfants commencent à clairement réaliser leur progrès en langue étrangère. Attitudes et valeurs
changent en s’adaptant peu à peu à celles de la culture d’accueil.
Pour d’autres, ressentant moins de facilité à s’adapter, le découragement et le sentiment de perte de
contrôle peuvent rendre une rééquilibration difficile.
A ce stade, l’école peut valoriser la culture d’origine de l’enfant et lui offrir des opportunités de communiquer
sur son passé, tout en montrant les valeurs positives de la culture d’accueil. Des compétences langagières
plus développées permettent la participation aux activités péri- et parascolaires. Il s’agira de promouvoir
l’échange avec la communauté locale avec ses différentes offres d’activités de loisir, de sport et de culture.
d) phase d’«intégration »
L’intégration se fera, souvent après quelques années seulement, lorsque les enfants et leur famille
réaliseront qu’ils resteront au pays d’accueil, qu’ils se sont peu à peu rééquilibrés. L’échange avec l’école et
les différentes communautés étant établie, une pleine participation à la vie scolaire et sociale, permettra
une identification progressive avec la culture d’accueil, voire au moins d’une acceptation de celle-ci.
A ce stade, l’école pourra promouvoir l’engagement des enfants dans la communauté scolaire et extrascolaire, et parachever le processus personnalisé de construction de l’individu.
3. Retombées psychologiques – traumatisme
Parmi les enfants réfugiés, certains sont devenus victimes ou ont été témoins de la guerre, de violence, de
crime, ont dû lutter pour leur survie. Ainsi des cas de trouble de stress post- traumatique (TSPT) ou de
traumatisme pourront se manifester parmi certains enfants à prendre en charge à l’école.
L’intervention de spécialistes pour seconder, voire guider le personnel enseignant sera indiquée.
192
Contact :
Centre de psychologie et d'orientation scolaires
58, boulevard Grande-Duchesse Charlotte L-1330 Luxembourg
Tél.: (+352) 2477-5910
E-mail : [email protected]
Consulter:
http://www.cpos.public.lu/actualites/2015/12/dpi/index.html
http://www.cpos.public.lu/publications/
migrants/migrants/1-Manuel-de-conseil-pour-parents-et-enseignants.pdf
Les comportements suivants peuvent être observés auprès d’enfants qui ont subi un traumatisme :
•
•
•
•
•
•
•
•
•
difficultés de concentration/ de s’acquitter d’une tâche
fatigue due au manque de sommeil
mémoire affectée
tendance à éviter des activités, voire situations spécifiques
troubles physiques (maux de tête, nausées, douleurs d’estomac)
hyperexcitation (agitation, angoisse)
anxiété situationnelle ou sociale
agressivité
souvenirs récurrents intrusifs, cauchemars.
Les enseignants en quête d’aide pourront également contacter le service psychologique de l’EMP ou la CIS
de leur arrondissement respectif.
4. Soutien des enfants - une réponse forte et perspicace
En présence d’enfants réfugiés ayant subi des traumatismes et étant exposés à maints autres facteurs
stressants suite aux exigences d’adaptation à un nouveau milieu scolaire et socio-culturel, il est primordial
que l’école offre un cadre accueillant et sécurisant. Il importe de construire, voire de reconstruire des
relations interpersonnelles stables.
Des mesures favorisant la sécurisation telles que créer des routines, créer des liens avec l’entourage, établir
des relations personnelles et pourvoir à un enracinement de l’enfant dans sa salle de classe, constituent la
base d’une future intégration scolaire et sociale et contribueront à la consolidation psychologique.
a) créer des routines
Les routines sont un moyen habile pour communiquer un sentiment de sécurité. Elles rendent un
environnement, ses acteurs et les évènements qui s’y déroulent prévisibles. En structurant la journée scolaire
et les activités proposées, elles permettent aux enfants de s’orienter et de créer des habitudes rassurantes.
Des rituels instaurés permettent également d’éviter stress et désorientation en situation de transition ou
de changement d’activité. La sensation de contrôle réduit les facteurs stressants qui pourraient déstabiliser.
En outre les routines permettent l’observation des enfants et l’identification de facteurs perturbants. Elles
permettent la préparation préalable de changement et de suspension de routine, tels que fin de semaine,
vacances scolaires, absence de titulaire, sorties scolaires, exercice d’évacuation en cas d’incendie, etc.
193
Exemples de routines:
•
•
•
•
•
•
•
•
•
saluer personnellement chaque élève à la rentrée le matin
commencer chaque journée par un même type d’activité
afficher et passer en revue le plan de travail en début de journée
utiliser des aides visuelles et sonores pour structurer
annoncer la fin d’une activité à l’avance
établir clairement des comportements souhaités (prendre la parole, entrée en/sortie de la
classe, ranger la salle, se déplacer au gymnase/à la piscine, évacuation du bâtiment scolaire,
etc.)
annoncer des absences à l’avance
communiquer à l’avance les routines, rituels de la classe à un suppléant/ à un remplaçant
indiquer et visualiser le calendrier des vacances ou des jours fériés à l’avance
b) construire des relations
Construire des relations stables et rassurantes est à la base du succès scolaire. Les relations à établir
concernent les relations entre enseignant et élève, entre élèves réfugiés, entre enfant, parents et enseignant,
entre enfant et communauté extra-scolaire.
1. relation entre enseignant et élève
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
saluer personnellement des enfants nouvellement arrivés avant l’entrée en classe (les premiers
jours notamment)
s’informer brièvement sur le pays et la culture d’origine de l’élève
maîtriser quelques locutions de la langue d’origine de l’enfant (saluer, remercier, …)
s’informer sur la situation actuelle et le passé de la famille de l’élève
être cohérent à l’égard de l’élève (donner suite à une annonce, remplir des promesses, montrer
disponibilité et présence en situation d’échange et de contact)
encourager l’élève à apporter des photos ou des objets personnels en classe pour se présenter
mettre en évidence les points forts de l’élève
le louer chaque fois que la situation le permet
offrir un sourire de temps en temps
être aux côtés de l’élève pour l’épauler dans des situations pouvant susciter des incertitudes
2. relation entre élèves réfugiés
•
•
•
•
•
194
•
•
trouver, si possible, un élève parlant la langue d’origine de l’enfant nouvellement arrivé
(notamment pour les premières semaines après l’arrivée) pour le guider
identifier un tuteur parmi les anciens élèves pour seconder l’enfant nouvellement arrivé dans
ses tâches scolaires
accorder du temps à des formes de jeu coopératives pour initier des échanges
utiliser des formes coopératives de travail et d’apprentissage
veiller à ce que les enfants nouvellement arrivés se fassent accompagner lors des récréations,
qu’ils disposent de compagnie le temps du goûter
valoriser et louer des coopérations entre élèves pour créer le sens de l’équipe
promouvoir l’échange avec des élèves de classes régulières dès que possible
3. relation entre enfants, parents et enseignant
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
inviter les parents en classe pour les informer du quotidien scolaire
initier les parents et les enfants aux bonnes pratiques en relation avec les devoirs à domicile (en
présence d’un médiateur culturel)
organiser des ateliers de lecture (livres en bilingue) avec participation des parents
inviter des parents en tant qu’expert pour des activités de travaux manuels, bricolages ou autre
organiser des activités « café et gâteau » en coopération avec les parents
visionner des films en commun avec échange (en présence de médiateur le cas échéant)
organiser un buffet international (tous les parents sont experts)
organiser une journée internationale, une fête scolaire
réserver un peu de temps pour une petite conversation après les cours
communiquer les petits succès du quotidien des élèves aux parents
4. relation entre enfant et communauté extra-scolaire
•
•
•
•
•
•
informer les parents sur les offres d’activités périscolaires (LASEP, Arts à l’école, …)
mettre les parents et les enfants en relation avec les associations sportives et culturelles locales
informer sur les écoles de musique régionales
informer éventuellement sur des installations, des institutions et des sites culturels du voisinage
et de la région (piscine, musée, cinéma, théâtre, château, etc.)
thématiser en classe les liens extra-scolaires qui se nouent
passer les bonnes adresses
5. Enfants réfugiés - enfants à scolarité et scolarisation antérieures
hétérogènes
A part les spécificités de la population d’enfants réfugiés en matière de traumatisme, de retombés
psychologiques, d’effets d’acculturation, il importe de relever l’aspect de la scolarisation antérieure.
En effet, suite aux péripéties de fuite, de déplacement et de relogement, bon nombre d’enfants réfugiés
ne disposent que d’une scolarisation partielle, fragmentaire ou longuement interrompue. Il se peut que
les enfants aient connu une scolarisation adéquate au pays d’origine, mais qu’une longue interruption de
ladite scolarisation les mette en situation de décalage scolaire notable par rapport à leur âge.
S’y ajoute que la majeure partie des enfants se voit allouée le statut d’apprenant de langue étrangère,
voire seconde. Bien que fortement minoritaire, des enfants non-alphabétisés peuvent également faire
partie du groupe d’enfants réfugiés (des cas d’analphabétisme étant également possibles pour des
jeunes adolescents). Plus nombreux le groupe d’enfants à alphabétisation non- latine, voire à alphabet
consonantique ou à alphasyllabaire.
Finalement il reste à considérer que le degré de littératie (et également de littératie numérique)
peut également varier en fonction de la provenance socio-culturelle (i. e. milieu défavorisé, niveau de
développement du pays d’origine, provenance d’un milieu urbain ou rural, etc.).
Il est de même pour la numératie qui peut varier d’un individu à l’autre, sans parler d’éventuels cas
d’innumérisme.
195
6. Enfants réfugiés – résilience, expertise de vie, éducation non-formelle
Malgré les effets mentionnés qui pourraient inhiber, voire retarder le développement positif des enfants,
il importe de reconnaître que le niveau de résilience, ainsi que le pouvoir d’adaptation de l’individu sont
variables et peuvent constituer une ressource. Aussi le vécu de réfugié peut-il conférer une expertise de vie,
voire de survie, qui n’est pas forcément accessible à notre milieu de vie protégé. Force et endurance peuvent
en résulter. Aussi faut-il considérer qu’une éducation non formelle peut égaler continuer à fonctionner
malgré les vicissitudes liées au vécu de réfugié. Les enfants disposent, quelles que soient les circonstances,
d’un arrière-fond linguistique et culturel. Ainsi la valorisation des acquis antérieurs permettra de renouer
avec le processus d’éducation et fera fonction de tremplin pour les apprentissages futurs.
7. Conclusion et perspective
Toutes ces considérations amènent à reconnaître l’importance d’un dépistage préliminaire scolaire
différencié, voire d’une phase d’observation des enfants nouvellement arrivés en vue d’établir si les prérequis
à une scolarisation régulière ont été établis. Un bilan cohérent des apprentissages antérieurement réalisés
permettra en outre de situer l’enfant par rapport aux niveaux de compétence dans les différents domaines
de compétence à développer et d’identifier, le cas échéant, des besoins spécifiques. Un projet de formation
individualisé en découlant structurera les futurs apprentissages à réaliser et désignera les compétences à
développer.
8. Bibliographie
British Columbia Ministry of Education. (2015). Students from Refugee Backgrounds - A Guide for Teachers
and Schools. October 2009/Revised December 2015 (PDF)
http://www2.gov.bc.ca/assets/gov/education/administration/kindergarten-to-grade-12/diverse- studentneeds/students-from-refugee-backgrounds-guide.pdf
Ontario Ministry of Education. (2008). Supporting English Language Learners with Limited Prior Schooling/
A practical guide for Ontario educators (Grades 3 to 12). (PDF). Queen’s Printer for Ontario
http://www.edu.gov.on.ca/eng/document/manyroots/ELL_LPS.pdf
9. Sitographie
http://teachingrefugees.com/ :
Stages of adjustment (PDF)
http://teachingrefugees.com.66-18-244-250.previewme3.net/wp-content/uploads/2011/04/StagesCultural-Adjustment.pdf
of-
Create safety and routines (PDF)
http://teachingrefugees.com/wp-content/uploads/2014/02/Create-Safety-and-Routines-Tips-forTeachers.pdf
Build connections (PDF)
http://teachingrefugees.com/socio-emotional-supports/classroom-strategies/tips-for-teachers/
196
9.
Bibliographie et
sitographie
197
Ministère de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse
CASNA (Cellule d’accueil scolaire pour élèves nouveaux arrivants), tél. 247 85207
Coup de pouce!
Bibliographie pour l’accueil et le plurilinguisme dans l’enseignement fondamental suggestions
Tout choix est forcément partiel et subjectif. Cette sélection est loin d’être exhaustive.
Ces méthodes et d’autres peuvent être consultées au CASNA (Ministère de l’Éducation nationale)
Un certain nombre de ces manuels sont disponibles aux bureaux régionaux de l’inspectorat et au Centre de Documentation de l’Université du
Luxembourg, campus Walferdange
Cette liste est téléchargeable sous:
http://www.men.public.lu/sys_edu/scol_enfants_etrangers/mesures_specifiques/091001_bibliographie_accueil_fondamental.pdf
Age
ISBN ou N° éditeur
prix indicatif
en €
Vorschule: Erste Wörter und Sätze
978-3-19-009470-7
8€
Lernstufe 1: Wortschatz und Grammatik
978-3-19-019470-4
8€
Lernstufe 2: Wortschatzerweiterung und Grammatik
978-3-19-029470-1
8€
Lernstufe 3: Wortschatzvertiefungvertiefung und Grammatik
978-3-19-039470-8
8€
Lieder und Reime, Buch mit eingelegter Audio-CD
978-3-19-059470-2
16 €
Lehrbuch (A1))
9783126061926 14 €
Arbeitsbuch mit Audio-CD (A1)
9783126061933
11 €
Audio-CD zum Lehrbuch (A1)
9783126061957 23 €
Lehrerhandbuch (A1)
9783126061940
12 €
Titre
Editeur
SPIELERISCH DEUTSCH LERNEN (Aufbau eines Grundwortschatzes, Einführung einfacher Satzmuster, 4 Hefte)
Hueber Verlag, D
Auteur(s)
Date
d’édition
Methoden Deutsch als Fremdsprache
Anfangsunterricht, Vorschule,
Lernstufen 1, 2, 3
Deutsch als Fremdsprache für die
Primarstufe
DER GRUENE MAX - NEU
Hoppla, Deutsch für mehrsprachige Kindergruppen
2008
Klett Verlag
Lehrmittelverlag Kanton Zürich
G. Bai, C. Neugebauer, C.
Nodari, S. Peter, M. Locatelli
HOPPLA 1, Schülerbuch
Kindergarten/Unterstufe: für
Kinder ohne bzw. mit geringen
Deutschkenntnissen
978-3-03713-388-0
23 €
HOPPLA 1, Arbeitsheft A
978-3-03713-389-7
9€
HOPPLA 1, Arbeitsheft B
978-3-03713-390-3
9€
HOPPLA 1, 2 audio-CD
978-3-03713-391-0
31 €
HOPPLA 1, Kommentar mit CD-Rom
978-3-03713-392-7
52 €
HOPPLA 1-4, Lieder-CD
978-3-03713-393-4
52 €
978-3-03713-530-3
23 €
HOPPLA 2, Arbeitsheft A
978-3-03713-531-0
9€
HOPPLA 2, Arbeitsheft B
978-3-03713-532-7
9€
HOPPLA 2, 2 audio-CD
978-3-292-00640-0
31 €
HOPPLA 2, Kommentar mit CD-Rom
978-3-03713-534-1
52 €
978-3-03713-584-6
23 €
HOPPLA 3, Arbeitsheft A
978-3-292-00680-6
9€
HOPPLA 3, Arbeitsheft B
978-3-292-00681-3
9€
HOPPLA 3, 2 audio-CD
978-3-292-00682-0
31 €
HOPPLA 3, Kommentar mit CD-Rom
978-3-292-00683-7
52 €
978-3-292-00754-4
23 €
HOPPLA 4, Arbeitsheft A
978-3-03713-660-7
9€
HOPPLA 4, Arbeitsheft B
978-3-03713-663-8
9€
HOPPLA 2, Schülerbuch
HOPPLA 3, Schülerbuch
“Unterstufe: für alphabetisierte
Kinder mit Grundkenntnissen des
Deutschen”
HOPPLA 4, Schülerbuch
2010
2011
2012
2013
HOPPLA 4, 2 audio-CD
HOPPLA 4, Kommentar mit CD-Rom
31 €
978-3-03713-662-1
52 €
PIPAPO - Deutsch für fremdsprachige Klassen und
Lerngruppen
für neu zugezogene Kinder im Alter
von 9 bis 13 Jahren
für Kinder mit Grundkenntnissen
des Deutschen
8-10 jährige Kinder
Lehrmittelverlag des Kantons
Zürich , CH
Claudia Neugebauer, Claudio
2004
Nodari
Pipapo 1 - Textbuch
3-03713-009-1
22 €
Pipapo 1 - Arbeitsbuch
3-906738-11-6
15 €
Pipapo 1 - Kommentar (Lehrerband)
3-906738-12-4
44 €
Pipapo 1 - 2 Audio-CD mit Hörtexten
3-292-00256-7
35 €
Pipapo 1 - CD-ROM für Lehrer, mit Zusatzübungen,
Tests, Grammatiktabellen,
3-292-00257-5
45 €
Pipapo 2 - Textbuch
3-906738-36-1
22 €
Pipapo 2 - Arbeitsbuch
3-906738-37-X
15 €
Pipapo 2 - Kommentar
3-906738-17-5
44 €
Pipapo 2 - 2 Audio-CD mit Hörtexten
3-906738-18-3
35 €
Pipapo 2 - CD-ROM für Lehrer, mit Zusatzübungen,
Tests, Grammatiktabellen,
3-906738-19-1
45 €
Pipapo 3 - Textbuch
3-906738-20-5
22 €
Pipapo 3 - Arbeitsbuch
3-906738-21-3
15 €
Pipapo 3 - Kommentar
90-6738-22-1
44 €
Pipapo 3 - 2 Audio-CD mit Hörtexten
3-906738-23-X
35 €
Pipapo 3 - CD-ROM für Lehrer, mit Zusatzübungen,
Tests, Grammatiktabellen,
"3-292-00336-9
45
MEGA 1, Schülerbuch 1
978-3-86035-110-9
16 €
Mega 1, Schülerarbeitsheft 1
978-3-86035-111-6
8€
Mega 1, Schülerarbeitsheft 2
978-3-86035-112-3
8€
Mega 1, 2 Audio CDs
978-3-86035-116-1
33 €
Mega 1 Lehrerhandbuch
978-3-86035-114-7
18 €
Mega 1, 21 farbige Arbeitstransparente
978-3-86035-115-4
63 €
MEGA / Wer? Wie? Was?
Mega 1, Zusatzmaterial: Tanja und Martin im Zoo,
Martin hat Geburtstag, Eine Woche mit Tanja, Das MegaTischtheater
Gilde Verlag, D
1998
2-17 €
10-13 Jahre
Mega 2 Schülerbuch
978-3-86035-120-8
18 €
Mega 2 Schülerarbeitsheft 1
978-3-86035-121-5
10 €
Mega 2 Schülerarbeitsheft 2
978-3-86035-122-2
10 €
Mega 2, 2 Audio CDs
978-3-86035-126-0
33 €
Mega 2 Lehrerhandbuch
978-3-86035-124-6
18 €
Mega 2, 17 farbige Arbeitstransparente
978-3-86035-125-3
87 €
Mega 2, Zusatzmaterial: Susanne und ihe Freunde,
Ferien mit Julia und Jens, Vier Detektive und ein Dieb,
Mein-Mega-Mitmachheft, Deutsche Märchen 1 + 2
12-14 Jahre
Lehrwerk für Kinder und
Jugendliche
11-15 jährige Sprachanfänger
2-8 €
Mega 3, Schülerbuch
978-3-86035-130-7
18 €
Mega 3, Lehrerhandbuch
978-3-86035-135-2
18 €
Mega 3, Arbeitsbuch
978-3-86035-132-1
10 €
Mega 3, 2 Audio-CDs
978-3-86035-134-5
33 €
Lehrbuch
978-3-12-676104-8
21 €
Arbeitsbuch CD
978-3-12-676101-7
17 €
Lehrerhandbuch
978-3-12-676102-4
21 €
Pingpong Neu, 1; Lehrbuch
978-3-19-001654-9
17 €
Pingpong Neu, 1; Arbeitsbuch
978-3-19-011654-6
14 €
Pingpong Neu, 1; Lehrerhandbuch;
978-3-19-021654-3
11 €
PingPong Neu, 1: 2 Audio-CDs zum Lehrbuch, Hörtexte
978-3-19-041654-7
26 €
PingPong Neu, 1: Audio-CD zum Arbeitsbuch, Uebungen
zur Aussprache
978-3-19-061654-1
16 €
DAS NEUE DEUTSCHMOBIL 1
PINGPONG Neu 1: Deutschbuch für jugendliche
Lerner im In- und Ausland
Glossar in 6 Sprachen: italienisch, polnisch, spanisch,
tschechisch, türkisch, ungarisch: download Internet
(Pingpong Neu 2 + Pingpong Neu 3)
Hueber Verlag, D
Gabriele Kopp, Konstanze
Frölich
2005
8€
PLANET: für Jugendliche zwischen 12 und 15 Jahren,
die keine Vorkenntnisse mitbringen
12-15 jährige Sprachanfänger
Hueber Verlag, D
Gabriele Kopp, Siegfried
Büttner
Planet 1, Kursbuch
978-3-19-001678-5
16 €
Planet 1, Arbeitsbuch
978-3-19-011678-2
14 €
Planet 1, Lehrerhandbuch;
978-3-19-021678-9
15 €
Planet 1, Glossar deutsch-französisch
978-3-19-321678-6
8€
Planet 1, 3 Audio-CDs
978-3-19-041678-3
29 €
Planet 1, DVD
978-3-19-281678-9
27 €
Planet 2, Kursbuch
978-3-19-001679-2
16 €
Planet 2, Arbeitsbuch
978-3-19-011679-9
14 €
Planet 2, Lehrerhandbuch;
978-3-19-021679-6
15 €
Planet 2, Glossar deutsch-französisch
978-3-19-321679-3
8€
Planet 2, 3 Audio-CDs
978-3-19-041679-0
29 €
Planet 3, Kursbuch
978-3-19-001680-8
16 €
Planet 3, Arbeitsbuch
978-3-19-011680-5
15 €
Planet 3, Lehrerhandbuch;
978-3-19-021680-2
15 €
Planet 3, 2 Audio-CDs
978-3-19-041680-6
20 €
3-19-001636-4
15 €
zusätzlich: Internetservice, Glossare, DVD, übungsblätter
per Mausklick, Materialien für interaktive Whiteboards
Deutsch mit Vater und Sohn
Hueber Verlag, D
E.O. Plauen, Franz Eppert
2008
Méthodes de français langue étrangère
7-11 ans
ALEX ET ZOE
Apprends à lire avec Alex et Zoé, livret de lecture
Clé International, F
J. Quinson, ...
978-2-09-035486-7
9€
978-2-09-035487-4
64 €
978-2-09-038330-0
18 €
Alex et Zoé 1, nouvelle édition, Guide pédagogique
978-2-09-038332-4
23 €
Alex et Zoé 1, nouvelle édition, Cahier d'activités + DELF
978-2-09-038331-7
10 €
Alex et Zoé 1, nouvelle édition, CD audio individuel
978-2-09-032246-0
11 €
Alex et Zoé 1, nouvelle édition, CD audio pour la classe
978-2-09-032247-7
66 €
Alex et Zoé 1, nouvelle édition, CD-rom, ressources
numériques pour TBI
978-2-09-032485-3
62 €
Alex et Zoé 2, nouvelle édition, Livre de l'élève + Livret
de civilisation + CD-Rom
978-2-09-038333-1
18 €
Alex et Zoé 2, nouvelle édition, Guide pédagogique
978-2-09-038335-5
23 €
Alex et Zoé 2, nouvelle édition, Cahier d'activités + DELF
prim + CD-audio
978-2-09-038334-8
10 €
Alex et Zoé 2, nouvelle édition, CD audio individuel
978-2-09-032248-4
11 €
Alex et Zoé 2, nouvelle édition, CD audio pour la classe
978-2-09-032249-1
66 €
Alex et Zoé 3, nouvelle édition, Livre de l'élève + livret
de civilisation
978-2-09-038336-2
18 €
Alex et Zoé 3, nouvelle édition, Cahier d'activités + DELF
prim + CD-audio
978-2-09-038337-9
10 €
Alex et Zoé 3, nouvelle édition, Guide pédagogique
978-2-09-038338-6
23 €
Alex et Zoé 3, nouvelle édition, 3CD audio
978-2-09-032256-9
67 €
Alex et Zoé 3, nouvelle édition, CD audio chansons
978-2-09-032255-2
12 €
Alex et Zoé à Paris, Cahier de lecture niveau 1
978-2-09-031665-0
6€
Alex et Zoé en vacances, Cahier de lecture niveau 2
978-2-09-031680-3
6€
Alex et Zoé font le tour du monde
978-2-09-031692-6
6€
Apprendre à lire avec Alex et Zoé, fichier du professeur
av. fiches photocopiables
Alex et Zoé 1, nouvelle édition, Livre de l'élève + Livret
de civilisation + CD-Rom
C. Samson
7-12 ans
ZIGZAG
Clé International, F
Zigzag 1, méthode de français
978-209-038386-7
17 €
Zigzag 1, cahier d'activités
978-209-038387-4
12 €
Zigzag 1, guide pédagogique
978-209-038388-1
22 €
Zigzag 1, 3 CD audio
à partir de 7 ans
65 €
Zigzag 2, méthode de français
978-2-09-038389-8
17 €
Zigzag 2, cahier d'activités
978-209-038390-4
12 €
Zigzag 2, guide pédagogique
978-2-09-038391-1
22 €
Zigzag 2, 3CD audio
978-209-032137-1
65 €
Zigzag 2, ressources
978-209-032574-4
87 €
Vitamine 1, livre de l'élève
978-2-09-035477-5
11 €
Vitamine 1, cahier d'exercices
978-2-09-035478-2
11 €
Vitamine 1, guide pédagogique
978-2-09-035480-5
18 €
Vitamine 1, 2 CD-Audio
978-2-09-032130-2
47 €
Vitamine 1, CD-Rom
978-2-09-032131-9
24 €
Vitamine 1, mallette pédagogique
978-2-09-035481-2
Vitamine 2, livre de l'élève
978-2-09-035472-0
11 €
Vitamine 2, cahier d'exercices
978-2-09-035473-7
11 €
Vitamine 2, guide pédagogique
978-2-09-035474-4
18 €
Vitamine 2, 2 CD-Audio
978-2-09-032132-6
47 €
Vitamine 2, CD-Rom
978-2-09-032133-3
24 €
VITAMINE. Méthode de français pour les enfants à
partir de 7 ans sur 2 niveaux
Vitamine 2, mallette pédagogique
Clé International
C. Martin,
D. Pastor
8-11 ans
enfants et pré-adolescents
11-15 ans
3, 2, 1… PARTEZ!
Maison des langues
Marina Russo, Manuel
Vazquez
niveau 1 livre de l'élève
978-84-8443-440-5
14 €
niveau 1 guide pédagogique + CD
978-84-8443-247-0
15 €
niveau 2 livre de l'élève
978-84-8443-248-7
14 €
niveau 2 guide pédagogique + CD
978-84-8443-249-4
15 €
SUPER MAX
Hachette
H. Denisot, C. MacquartMartin
2009
Super Max 1, livre de l'élève
11 €
Super Max 1, cahier d'activités
7€
Super Max 1, guide pédagogique
18 €
Super Max 1, CD-audio classe
41 €
Super Max 1, Manuel numérique interactif pour
l'enseignant (clé usb)
103 €
Super Max 1, Manuel numérique interactif pour
l'enseignant (téléchargeable KNE)
85 €
Super Max 2, livre de l'élève
11 €
Super Max 2, cahier d'activités
7€
Super Max 2, guide pédagogique
18 €
Super Max 2, CD-audio classe
36 €
Super Max 2, Manuel numérique interactif pour
l'enseignant (clé usb)
103 €
Super Max 2, Manuel numérique interactif pour
l'enseignant (téléchargeable KNE)
85 €
AMIS ET COMPAGNIE
Clé Inrernational
Niveau 1 Livre de l'élève
209035 490-4
13 €
1 Cahier d'activités
209035-491-1
10 €
1 Guide pédagogique
209035- 492-8
19 €
1 3 CD audio pour la classe
209032 770-0
62 €
1 CD individuel
209032 769-4
9€
Niveau 2 Livre de l'élève
209035 493-5
13 €
2 Cahier d'activités
209035 494-2
10 €
2 Guide pédagogique
209035 495-9
19 €
2 3 CD audio pour la classe
209032 774-8
62 €
2 CD audio individuel
209032 773-1
9€
9782011557087
17 €
978-2-87963-823-2
12 €
Adosphère, méthode de français A1 avec 1 CD audio
Hachette
C. Himber,...
Vocabulaire illustré, CD-Roms
Certains matériels peuvent être obtenus gratuitement au CASNA (si dernière colonne: CASNA)
Lëtzebuergesch
Meng éischt 1000 Wierder op Lëtzebuergesch
Ed. St Paul, Lux.
Glossaire traduit en allemand, albanais, anglais, espagnol, farsi, français, italien, portugais, serbo-croate
MENFP, CASNA
Bildwörterbuch
Verstopp a schwätz - Lëtzebuergesch. En interaktivt Buch fir Kanner Bd 1 +2
Ed. Schortgen
Bildwörterbuch
Imagier trilingue luxembourgeois-portugaisfrançais
Messageries du livre, Lux.
CD-Rom interactif , 3-10 ans, débutants
Vocabulary builder - Luxembourgish; CD-Rom
interactif pour le début de l'apprentissage; convient
Eurotalk, GB
également pour enfants ne comprenant aucune des
langues courantes , car instructions dans de nombreuses
langues différentes
1-862212-02-3
CD-Rom
Parlez luxembourgeois! Mots et phrases indispendables aux débutants
1-843521-02-4
Bildwörterbuch
Eurotalk, GB
CASNA
Jérôme Lulling
2008
978-2-87953-056-7
978-2-7530-1008-6
9 € par
livret
Autres langues
Dessins par thème
Deutsch als Zweitsprache
ELI, Dictionnaire illustré français, avec CDRom, nouvelle édition revue et corrigée
ELI
ELI, dictionnaire illustré français, Junior, cahier
d'activités
[email protected]
ELI Bildwörterbuch Deutsch Junior Buch
Ingold, CH
978-88-536-1160-4
31 €
88- 8148-596-6
15 €
88- 8148-435-8
20 €
ELI, Bildwörterbuch Deutsch Junior Arbeitsheft
88-8148597-4
15 €
ELI, Bildwörterbuch Deutsch Junior CD-Rom
88- 8148-337-8
53 €
978-3-1253-4446-4
16 €
978-3-14-120123-9
42 €
Achtung Fertig Deutsch, Kartei B
978-3-14-120124-6
42 €
Achtung Fertig Deutsch, Box zur Lernkartei
978-3-14-120120-8
0€
978-3-14-127020-4
37
2004
978-3-8112-3087-3
7€
2004
3-468-20364-0
ELI: Deutsch lernen mit Spielen und Rätseln, Grundstufe, Untere Mittelstufe, Mittelstufe
ELI
Achtung Fertig Deutsch, Kartei A
Westermann
Joy Olivier
Joy Olivier
S. Emmerich, F. Colombo
2007
2002
2002
Französischkarteikarten
Attention - prêts - français, Lernkartei
Westermann
Vor- und Grundschulalter
Mein erstes grosses Französisch Bildwörterbuch
(deutsch und französisch)
Gondolino, D
Photos par thème
Mein erster Langenscheid Französisch
Photos avec légende bilingue, allemand/français
Langenscheid
Jane Yorke
3-10, débutants
Vocabulary builder - German; CD-Rom
interactif pour le début de l'apprentissage; convient
également pour enfants ne comprenant aucune des
langues courantes, car instructions dans de nombreuses
langues différentes
Eurotalk, GB
B. Derkow Disselbeck, Dieter
Kirsch
1-862-21104-3
3-10, débutants
Vocabulary builder -French; CD-Rom interactif
pour le début de l'apprentissage; instructions dans de
nombreuses langues différentes
Eurotalk, GB
B. Derkow Disselbeck, Dieter
Kirsch
1-862-21104-3
adolescents, adultes débutants
Exercices de vocabulaire en contexte, niveau
débutant. Livre
Hachette, Fle
Roland Eluerd
2005
2011553911
9€
201155392-X
3€
978-2-218-92298-5
3€
2010
978-2-218-93881-8
3€
2014
978-3190073962
20 €
2005
3-906738-50-7
34 €
Idem, Corrigés
8-10 ans
Mieux comprendre l'orthographe CE2-CM1 Ecrire sans faute a/à, et/est, on/ont, ou/où, son/sont...
Hatier
L. Lecacheur, V. Marienval,
JJ Rodes
9-11 ans
Améliorer son vocabulaire, maîtriser les sens
propre et figuré, les synomnymes, les homonymes...
CM1-CM2
Hatier
Lou Lecacheur
Kinder und Jugendliche
Schritt für Schritt ins Grammatikland
Hueber
1--4. Schuljahr: praktische Uebungen zum Wortschatzerwerb
Dingsda. Grundwortschatz Deutsch als Zweitsprache
für das 1.-4. Schuljahr, inkl. CD-Rom
Lehrmittelverlag des Kantons
Aargau
Gabriela Bai, Moi ChiquetKägi, Claudio Nodari
dictionnaire illustré portugaisfrançais
Portugais: Dicionario francês para principiantes
Verbo
Helen Davies e Françoise
Holmes
1991
972-22-1421-7
27 €
dictionnaire illustré portugaisallemand
Portugais: Alemão para principiantes
Verbo
Angela Wilkes
1986
972-22-1565-5
27 €
2003
2-88451-043-5
Education et ouverture aux langues - language awareness - Begegnung mit Sprachen
EOLE: Education et ouverture aux langues
Nombreux exemples pratiques pour à l'école Activités et jeux de langue en
la classe, avec 4 CDs
français, allemand, portugais, italien, epagnol, arabe, chinois, etc.
EOLE: Volume 1 : préscolaire, 1e et 2e année primaire:
livre d'activités, documents photocopiables, 2 CD avec
activités et chansons plurilingues
SG/CIIP, Neuchâtel, CH
[email protected]
Christiane Perregaux, e.a.
[email protected]
2-88451-044-3
50 €
EOLE: Vol. 2: 3e-6e année primaire: livre d'activités,
documents photocopiables, 2 CD avec activités et chansons plurilingues
2-88451-046-X
56 €
informations utiles sur les différentes langues
EOLE: Glossaire des langues et lexique plurilingue: bref
descriptif de 67 langues et lexique en 20 langues
différentes, de l'albanais au wolof
2-88451-049-4
5€
4-8 jährige Kinder
12 Bücher
mit luxemburgischem Text, Photos
und CDs in mehreren Sprachen
Dat sinn ech- Das bin ich: projet d'éducation sociale et inrterculturelle
12 Kinder aus Luxemburg, Holland, Deutschland,
Dänemark stehen im Mittelpunkt dieser Geschichten.
Kniebücher mit ganzseitigen Fotos; Text lëtzebuergesch, Uebersetzung und Lieder-CD in
verschiedenen Sprachen, Video, Ideenbuch
Service Central des Imprimés
de l'Etat, Luxembourg
projet Anne Frank Institut
Amsterdam, Luxembourg,
Allemangne, Danemark
2001
Kindergarten bis Sekundarstufe 1
Sprachenvielfalt als Chance. 101 praktische
Vorschläge für den Unterricht in mehrsprachigen
Klassen
Bildungsverlag EINS/Orell
Füssli
Basil Schader
2004
3-427-24310-9
42,80 €
Viele Ideen für den Einsatz im
Unterricht zu 12 Themen, Bewegungsspiele, Lieder, 10 CD, usw.
salut hello! Band 1+2, 10 CD Spielerischer Einstieg Lehrmittelverlag des Kantons
Soluthurn, CH
in 15 Fremdsprachen
Ursula Rickli
2006
Band 1 (+ 5 CD)
3-905470-23-3
Band 2
(+ 5 CD)
3-90547024-1
je 80 €
Vieseitige Impulse für Primar-und
Sekundarschule
Sprachen entdecken-Sprachen vergleichen.
Cornelsen
Kopiervorlagen zum sprachübergreifenden Lernen
Deutsch, Englisch, Französisch, Russisch, Latein
Ursula Behr
2005
3-06-502310-5
19,50 €
activités pour faciliter l'apprentissage des langues
étrangères
Les langues du monde au quotidien,
Observation réfléchie des langues. Cycle 2 et cycle 3,
avec CD-audio et cédérom avec fiches de travail pour le
préscolaire et le primaire
CRDP Bretagne
www.ac-rennes.fr/crdp/
2-86634-404-9
2-86634-403-0
25 €
pièce,
42 € les
deux
Sprach-und Leseförderung
Sprachenvielfalt in Schule und Bibliothek
tel 0041 32 624 90 20
[email protected]
Bibliomedia Schweiz
CASNA
11 €
2005
gratuit
Leseförderprojekte für Sprachbenachteiligte
Leseknick - Lesekick. Leseförderung in
vielsprachigen Schulen.
Lehrmittelverlag Zürich
Sträuli Arslan Barbara
2005
13 978-3-03713-128-2
22,00 €
DVD mit praktischen Beispielen aus
Klassen KG. bis 7. Schj.
ELBE Eveil aux langues- Language awareness- Begegnung mit Sprachen ( DVD)
Schulverlag Bern
P. Degen, T. Stadelmann
2007
978-3-292-00473-4
CASNA
Plurilinguisme et réussite scolaire, différenciation, évaluation en langue d'origine
1.-9. Schuljahr
Schulerfolg: kein Zufall! Ideenbuch zur Schulentwicklung im multikulturellen Umfeld
Lehrmittelverlag Kanton Zürich
Stefan Mächler
2001
3-906743-22-5
32 €
Mehrsprachigkeit unterstützen
Mehrsprachige Kinder. Ein Ratgeber für Eltern
und andere Bezugspersonen
Hauptverlag Bern
Nodari Claudio, De Rosa
Raffael
2006
978-3-258-06319-5
20 €
enseignant
Kinder lernen Deutsch als zweite Sprache.
Prinzipien, Sequenzen, Planungsraster. Minimalgrammatik
Cornelsen
Havva Engin, Eva MüllerBoehm, Ulrich Steinmüller,
Friederike Terhechte-Mermeroglu
2004
3-589-05094-2
16 €
Mehrsprachigkeit unterstützen
Top-Chance Mehrsprachigkeit. Zwei- und
mehrsprachige Erziehung in Familie und Schule
Schulverlag
Rico Cathomas, Werner
Carigiet
2008
978-3-292-00494-9
16 €
enseignant
Erfolgreich integriert? 2 Broschüren mit Kopiervorlagen zur Aufnahme und Einschulung; Fremd- und
mehrsprachige Kinder und Jugendliche in der Schweiz
Nordwestschweizerische Erziehungsdirektorenkonferenz, CH
Mathilde Gyger, e.a.
1999
3-906721-66-3
56 €
enseignant
Apprivoiser les différences - Guide sur la différenciation des apprentissages et la gestion des cycles
(avec matériel reproductible)
Erasme,B, et Canada
Jacqueline Caron
2003
2-89310-748-6
enseignant
Wenn Kinder mit Legasthenie Fremdsprachen lernen
reinhardt
Katrin Sellin
2008
978-3-497-01986-1
21 €
enseignant
Deutsch als Fremdsprache - eine Didaktik
Wilhelm Fink
Günther Storch
1999
978-3-8252-8184-7
24 €
vocabulaire scolaire très utile pour
l'enseignant
Dolmetscher für ErzieherInnen: DeutschEnglisch-Französisch-Spanisch- Italienisch- RussischPolnisch-Serbisch-Türkisch- Arabisch: kleiner Wortschatz
zu alltäglichen Themen und Aktivitäten
Beltz
2006
3-407-56312-4
17, 90 €
Evaluation en 15 langues
Passerelles en 15 langues - Evaluationlecture en langue d'origine, cycles II et III
Scérén, CNDP France
2003
2-240-01018-5
(13€)
CASNA
J.C. Rafoni, N. Derugine
© Ministère de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse, 2016
isbn: 978-99959-1-065-5
Layout:MENJE
URL:
http://www.men.public.lu